Sauvons forêt valbonnaise victoire Peidessalle

Victoire écologique à Valbonne

Communiqué de l’association SLFV « Sauvons la Forêt Valbonnaise » 

Valbonne : la déculottée pour la mairie

Le conseil municipal de Valbonne vote le 28 juin 2018 pour annuler le vote du 6 avril 2017 qui modifiait le PLU (plan local d’urbanisme) et autorisait des constructions sur des zones naturelles à Peidessalle (lire notre article du 17 septembre 2017 : Nouvelles irrégularités à Valbonne).

Face aux oppositions des habitants et au recours de l’association SLFV « Sauvons la Forêt Valbonnaise » devant le tribunal administratif, la mairie de Valbonne a dû renoncer au projet de déclassement de zones naturelles en zones constructibles.

Comme de coutume, la mairie avait essayé un passage en force en obtenant une dispense d’étude environnementale sur la base d’informations erronées et décidait le lancement d’une enquête publique diligentée par une commissaire enquêtrice bienveillante. L’association SLFV avait souligné en vain les conséquences environnementales (faune, flore) et sanitaires (ligne Très Haute Tension) du projet lors de l’enquête publique. La majorité municipale avait voté son projet malgré les avis négatifs de l’opposition municipale et l’association SLFV avait donc engagé un recours judiciaire. À la suite de ses interventions, la préfecture régionale avait exigé une étude environnementale qui a conclu à un « enjeu écologique fort » sur la zone déclassée. Sans même attendre le jugement du tribunal qu’elle anticipe négatif, la mairie renonce donc à son projet.

Après la débâcle judiciaire du Parc de Beaumont, cela constitue un deuxième camouflet contre les velléités de bétonisation de l’équipe municipale(1) … en attendant le troisième cas litigieux des Bourelles. Ces cas sont le résultat de l’incompétence dans le choix des projets et de l’autoritarisme des démarches de la mairie. De surcroît ces velléités hasardeuses génèrent des coûts pour les contribuables. La mairie n’a pas hésité à dépenser les deniers du contribuable en frais d’avocat et indemnités pour défendre son projet absurde.

Les seules habitations possibles se situeront donc dans la partie nord de Peidessalle déjà urbanisée sur des zones constructibles selon le PLU actuel.

Merci à tous nos soutiens qui ont permis de remporter cette victoire !

(1) [NDLR] Lire également Valbonne Sophia‐​Antipolis : un projet immobilier démesuré veut s’imposer en force du 10 novembre 2017 et Ça bétonne aussi à Antibes du 8 juin 2018.

Ceci peut aussi vous intéresser

Valbonne Sophia-Antipolis Bourelles

Valbonne Sophia‐​Antipolis : un projet immobilier démesuré veut s’imposer en force

À côté d’un centre commercial superflu et disproportionné (voir notamment notre édition d’hier Arrêtons de …