Nous nous sommes pen­chés hier dans nos colonnes sur les rai­sons des scores obte­nus par le Rassemblement National dans le Var (lire Élections euro­péennes : la spé­ci­fi­ci­té de Provence Alpes Côte d’Azur).

Cette spécificité vaut également pour les villages du Haut Pays niçois.

Si les grandes villes du dépar­te­ment des Alpes Maritimes placent toutes en tête la liste Rassemblement National

Ville % Rassemblement National % En Marche !
Saint-Laurent-du-Var 34,8 % 18,7 %
Menton 34,7 % 19,9 %
Cagnes-sur-Mer 32,0 % 21,2 %
Cannes 30,1 % 25,4 %
Grasse 28,3 % 21,2 %
Nice 28,2 % 21,8 %
Antibes 26,9 % 24,5 %


avec des scores tou­jours lar­ge­ment supé­rieurs à la moyenne natio­nale, y com­pris dans les deux plus grandes villes, Nice et Antibes, le Rassemblement National éta­blit ses plus hauts pour­cen­tages dans tous les vil­lages — à quelques excep­tions près — de l’Arrière Pays. Le mou­ve­ment mené par Jordan Bardella atteint la majo­rié abso­lue dans trois vil­lages. Certes cela touche en tout quelques cen­tains d’ha­bi­tants : Toudon (156 votants), Tournefort — c’est la cas de le dire — (84 votants) et Rigaud (99 votants).

