Le Pont du Coq à La Brigue en danger

Sur la commune de la Brigue dans les Alpes‐​Maritimes, le Pont du Coq est un ouvrage datant du XVe siècle, classé monument historique. C’est un pont qui a une belle particularité : il forme un virage en son milieu, ce qui n’est pas courant.

Malheureusement, par la bêtise de certains et la complicité d’autres, ce pont est aujourd’hui en grand danger. Non pas à cause du vieillissement prématuré, ni à cause des intempéries… Non, le danger vient tout simplement d’un camion, un camion de cinq tonnes.

Ce camion appartient à un agriculteur, qui, pour éviter de faire un petit détour d’une centaine de mètres afin de se rendre à ses serres qu’il exploite de l’autre côté, franchit sans vergogne l’ouvrage protégé avec son camion, mettant en péril l’existence de celui‐​ci.
L’association « Agir pour la Roya », a signalé les agissements irrespectueux de cet agriculteur au responsable de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Celle‐​ci a contacté la municipalité en question qui a fait poser 2 bornes rétractables à l’entrée du pont.

Hélas la satisfaction de l’association fut de courte durée lorsqu’elle a constaté que la municipalité avait remis un jeu de clés à l’agriculteur, qui continue ainsi à circuler sur l’édifice avec ses camions.
Aujourd’hui les Brigasques se tournent vers le bon sens et les défenseurs de patrimoine afin que cesse enfin ce passe‐​droit scandaleux.
Les Brigasques ne supporteraient pas que LEUR pont subisse le même sort que le viaduc Morandi à Gênes, également à cause de passe‐​droits occultes.
Si vous aussi vous êtes indignés par cette situation ignominieuse, joignez l’Association « Agir pour la Roya » à la Brigue, ou « Urgence Patrimoine » :
Alexandra Sobczac : urgences.patrimoine@gmail.com

Patrice Lemaître

Ceci peut aussi vous intéresser

Vence fontaine Peyra

Vence des Sources et des Fontaines

Communiqué de presse de l’auteur, Christine Colonna‐​Cesari « Après le décès de ma mère à Vence, …

4 commentaires

  1. Très simple : installer Cédric Herrou et son troupeau en dessous du pont, les lobbies immigrationnistes feront le reste pour protéger le pont des passages intempestifs de l’agriculteur (qui sera devenu entretemps un lépreux de l’extrèèème droâââte)

  2. N’IMPORTE QUOI. PROPOS À LA LIMITE DE LA DIFFAMATION.

    • Bonjour, l’e mail urgences patrimoine ne fonctionne pas.
      Les personnes qui laissent des commentaires feraient bien de s’expliquer.
      Vue de loin cette histoire est incompréhensible.
      Vous voulez le protéger, ce pont ou non ?
      Les Brigasques, bougez‐​vous ! Faites une pétition, je serai la 1ère à la signer.

    • Bonjour,

      une erreur de frappe s’était effectivement glissée lors de la rédaction de notre article.
      L’adresse mèl était erronnée.
      Elle est à présent corrigée : il convient d’écrire à urgences.patrimoine@gmail.com

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont publiés sauf ceux qui sont injurieux ou grossiers.
Afin d'éviter les chamailleries, les commentaires ne supportent que deux niveaux. Ils sont ouverts pendant deux semaines après la publication de l'article.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Cependant votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
La plupart des balises HTML de mise en forme sont autorisées.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.