Ma bonne semaine de mauvaise foi (29 juillet 2018)

Dimanche 29 juillet 2018
En 2010, la loi interdisait le téléphone à l’école, alors que maintenant avec la nouvelle loi de 2018, le téléphone est interdit à l’école. C’est pareil me direz‐​vous ? Pas exactement si l’on regarde le tableau ci‐​dessous. Moi, je comprends que ce qui était interdit AVANT, est POSSIBLE aujourd’hui. Nous prendrait‐​on pour ce que nous ne sommes pas ?

Utilisation téléphone mobile écoles

Lundi 30 juillet 2018
Enseignement toujours, mais en Grande Bretagne, toujours à la pointe, comme je le disais déjà ma semaine dernière.
Cette fois‐​ci c’est une école primaire catholique qui a fait courir ses élèves en pleine canicule « pour qu’ils sachent ce que ça fait d’être un migrant ».
Les enfants ainsi ont participé à la campagne « Partagez le chemin » lancée par le pape François, malgré des températures atteignant 33°C et les avertissements du Ministère de la Santé de rester à l’écart du soleil.
Pour suivre l’injonction papale, les enfants ont dû faire cinq fois le tour d’un terrain, en pleine canicule. Les parents furieux fulminent : « Une de mes filles m’a dit que chaque fois qu’ils se promenaient, ils devaient s’arrêter et dire une prière ».
On les comprend un peu !

Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-5991237/Outrage-primary-school-asks-children-walk-91F-heat-hottest-day-year.html

Mardi 31 juillet 2018
Les migrants, encore et toujours
À Vintimille, ville italienne frontalière de la France, des jeunes filles clandestines sont contraintes de payer aux passeurs leur passage de la frontière en… nature !
L’ONG Save The Children vient de publier un rapport intitulé Petits esclaves invisibles 2018 dans lequel elle montre que certaines mineures en transit, provenant surtout de la Corne de l’Afrique et des pays africains sub‐​sahariens, payent les 50–150 euros nécessaires pour régler le passeur avec des prestations sexuelles.
La prostitution est parfois aussi le seul moyen pour se procurer de la nourriture ou un toit.

« Il s’agit de filles très jeunes et particulièrement vulnérables, explique Raffaela Milano, directrice des Programmes Italie‐​Europe de Save the Children, qui font partie du flux invisible des nombreux migrants mineurs non accompagnés en transit à la frontière du nord de l’Italie, lesquels, dans la tentative de rejoindre leurs familiers ou connaissances dans d’autres pays européens, privés de la possibilité de parcourir des voies sûres et légales, sont fortement exposés à des risques graves d’abus et d’exploitation, dans beaucoup de cas se retrouvant à vivre dans des conditions de grande misère et de promiscuité. »

De nombreuses autres filles sont transformées en prostitués de rue. Ce sont notamment les Nigériennes et les Roumaines qui sont les premières victimes de ce type d’abus perpétré par les passeurs, les trafiquants d’êtres humains et leurs propres co‐​nationaux.
L’immigration clandestine, soutenue par une ‘intelligentzia’ de bobos radicaux‐​chic déconnectés de la terrible réalité du terrain, fait de nombreuses victimes parmi ces malheureux clandestins qui, pour tout Eldorado européen, découvrent l’enfer de la prostitution…
Welcome Refugees, qu’ils disent. Peut‐​être cela leur convient‐​il ?

