Train Pignes vapeur

Belle leçon d’histoire et de géographie

Dominique Silvani écrivait récemment dans nos colonnes (lire Vergogna à tè chì vendi a terra ! du 26 juillet 2018)

Il est bien certain qu’un tourisme non maîtrisé et non éduqué peut aboutir à des catastrophes écologiques et patrimoniales, l’exemple de Benidorm en Espagne est édifiant, si l’on peut dire ; cependant, le tourisme est l’une des rares industries non délocalisables et basée sur un apport positif : lorsque des moyens énergiques et cohérents de communication culturelle sont mis en place, le tourisme est le principal vecteur de préservation du patrimoine sous toutes ses formes ; on ne vient pas visiter un pays si c’est pour trouver les mêmes constructions mondialistes et uniformisatrices que chez soi. Chaque pays a son originalité, son identité, à nulle autre pareille. Il n’en reste pas moins que des cultures voisines se ressemblent et se rassemblent, par le sang et le sol. Il convient de préférer son cousin à son voisin et son prochain à son lointain pour éviter tout conflit.

Faites du tourisme intelligent !
Deux voies ferrées partent de Nice et remontent vers le Haut Pays et donnent sa cohérence au département des Alpes Maritimes, n’oublions pas les Alpes :
• une ligne Nice-​Digne, appelée Train des Pignes (voir notre article Les Chemins de fer de Provence tiennent la route du 25 mars 2016), mais aussi
• son pendant Nice-​Cuneo (lire Le train Nice-​Vintimille-​Cuneo : une ligne de vie à préserver du 22 septembre 2014) appelée Train des Merveilles.
Toutes deux sont des lignes régulières qui fonctionnent au quotidien et permettent au département de ne pas s’asphyxier sur la bande littorale.
Le Train des Pignes dessert quotidiennement 50 gares, en s’enfonçant dans l’arrière-pays : citons Malaussène-​Massoins, Touët-​sur-​Var, Puget-​Théniers, Entrevaux, Annot, Barrème parmi les arrêts de cette ligne.
Le Train des Merveilles passe du niveau de la mer à 1000 m d’altitude en traversant pas moins de 81 tunnels pour un total de 44 km et 407 ponts dont 3 tunnels hélicoïdaux. Il s’arrête notamment à Saint-​Dalmas-​de-​Tende, La Brigue, Breil-​sur-​Roya, Tende.
Ces deux lignes proposaient un voyage « vintage » avec une locomotive à vapeur pendant la saison touristique. Hélas ce supplément d’âme n’existe plus que pour le Train des Pignes qui offre un merveilleux voyage dans l’espace et dans le temps (au départ de Puget-​Théniers).

Nous l’avons testé pour vous (vidéo).

Prenez de l’air et de la hauteur de vue !
Dégagez vous une journée hors de la frénésie du bord de mer !
Une leçon vivante d’histoire et de géographie à partager en famille.

Un convoi à vapeur, restauré et entretenu par une association composée uniquement de benévoles, est proposé les jeudis, vendredis et dimanches pendant tout le mois d’août au départ de Puget-​Théniers (10h55), destination Annot (12h05) et retour (15h40).

Train Pignes Entrevaux
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Plus d’informations :
www.traindespignes.fr
Chemins de Fer de Provence
Facebook

Ceci peut aussi vous intéresser

Atterrissage aéroport Nice

Bienvenue à Nice

Le site High Pressure Aviation Films présente les enregistrements des atterrissages d’avions de ligne sur …

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont publiés sauf ceux qui sont injurieux ou grossiers.
Afin d'éviter les chamailleries, les commentaires ne supportent que deux niveaux. Ils sont ouverts pendant deux semaines après la publication de l'article.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Cependant votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
La plupart des balises HTML de mise en forme sont autorisées.

Nice Provence Info n\\\'utilise pas les données collectées à des fins de profilage commercial car cela est contraire à son éthique.
De surcroît, si vous souhaitez vous désinscrire de tout suivi ultérieur, un cookie sera installé dans votre navigateur pour se souvenir de ce choix pendant un an conformément à la légisation en vigueur. J\\\'installe ce veilleur Ce n\\\'est pas la peine

676