Solstice Stonehenge

Solstice européen de juin 2018

Dans la continuité du pertinent article de Patrice Lemaître, à propos de l’« Aquarius »(1), je me permets d’ajouter quelques remarques que suscitent les derniers développements internationaux de cette affaire.

Ganymède
Ganymède enlevé au ciel par l’aigle de Zeus, symbole d’une supra-​humanité rejoignant l’immortalité des Olympiens

Le refus catégorique du tout nouveau gouvernement italien de voir accoster un navire débordant d’Africains restera un événement marquant. Et ce, d’autant plus que le nom du navire était des plus parlants. En effet, comme Patrice Lemaître l’a souligné, « Aquarius », en astrologie, c’est le nom du Verseau et, durant des décennies, depuis les années hippies et la vague New Age, des futurologues de conventicules babas cools et des ésotéristes adeptes du mondialisme se sont efforcés d’en subvertir la véritable signification.
« Aquarius » est en effet le signe qui doit succéder à celui des Poissons marquant, il y a 2 000 ans, le symbolisme du Christianisme avec les thèmes de « la pêche miraculeuse » et de saint Pierre désigné comme « Pêcheur d’hommes ».
En fait, le Verseau, dans la mythologie grecque, est Ganymède, considéré comme l’être que sa perfection physique et spirituelle situait non plus parmi les humains mais auprès des immortels olympiens dont il va devenir l’échanson. Il incarnait la supra-​humanité de l’Âge d’Or, telle que la statuaire grecque s’est efforcée de la représenter en idéalisant le visage de l’être européen. Mais Ganymède est parfois remplacé par Aristée, fils d’Apollon – dieu de lumière manifestant par excellence la perfection – et patron païen des apiculteurs. L’image est magnifique lorsque l’on sait à quel symbolisme solaire font référence les abeilles(2). Les « ondes » versées par Ganymède semblent remplacées par d’autres « ondes », les vibrations de la ruche, allusives à des états supérieurs de la matière et de la conscience qu’évoque la physique quantique. Nous sommes très loin du navire « Aquarius » trimballant de malheureux candidats au déracinement et qui – mais en ont-​ils conscience ? – vont grossir les rangs d’un nouveau prolétariat à la limite de l’esclavagisme ou de la délinquance.

Si, dans la culture « pop » new age et, donc, « babacoolisante », l’image céleste d’ « Aquarius » annonce une ère de fraternité universelle et d’abolition des frontières, dans la réalité des faits et de la signification symbolique du Verseau, il n’en est rien. Tout au contraire : par son nom, le fils d’Apollon préfigure l’apparition d’un renouveau des vertus (et non pas des privilèges) aristocratiques : honneur, courage, humilité — « impersonnalité active »(3) — fidélité, appartenance sans faille à un ordre « principiel » dont la patrie est une projection, parmi d’autres valeurs non cotées à la City ou à Wall Strett. Donc rien à voir avec le « sansfrontièrisme » des amis du milliardaire cosmopolite et mondialiste Soros rêvant d’un monde dont les patries, les ethnies et les spécificités historiques et culturelles auraient été éradiquées. On pourrait ajouter également les différences sexuelles et, à ce propos, le thème de Ganymède enlevé par Zeus a faussement (et sans doute volontairement) été interprété comme une pulsion érotico-​pédérastique du maître des dieux en présence de la beauté du jeune garçon, ainsi que l’a montré dans ses travaux, en 2004, Spyridon-​Àdonis Georgiàdis(4).

Par son nom, le navire « Aquarius » marque l’entrée dans une ère nouvelle qui, dirait-​on, en termine avec le consensus mou jusqu’à présent de mise chez les dirigeants européens. L’Italie, en disant non à ce navire, interrompt une fatalité par laquelle nos directeurs de belle conscience mondialiste installaient les citoyens européens. Du coup, les événements semblent se précipiter :
• Mercredi, outrepassant l’autorité de Merkel, son ministre de l’intérieur, le Bavarois Horst Seehofer, rencontrait le premier ministre autrichien, Sébastien Kurz, et, en accord avec son homologue italien, Matteo Salvini, signait un accord de lutte contre l’invasion migratoire. Accord dénommé « Axe des volontaires » ; sous-​entendu : les responsables qui, comme eux, ont et auront la ferme volonté d’agir. Lors d’une réunion parlementaire des deux partis C.D.U.- C.S.U. (historiquement alliés) dont Merkel est la présidente, sur 13 présents, 11 étaient en faveur de l’accord.

