Amiens cérémonie centenaire bataille Amiens

Macron n’aime pas les Français (suite)

Il convient d’ajouter à notre article d’hier une nouvelle marque tangible du mépris d’Emmanuel Macron à l’égard des Français :

son absence remarquée aux cérémonies de commémoration du centenaire de la bataille d’Amiens

Rappelons que notre Président est né à Amiens en 1977, ville où ses parents exercent leur profession et où ses grands‐​parents sont décédés.
Le Président français n’a même pas quitté sa piscine de Brégançon pour assister à la commémoration de la bataille d’Amiens. Ni lui, ni même son premier ministre.
Environ 3000 personnes, militaires ou civils, dont plusieurs centaines de descendants de combattants venus de tous les pays du Commonwealth et de France, se sont déplacées pour rendre hommage aux dizaines de milliers de soldats morts il y a tout juste un siècle dans les tranchées alentour.
Le prince William et la Première ministre britannique Theresa May se sont contentés de Florence Parly, qui est ministre des Armées à ce qu’on dit.
Cette cérémonie fut néanmoins magnifique et émouvante.
Quel affront aux Français vivants et morts ! Cet homme a oublié jusqu’à ses propres origines. Comment pourrait‐​il aimer les Français s’il ne s’aime pas lui‐​même ?

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Viaduc de Gênes : les premières fissures du Système (3 /​3)

Après nos deux premiers dossiers consacrés à :• La genèse de la vente de l’aéroport de …