La Provence sans cigales, c’est…

Dans un récent reportage, France Bleu Provence rapporte qu’à Beausset dans le Var, des touristes se sont plaints auprès du maire, Georges Ferrero, du « bruit » des cigales.

Vous avez bien entendu :

« Des produits insecticides contre les cigales !»

Cette démarche est tristement révélatrice d’une forme de tourisme dégénéré. Celui des Parigots qui débarquent chez nous avec leur casquette et qui sont gênés parce‐​que le chant des cigales les empêche d’écouter Hanouna à la télévision dans leur camping‐​car.
Plus généralement ces touristes sont le fruit d’une société arrogante qui s’imagine pouvoir contenir la nature et évacuer les traditions.

Nous ne cessons de défendre notre emblématique cantatrice déjà si maltraitée par la culture dominante. Lire à ce propos :
La cigale vaut mieux que la fourmi du 26 juillet 2018, ou encore
Réhabilitation de la cigale du 11 août 2015.

Comment un esprit humain peut‐​il envisager d’anéantir ce compagnon épris de séduction, de liberté et de lumière sans haïr le monde et son inhérente diversité ?

La Provence sans cigales, ce serait un peu Paris sans les rats.

Il faut décidément que nous tombions chaque jour un peu plus bas. Si les cigales ne vous plaisent pas, à vous les Parigots, restez chez vous, avec tous vos rats ! Et laissez nous tranquilles avec nos cigales !

Massimo Luce

Ceci peut aussi vous intéresser

Provence lavandes amandier ruines

Cheminer au pays des Celtes et des Ligures de Provence (1 /​2)

Découvrir un autre pays d’Aix-en-Provence Parler d’Aix-en-Provence c’est penser festival de musique, comme c’est penser …

3 commentaires

  1. Abolir les cigales, arrêter le bruit des boules en nocturne et puis quoi encore ? Si ces toutouristes ne sont pas contents qu’ils aillent ailleurs qu’en PROVENCE ? Quand vont‐​ils manifester contre les égorgements des humains, des moutons ? Là silence RADIO (rat idiot). Ces mecs passent leur vie dans des villes sales, envahies d’autres bestioles beaucoup plus indigestes et insupportables et descendent chez nous pour imposer leurs lois, us et coutumes. Ils me rappellent d’autres engeances… Comprenne qui pourra…

    • J’en suis tellement estomaquée que les mots me manquent.
      Ce sont les mêmes sans doute qui jouent aux boules de pétanque sous nos fenêtres avec une pile pour les éclairer jusqu’à minuit – 1 h du matin (avec des petits enfants) et nous on dort quand ?
      Ils sont fadas .….….

  2. GAUTHIER MICHEL

    Salut amis du blog…
    Ces touristes nous « pompent l’air»…!
    Ils viennent boire notre eau qui va se faire rare, laissent leurs saloperies dans le sol, etc. etc.
    Vivement la fin de ces deux mois d’été que j’exècre.
    Je comprends parfois les nationalistes régionaux…
    GAUTHIER MICHEL MARSEILLE 9