Horst Seehofer
Horst Seehofer entouré de deux Bavarois, tous en en costumes traditionnels, preuve de l’enracinement de ce personnage politique. Mais ses adversaires rappellent qu’il est parfois tenté de retourner sa veste.

• Réunion de crise, à la demande de la chancelière toute la nuit du mercredi 13 au jeudi 14. Trop tard ! Les Bavarois de la C.S.U. sont très remontés contre l’immigrationnisme impénitent de la chancelière.
• Le vendredi 15, Libération titrait « Merkel, fragilisée comme jamais ». Et pour cause, 86% des Allemands sont d’accord pour l’expulsion des réfugiés (selon un sondage publié par Le Figaro le 15 juin).
• Aux dernières infos, la C.D.U. donne quinze jours de délai à la Chancelière. Ce n’est que reculer pour mieux sauter car le parti bavarois sait que s’il se dégonfle, c’est le mouvement Alternative für Deutschland (AFD) qui risque fort d’emporter la mise aux prochaines élections.

Alternative für Deutschland - AFD
Le logo de l’AfD, sur fond d’azur une flèche rouge, couleur d’énergie, effectuant un virage pour manifester le retour de valeurs oubliées ou mésestimées dans la société consumériste allemande. En un temps où les emblèmes politiques se révèlent d’une consternante pauvreté (étant généralement réduits à des initiales), il n’est pas inutile de relever un effort de créativité. Et ce, quelle que soit, par ailleurs, l’opinion que l’on peut formuler sur ce parti ou un autre.

Car enfin, mettons-​nous — pour une fois — à la place des citoyens allemands ou français ou tout simplement européens qui découvrent aux informations de ces derniers jours les faits suivants :
• Le 16 juin, Coblence (Allemagne). Un syrien de 27 ans attaque un policier avec un couteau. Il est abattu.
• Le 17, dans un train près de Berlin, trois personnes sont agressées à coup de couteau. Il n’est pas précisé s’il s’agissait d’un demandeur d’asile… psychiatrique.
• Allemagne encore, à Hanovre, un Turc, armé d’un couteau frappe mortellement une jeune femme.
• Toujours en Allemagne, à Wendlingen, une femme de 90 ans est agressée et violée dans son lit par un demandeur d’asile gambien. Ce serait un élan pulsionnel résultant d’une intense frustration nous expliqueront angéliquement certains psychanalystes (gambien leur fasse !). Du reste il y a urgence à se préoccuper de la santé mentale de tous ces émigrés clandestins.
• De nouveau à Hanovre, mardi 19 juin, le corps ensanglanté d’une toute jeune fille de 16 ans, Anna-​Lana, a été retrouvé. L’auteur du forfait serait un Dominicain. Encore un demandeur d’asile venu satisfaire ses instincts pulsionnels dans la nation de Goethe et de Beethoven. La population locale a puissamment réagi en déposant des fleurs, des bougies et des peluches. Et après ?
• Revenons le 17, à Liège (Belgique), cette fois, où un individu conduit dans l’Hôtel de Police s’écrie « Allahu Akbar » et insulte les fonctionnaires.
• Ce même jour, tout près de chez nous, à la Seyne-​sur-​Mer , une femme voilée armée d’un cutter blesse deux personnes en hurlant « Allahu Akbar ». Elle serait elle aussi sujette à des troubles psychiques. Comme le dit un syndicaliste de la Police, on se demande quelle est la frontière entre maladie mentale et djihad.
• Et, à Nice, dans la nuit du dimanche à lundi, un homme, s’écriant « Vous êtes tous des mécréants, je vais vous tuer », brandit un cutter et s’élance sur des policiers municipaux avant d’être neutralisé.
• Pendant ce temps, l’artiste (ou considéré comme tel par la « Bien Pensance »), Médine (nom d’une ville sacrée de l’Islam, comme on le sait) prépare son concert au Bataclan. Le titre est des plus éloquents : « Jihad ». L’individu, désigné comme un élève de Tariq Ramadan, arbore un cimeterre sur son tee shirt. De cimeterre à cimetière, ces mots ont un air de famille, surtout au Bataclan. Il parait que Médine est bien vu d’une « haute » personnalité de l’actuel gouvernement.