Mercredi 1er août 2018
Nice : deux nuits d’émeute à la suite d’un accident de scooter.
Les journaux télévisés n’en ont pas parlé. Ça, c’est habituel. Ce qui l’est moins c’est que ce genre de fait divers se produise à Nice. Le quartier des Moulins s’est embrasé. Des violences urbaines ont éclaté lundi vers deux heures du matin, après le grave accident de scooter d’un homme de 26 ans qui tentait de fuir la police. Les émeutes ont repris dans la nuit de lundi à mardi.
L’individu, qui roulait à toute vitesse sur un puissant scooter volé, a glissé sur l’herbe mouillée puis percuté un arbre sur une plateforme de tramway. Le fuyard, grièvement blessé, s’est retrouvé à l’hôpital. Mais rapidement le bruit s’est répandu qu’il avait été percuté par une voiture de la police municipale. Comme il est maintenant coutumier dans ce genre de fait divers, les effectifs policiers ont dû faire face à des pièges tendus par des émeutiers et ont subi des caillassages pendant une bonne partie de la nuit. Deux petites barricades furent mises en place par des émeutiers avec des poubelles et des matelas. Ceux‐​ci au visage dissimulé n’ont pas hésité à s’attaquer aux forces de l’ordre, sans toutefois venir au contact.
Ce phénomène qui se produit de plus en plus fréquemment, et surtout dans de plus en plus de villes, est la preuve parfaite de l’échec de l’intégration d’une partie de cette population qui peuple les cités… sensibles !

Jeudi 2 août 2018
L’Union Européenne autoritaire ? Dictatoriale ? Vous n’y pensez pas ! Elle consent même à vous demander votre avis.
Certes, ce n’est pas sur l’immigration ou les traités commerciaux internationaux, mais sur le changement d’heure. C’est la première fois, que l’UE réalise une étude de ce type. On peut souhaiter que l’expérience soit renouvelée sur des sujets moins anecdotiques…
En attendant, si vous voulez donner votre avis, vous pouvez le faire ici.

SNCF TER Picardie heure été

Vendredi 3 août 2018

Ça devait arriver ! L’Italie qui subit depuis des années les actes racistes des migrants séjournant sur leur sol, voient les médias, et en particulier les médias français se gausser de ce qui vient d’arriver à Daisy Osakue, une athlète italienne d’origine nigériane, qui se plaint d’avoir reçu dans l’œil un œuf jeté d’une voiture. La jeune sportive, affublée d’un œil au beurre noir, a déclaré « Pour moi, c’est du racisme, je le crois à 120 % ».
L’histoire a été relatée par les journaux télévisés et radio français à l’unisson. « Vous pensez bien, avec Matteo Salvini comme ministre, ça ne pouvait pas ne pas arriver », entendait‐​on déclarer par les journalistes subventionnés.
Manque de chance pour nos confrères un peu hâtifs, selon le procureur de Turin, « aucun motif raciste » n’a pu être retenu, une autre personne, blanche, ayant déclaré avoir été attaquée de la même manière par les mêmes individus.
Peut‐​être pas les Dalton, mais des daltoniens ?
Silence dans la presse française pour reconnaître sa précipitation.

Samedi 4 août 2018
Alors que 3 loups viennent d’être abattus dans la région, une vidéo montre que certains bergers n’assument pas leurs responsabilités. Si les troupeaux ne sont pas protégés, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait par la suite des carnages de la part des canidés. Mais les indemnisations viendront quand même.…

⚠ à partager ⚠ 27 juillet 2018 Route de la Bonette Parc national du Mercantour Alpes Maritimes 7 h du matin Un troupeau a passé la nuit parqué sans surveillance humaine, sans chien. Comportement usuel.Voilà comment travaillent les bergers en pleine ZPP – Zone de Présence Permanente du loup . Et c’est pareil toutes les nuits, le berger arrive vers 8–9h avec les chiens (type griffon) ⚠

Publiée par Iron Amazigh Xav sur Dimanche 29 juillet 2018

Ceci peut aussi vous intéresser

Fardeau Alfred Laliberté

La double peine de la taxe d’habitation

La taxe d’habitation non seulement ne diminue pas, mais elle augmente dans plus de 6 …

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont publiés sauf ceux qui sont injurieux ou grossiers.
Afin d'éviter les chamailleries, les commentaires ne supportent que deux niveaux. Ils sont ouverts pendant deux semaines après la publication de l'article.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Cependant votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
La plupart des balises HTML de mise en forme sont autorisées.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.