Ma bonne semaine de mauvaise foi (26 août 2018)

Dimanche 26 août 2018
Je vous parlais la semaine dernière de la statue de la Madone remplacée au sommet du Gelas (point culminant des Alpes Maritimes), je ne résiste pas au plaisir de partager cette vidéo montrant les premiers admirateurs du lieu.

Cliquer sur l’image pour lancer la vidéo

Lundi 27 août 2018
Après les attaques de boucheries, après leurs démonstrations d’intolérance et de violence un peu partout, les végans ont un peu moins la cote ! Il ne faut donc pas s’étonner du retour de bâton qui vient de s’opérer à Calais. Les départements des Hauts de France ont été les plus ciblés par les attaques violentes de ces groupuscules extrémistes, c’est pourtant là qu’ils avaient décidé d’organiser un festival végan le 8 septembre. Mais on ne peut pas ainsi revenir se pavaner sans vergogne sur les lieux de ses méfaits. Devant la réaction des chasseurs, des éleveurs et des artisans bouchers, « la maire a demandé l’annulation en raison des menaces de troubles à l’ordre public ». À noter que la municipalité s’est exprimée sans évoquer une seule fois les auteurs des menaces.

Mardi 28 août 2018
Les services de soins en France vont de plus en plus mal. Les personnels des hôpitaux sont en sous‐​effectifs, les services d’urgence explosent, le SAMU est débordé un peu partout. Et c’est dans ce contexte que le gouvernement a fait passer en catimini le 1er juin, un décret déshabillant encore l’effectif des hôpitaux :
• Service des urgences : plus qu’un seul médecin de permanence au lieu de deux actuellement.
• Chirurgie ambulatoire : Suivi du patient à domicile par… SMS !

Mercredi 29 août 2018
Il y a quatre jours disparaissait le sénateur américain John Mc Cain, ancien candidat à la présidence des États‐​Unis. Comme il est de coutume, un concert de louanges a accompagné la nouvelle même de ce côté‐​ci de l’Atlantique.
Qu’il me soit permis de remettre un peu les choses en place, c’est notre rôle à Nice Provence Info.
Il faut rappeler que John Mc Cain était l’un des pires mondialistes bellicistes. Il avait favorisé les plans de guerre les plus machiavéliques et notamment les guerres en Irak, en Libye et en Syrie. Il fut président de l’International Republican Institute (IRI) depuis janvier 1993, une prétendue « ONG » créée pour faciliter certaines activités de la CIA, en relation avec les services secrets britanniques, canadiens et australiens. Dès 2007, le journaliste Seymour Hersh, prix Pulitzer, avait décrit dans le New York Times comment le Pentagone et la CIA, avec l’aide de leurs alliés du Golfe, avaient conçu un plan de financement d’organisations djihadistes pour provoquer un bain de sang au Moyen Orient afin de justifier une nouvelle intervention militaire américaine aboutissant à un redécoupage des frontières du Proche‐​Orient.
Dès lors, McCain a multiplié les voyages en Syrie pour rencontrer ceux qu’il appelait des « modérés auxquels on peut faire confiance » en particulier les membres de la Brigade Tempête du Nord (du Front Al‐​Nosra, c’est-à-dire d’Al-Qaïda en Syrie).
John McCain était aussi, comme par hasard, un ami de George Soros qui finançait d’ailleurs le McCain Institute for International Leadership.
Et bien entendu, John McCain est pleuré par toutes les personnalités politiques israéliennes ou leurs soutiens comme en France l’inénarrable BHL.