Médine concert Bataclan
Médine, l’artiste que tout le monde doit encourager pour permettre l’intégration à la nation française des jeunes issus des « quartiers ».

• Toujours durant cette même période, la ville de Rennes sort une somme de 410 000 euros pour rénover un centre culturel islamique. Merci pour nos églises qui se dégradent. Il y a déjà trente ans, une Bretonne chantait « les you-​you à Quimper et les binious dans le désert ». Ah, cette maladive détestation de son appartenance ethnique et culturelle. Mais, bon sang, s’ils ne supportent plus le son de la cornemuse – instrument celte mais aussi européen s’il en est(5) – et la vue des menhirs, qu’ils y courent au Sahara !

La France, dégainant son Humanisme qui doit être la référence universelle, a été la première à « tacler » (verbe adoré des journalistes) l’Italie à propos de l’ « Aquarius » et de sa cargaison africaine digne du célèbre et visionnaire album d’Hergé, « Coke en Stock ». Salvini a vertement (normal, c’est la couleur de son mouvement) répondu aux propos condescendants de son voisin Macron. On vient d’apprendre que la Ligue est désormais le premier parti transalpin (29,02%). Douze points de mieux en quelques jours ! Merkel et Macron en pâlissent d’envie.

Lega Nord Étendards
Les étendards de la Ligue de Salvini. Outre l’image du chevalier brandissant son épée, on voit, symbole d’enracinement, le vert motif dit du « Soleil des Alpes », variante de la roue solaire, venu de l’Antiquité (comme le montre le fameux chaudron celtique dit de Gundestrup, premier siècle avant notre ère) et qui s’est installé dans le mobilier rustique.

• Ce même 19 juin, la réunion entre Angela Merkel et Emmanuel Macron à propos de la crise migratoire, se solde par la récitation de banalités dont il résulte que des consultations entre divers partenaires européens sont envisagées. Autrement dit, le problème est repoussé « aux calanques grecques » (déjà remplies de clandestins) aurait dit ma grand-​mère qui hésitait parfois sur certains mots. Merkel va devoir s’expliquer avec ses Bavarois. Il risque d’y avoir du rififi dans la choucroute.
• Et aujourd’hui même, nous apprenons qu’un Tunisien qui préparait un attentat au gaz mortel avait été arrêté la semaine dernière à Cologne. Contrairement aux viols de la Saint Sylvestre 2015, Angela Merkel n’a pas pu bloquer cette information.

Dans notre folklore et nos traditions ancestrales, les solstices ont toujours été considérés comme des portes de lumière. Solstice été 2017 bûcherEn ce solstice de juin 2018, l’Europe des peuples vient peut-​être de franchir une porte ouverte sur sa sauvegarde identitaire.

Walther.

(1) Lire Le crépuscule de l’« air du Verseau » ? du 13 juin 2018
(2) Voir l’excellent article de notre ami Lothaire intitulé L’abeille, un symbole vivant, en date du 16 Juillet 2015.
(3) Selon la formule de Julius Evola, célèbre théoricien italien de la Tradition.
(4) Dans son ouvrage intitulé Homosexualité dans la Grèce antique, le mythe s’effondre. L’auteur, par une étude serrée de l’étymologie, montre que des mots essentiels comme erastos-​eromenos ont été traduits de façon erronée. Zeus « aime » Ganymède « pour la beauté de son âme », nous dit, au IVe siècle avant notre ère Xénophon (dans son Banquet). Il ajoute que Ganymède « a été honoré parmi les dieux non pour son corps agréable mais pour sa sagesse ». À l’évidence, un supposé amour entre le maître des Olympiens et le jeune homme ne pouvait que valoriser l’idéologie du type « permissive society » destinée à faire tomber les frontières sexuelles et les appartenances à des polarités très précisément déterminées par la naissance.
(5) Cet instrument remonterait au Néolithique et on le retrouve dans les Flandres et en Estonie.

Ceci peut aussi vous intéresser

SOS Méditerranée sauvetage immigrants clandestins

Dénonciation de l’escroquerie aux mineurs migrants

Escroquerie aux mineurs migrants : « Ce que la Ligue du Midi réclamait, le Département l’a fait » …

Un commentaire

  1. Super, il faut le lire absolument !!!!

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

668