Sapeurs-pompiers 18

Un terrible drame qui aurait pu être évité

Nice : une femme périt carbonisée sur son balcon

Dans la nuit de mardi à mercredi à Nice s’est déroulé un terrible drame.

Un incendie a ravagé un immeuble du quartier Saint‐​Roch, à l’est de la ville. Une femme de 61 ans a perdu la vie, brûlée sur son balcon sans avoir pu être secourue par les pompiers.
« Elle voulait sauter, mais n’y arrivait pas. […] On voyait les flammes approcher. Tout le monde l’a vue prendre feu… », a indiqué une riveraine.

Il faut dire que le travail des pompiers a été passablement gêné par un groupe de « jeunes » : « À l’arrivée du premier engin de secours, vers minuit et demi, des dizaines d’individus ont insulté les pompiers, se sont permis de toucher aux tuyaux, ont dispersé du matériel, un casque et une radio qui ont été retrouvés plus loin », a raconté le colonel Olivier Riquier, commandant des opérations de secours. Il poursuit : ces « actes inqualifiables », qui ont eu lieu dans le quartier Saint‐​Roch, « ont considérablement gêné l’intervention ».

Selon les précisions apportées par la sous‐​préfète Gwenaëlle Chapuis, l’action des pompiers a été compliquée par des groupes de « jeunes » : « Certains ont obstrué le travail des pompiers au début de l’intervention : vol de matériel, invectives… », explique‐​t‐​elle.

Bien qu’il apparaisse que certains « jeunes » aient voulu maladroitement participer aux secours, l’intervention de la police fut nécessaire pour disperser les trublions au gaz lacrymogène. Ceux‐​ci portent une lourde responsabilité dans ce drame.

On apprend aujourd’hui qu’au moins un suspect a été arrêté et placé en garde à vue pour menaces de mort, outrage et rébellion, selon les informations recueillies par Europe 1.

Patrice LEMAÎTRE