Village % Rassemblement National % En Marche ! Commentaires
Auribeau-sur-Siagne 35,4 % 19,2 %
Bairols 40,1 % 11,4 %
Berre-les-Alpes 35,1 % 12,4 %
Bézaudin-les-Alpes 44,7 % 10,5 %
Blausasc 49,7 % 13,0 %
La Bollène-Vésubie 31,2 % 22,4 %
Bonson 37,7 % 12,2 %
Bouyon 32,0 % 12,3 %
Breil-sur-Roya 31,8 % 16,0 %
Briançonnet 28,4 % 25,4 %
La Brigue 34,6 % 20,6 %
Le Broc 37,2 % 12,1 %
Caille 39,0 % 17,1 %
Cantaron 36,8 % 17,9 %
Castellar 30,6 % 22,5 %
Castillon 28,0 % 11,5 %
Caussols 32,0 % 16,0 %
Châteauneuf‑d’Entraunes 18,8 % 37,5 % LREM en tête
Châteauneuf-Villevieille 45,2 % 12,1 %
Cipières 25,5 % 16,8 %
Clans 30,0 % 21,0 %
Coaraze 33,5 % 13,6 %
Collongues 44,0 % 8,0 %
Conségudes 36,2 % 17,4 %
Contes 36,9 % 12,0 %
Courmes 28,6 % 3,6 % LREM : 2 voix sur 62
Coursegoules 24,1 % 15,0 %
La Croix-sur-Roudoule 23,3 % 23,3 % Égalité
Cuebris 45,1 % 9,8 %
Daluis 44,4 % 12,5 %
Duranus 39,8 % 9,1 %
Entraunes 10,3 % 31,8 % Les Verts en tête
Escragnolles 30,7 % 12,7 %
Les Ferres 22,8 % 10,5 %
Fontan 43,8 % 12,9 %
Gars 29,4 % 7,8 %
Gorbio 33,5 % 17,7 %
Gourdon 25,6 % 17,8 %
Gréolières 37,8 % 14,7 %
Guillaumes 20,3 % 22,6 % LREM en tête
Ilonse 31,7 % 9,5 %
Isola 31,1 % 20,6 %
Lantosque 42,4 % 13,4 %
Lieuche 30,8 % 3,8 % LREM : 1 voix sur 27
Lucéram 32,4 % 17,2 %
Mallaussène 39,9 % 12,0 %
Marie 19,1 % 17,6 % Bellamy en tête
Le Mas 36,7 % 15,2 %
Massoins 44,6 % 17,9 %
Moulinet 23,7 % 18,5 %
Les Mujols 16,7 % 33,3 % LREM en tête
Peille 39,6 % 14,7 %
Peillon 46,1 % 11,5 %
La Penne 28,2 % 15,4 %
Péone 30,1 % 12,7 %
Pierlas 20,6 % 11,8 % Bellamy en tête
Pierrefeu 25,4 % 13,6 %
Puget-Rostang 24,6 % 20,0 %
Puget-Théniers 37,6 % 12,8 %
Revest-les-Roches 28,7 % 14,9 %
Rigaud 50,0 % 9,6 %
Rimplas 22,0 % 12,1 % Bellamy en tête
La Roque-en-Provence 33,3 % 14,8 %
Roquebillière 35,9 % 14,2 %
Roquesteron 41,0 % 14,1 %
La Roquette-sur-Var 32,9 % 13,0 %
Roubion 32,9 % 11,8 %
Roure 35,9 % 20,6 %
Saint-Antonin 26,7 % 3,3 % LREM en 7e posi­tion
Saint-Auban 33,6 % 25,7 %
Saint-Blaise 37,6 % 18,7 %
Saint-Dalmas-le-Selvage 19,5 % 14,3 % Bellamy en tête
Saint-Étienne-de-Tinée 29,7 % 16,9 %
Saint-Léger 28,6 % 10,7 %
Saint-Martin d’Entraunes 23,3 % 15,1 %
Saint-Martin-Vésubie 28,9 % 17,8 %
Saint-Sauveur-sur-Tinée 25,6 % 12,0 %
Saint-Agnès 39,9 % 16,2 %
Sallagriffon 45,0 % 12,5 %
Saorge 7,3 % 13,1 % RN en 6, LREM en 3
Sauze 24,1 % 17,2 %
Séranon 40,2 % 16,7 %
Sigale 39,3 % 16,4 %
Spéracédès 26,6 % 21,9 %
Tende 36,0 % 15,4 %
Thiéry 14,3 % 33,8 % RN en 3° posi­tion
Toudon 54,5 % 11,7 %
Touët-de‑L’Escarène 32,1 % 6,0 % LREM en 5° posi­tion
Touët-sur-Var 40,5 % 13,2 %
La Tour 34,4 % 14,1 %
Tourette-du-Château 33,3 % 15,6 %
Tournefort 54,3 % 12,4 %
Utelle 39,6 % 15,1 %
Valdeblore 38,3 % 16,5 %
Venanson 28,7 % 15,4 %
Villars-sur-Vars 39,5 % 10,7 %
Villeneuve‑d’Entraunes 38,0 % 24,0 %


Dans 15 vil­lages le Rassemblement National dépasse 40 %. Dans 45 vil­lages, il dépasse les 30 %.

Plus que les villes, les villages sont réfractaires à la politique de Macron.

Leurs habi­tants se sentent aban­don­nés :
• dis­pa­ri­tion des ser­vices publics (bureaux de La Poste, san­té, écoles, trans­ports en com­mun, accès, etc.),
• dégra­da­tion de leur mode de vie,
• conta­mi­na­tion par le mode de vie violent et irres­pec­tueux de la ville,
• pres­sion fon­cière due à une expan­sion urbaine non contrô­lée au pré­texte qu’il faut héber­ger une popu­la­tion exo­gène inat­ten­due, etc.

Ceci n’est pas nou­veau.

La décadence vient toujours par la ville.

C’est écrit dans la Bible :

Destruction de Sodome et Gomorrhe par le peintre anglais John Martin

Plus récem­ment Julius Evola nous en aver­tit dans sa « Révolte contre le monde moderne ».

Si besoin en est, ces élec­tions nous montrent une chose : la révolte gronde à la cam­pagne bien plus qu’en ville. Le renou­veau vien­dra de la terre.

Massimo Luce