Jeudi 30 août 2018
La ville de Saint‐​Brieuc a été le théâtre d’un fait divers sordide. La scène s’est déroulée le samedi 25 août en début d’après-midi. Un enfant de 12 ans, handicapé, s’amusait sur l’aire de jeux du Parc des Promenades, un lieu du centre‐​ville situé à proximité du tribunal, quand il fut abordé par un homme qui le conduisit par la suite vers une maison abandonnée faisant office de squat. C’est dans cet endroit que le prédateur a violé l’enfant un peu plus tard. Ce dernier n’a dû son salut qu’à quatre jeunes mineures, elles‐​mêmes importunées par l’homme peu avant, qui avaient vu le violeur et sa victime revenir dans le secteur quelques temps après. Les jeunes filles ont ainsi appelé la police après avoir discuté avec le garçon de 12 ans, très perturbé par l’horreur qu’il venait de subir tandis que son bourreau s’était éclipsé. Quant au violeur présumé, il a été interpellé lors d’une seconde descente de police en fin d’après-midi ce même samedi 25 août. Les quatre adolescentes l’ont vu effectivement réapparaître à proximité d’un centre commercial et ont appelé une nouvelle fois les forces de l’ordre, avec succès cette fois ! L’homme en question, âgé de 26 ans, est un afghan qui réside depuis un certain temps dans la commune. Un profil qui rappelle ceux de nombreux violeurs interpelés dans différentes villes d’Europe pour des faits similaires. Il faut dire qu’en Afghanistan, une coutume nommée « bacha bazi » (signifiant littéralement « jouer avec les enfants ») a pour principe de mettre en vente de très jeunes danseurs (âgés de 6 à 16 ans) déguisés en filles et n’ayant pas encore atteint le stade de la puberté. C’est ce qu’on appelle l’enrichissement culturel. Peut‐​être pas pour tout le monde.

Vendredi 31 août 2018
Une autre affaire qui montre combien la France est prisonnière des institutions mondialistes et ne possède plus beaucoup de marge dans ses décisions intérieures.
Retour sur l’affaire Baby‐​Loup.
C’est une affaire qui avait cristallisé les passions, déjà fortes, sur les questions de la laïcité en 2008. Fatima Afif, directrice adjointe de la crèche associative Baby‐​Loup était licenciée pour faute grave en raison du port d’un foulard islamique, alors que le règlement intérieur de l’établissement imposait le strict respect des principes de la laïcité. Après une bataille judiciaire de quatre années, l’affaire avait connu sa fin en 2014 : la Cour de cassation avait alors validé le licenciement de la directrice. Bien entendu les représentants de l’ex-employée avaient déposé une requête auprès du Comité des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations unies. Dix ans après ceux‐​ci ont donné raison à Fatima Afif et ont donc condamné la France pour violation des droits civils et politiques : l’atteinte à la religion et discrimination en raison de la religion et du genre.
Fermez le ban, vous n’avez plus rien à dire, vous n’êtes plus maîtres chez vous.

Samedi 1er septembre 2018
Carnet rose : le monde est petit.
Vendredi dernier, Nelly, 26 ans, la fille de l’acteur Daniel Auteuil et d’Emmanuelle Béart, convolait en justes noces. L’heureux époux ? Lucas Veil. Cet avocat de 24 ans est le fils de Pierre‐​François Veil, lui aussi avocat, et d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Pierre‐​François Veil est donc le petit‐​fils d’Antoine Veil (1926−2013) et de son épouse Simone, née Jacob (1927−2017), ministre et académicienne, tous deux panthéonisés par la grâce d’Emmanuel Macron, le 1er juillet dernier.
On s’aperçoit une fois de plus de la collusion entre le monde du spectacle, celui des affaires et celui de la politique.
Que l’on pense aux couples Sarkozy‐​Bruni, Valls‐​Gravoin, Filloud‐​Evenou.… Tous nos vœux de bonheur aux heureux époux.


Je vous souhaite une bonne semaine, la première de l’automne météorologique…
Patrice LEMAÎTRE

Ceci peut aussi vous intéresser

Viaduc de Gênes : les premières fissures du Système (3 /​3)

Après nos deux premiers dossiers consacrés à :• La genèse de la vente de l’aéroport de …