Radar Breil-Roya

Vallée de la Roya : les radars ? Quels radars ?

Le passage de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/​h a déclenché une vague de vandalisation des radars sur nos routes équipées, dit‐​on, pour notre sécurité (lire 80 km/​h : non à la répression absurde.
Selon Auto Plus, ce sont quelques 400 de ces anges gardiens de nos vies qui ont été ainsi maltraités, sur les 4 000 bandits manchots électroniques de nos routes. 10 % d’un parc « photos matons » qui n’en finit pas de s’agrandir.
Breil‐​sur‐​Roya, commune des Alpes Maritimes, n’a pas échappé à cette nouvelle mode qui semble s’installer durablement chez les mécontents. Les Français n’ont pas compris que c’est pour leur bien qu’on les déleste par tranches de 90 euros.
Il convient de rappeler que ce n’est pas bien de vandaliser le bien public.
Pourtant, la mise en garde sur le radar de Breil n’a pas découragé les artistes peintres.

On peut taguer à volonté les monuments publics, les églises, c’est du Street‐​Art. Mais pas ces bijoux high‐​tech de la République. Si certaines réalisations, vox populi, sont d’un goût douteux, d’autres sont bien inspirées.

Ce phénomène n’est pas sans rappeler une autre grande entreprise de pyromanie généralisée, qui est devenue un sport national : les voitures brûlées.
Si, dès le début, les médias n’en avaient pas fait la la promotion, il y a une quinzaine d’années, le phénomène se serait arrêté de lui‐​même. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est à craindre que cette vague incendiaire des radars subisse le même sort que nos voitures. La surmédiatisation ne pouvant qu’amplifier la tendance en l’encourageant.

Voitures incendiées
Radar incendié
previous arrow
next arrow
Slider

Breil‐​sur‐​Roya, haut lieu du « Refugees Welcome » et du « No border » avec son célèbre Centre d’accueil Herrou, ferait mieux d’installer un radar à clandestins.

Le passeur de la Vallée de la Roya défie les radars de la gendarmerie.

Breil‐​sur‐​Roya serait mieux inspiré d’avoir un limitateur de migrants efficace en lieu et place de cette très symbolique maréchaussée.

Poste de contrôle symbolique de la gendarmerie, coûteux et inefficace

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

71e Fête Château Nice 2018

Catherine Ségurane ne protège plus le Château de Nice

Tout ce que le département compte de cénacle d’extrême-gauche avait tenu ce week‐​end sa « Fête …

Un commentaire

  1. Radar à migrants, c’est une idée a développer.
    L’écologie, quoi qu’en dise HERROU le simpliste, c’est faire en sorte que chaque homme vive dans son environnement et sa culture.
    Faisons en sorte de rendre à leur pays d’origine une vie à l’occidentale, pays du bien vivre et de la démocratie. Une recolonisation serait peut être une solution, pour virer les dictateurs qui exploitent leur peuple sans scrupule.
    HERROU utilise la misère des autres pour se faire de la publicité personnelle afin de devenir plus tard député chez France Insoumise, ou chez les écologistes ou éventuellement chez les socialistes.