Mougeon

Le mougeon

Qui cocoricote aujourd’hui, coq‐​ufié demain sera.

Quand l’instinct grégaire du « mougeon » se conjugue avec la liesse communicative, ça fait un troupeau d’un million de têtes sur les Champs Élysées. Il faut être bien mauvais Français pour ne pas se laisser entraîner dans cet égrégore footballistique. J’ose espérer qu’il en est encore certains qui sont restés dans leur lit douillé, ce jour du 15 juillet.

Retour sur ce week‐​end à la gloire de la République macronienne, ponctué de séquences croustillantes qui enrichiront les bêtisiers.

Samedi 14 juillet
Drapeau français rouge bleu blanc rouge 14 juillet 2018

Un acte manqué : la Patrouille de France drape les Champs Élysées de nouvelles couleurs. Faut‐​il y voir une évolution de ses fumigènes plus en osmose avec les nouvelles valeurs de la République ?

Moto évitement 14 juillet 2018

Deux gendarmes ratent l’épreuve du permis moto, le circuit lent. Les motards apprécieront. Ces gens sont surtout payés pour courser les excès de vitesse, pas pour faire du sur place à la Concorde. 

Dimanche 15 juillet

Lors de la finale de la Coupe du Monde 2018, sur 6 buts marqués, trois l’ont été sur malentendu. Mandzukić se trompe de but. La main baladeuse de Perisić offre un penalty à l’EDF. Lloris, rebaptisé pour l’occasion Llorić rend le ballon à Mandzukić qui marque.

Les Croates auront donc marqué 3 buts, tout comme les Français. Toutes ces coquilles auraient pu, au petit bonheur la France, faire n’importe quel score : 3–2, 5–0, 2–1… Ce sera 4–2 pour la France à la roue de la fortune. Piètre démonstration de football de ces deux équipes. Seul Poutine sera resté à la hauteur de l’événement, offrant un spectacle au monde entier sans un couac.

Il ressort de tout cela qu’il n’y a pas de quoi coqueliner sur ce tas de fumier. Les Français vont vite retrouver les lendemains qui dé‐​chantent, après leur Grand Soir, lundi, avec Deschamps Élysées.

Lundi 16 juillet : du coq à l’âne

• Quand le bus décapotable à impériale aura été repeint pour les touristes chinois.
Bus impériale Équipe France foot 2018• Quand le nombre de voitures brûlées aura laissé la part du feu à ce qui est politiquement acceptable, car dissimulable au petit peuple en mal d’exemplarité et qui voit sa petite vie s’effilocher jour après jour.
• Quand les émeutiers, à l’ampleur soigneusement masquée par les médias, seront tranquillement retournés se coucher, en attendant la prochaine occasion.
Quand ils se réveilleront avec la gueule de bois, les Français vont passer du coq à l’âne. L’âne bâté, celui qui porte la charge des impôts, des taxes, des augmentations de tout. L’âne qui paye chacun de ces pitres du gazon des dizaines de milliers d’euros par mois tandis que lui en est à 50 euros pour boucle ses fins de mois. Le parfait crétin.

Préparez‐​vous alors à accueillir dans vos quartiers la future équipe de France qui se presse à nos frontières par centaines de milliers. Qui pourra encore ne pas reconnaître que ces allogènes sont des chances pour la France.
France Champions monde émigrés AfriqueLa France BBB (black blanc beur) de 1998 laisse deux de ses B sur le carreau. C’est la consécration du Black celui de l’Aquarius, celui du Balcon. Celui qui va repeupler nos campagnes.

Le bateau coule, l’orchestre continue de jouer sur le pont. Vous chantiez, j’en suis fort aise, eh bien payez maintenant.

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Schizophrénie

Les Français champions du monde en pleine schizophrénie !

Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France de football championne du monde, revendique : « L’équipe de …

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont publiés sauf ceux qui sont injurieux ou grossiers.
Afin d'éviter les chamailleries, les commentaires ne supportent que deux niveaux. Ils sont ouverts pendant deux semaines après la publication de l'article.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Cependant votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
La plupart des balises HTML de mise en forme sont autorisées.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.