L’avocat niçois Henri-Charles Lambert retoque les avocats <span class=« caps »>LGBT</span>

Le conseil natio­nal des bar­reaux s’e­nor­gueillis­sait, dans un com­mu­ni­qué du jeu­di 20 juin 2019, que « La pro­fes­sion [était] pré­sente pour la 1ère fois à la marche des fier­tés ».

AG Conseil National des Barreaux 20 juin 2019Pour mar­quer l’engagement de la pro­fes­sion dans la lutte pour l’égalité et contre toute dis­cri­mi­na­tion, les avo­cats par­ti­ci­pe­ront le 29 juin 2019 à la marche des fier­tés aux cotés de l’Association Française des Avocats LGBT+, du bar­reau de Paris et d’Ensemble Contre la Peine de Mort.

Alors que des dis­cri­mi­na­tions per­sistent pour les per­sonnes les­biennes, gays, bisexuelles, trans­genres, inter­sexes (LGBTI), que 73 pays ont une légis­la­tion ouver­te­ment homo­phobe et cri­mi­na­lisent l’ho­mo­sexua­li­té dont 12 par la peine capi­tale, le CNB sou­haite mon­trer que la lutte contre les dis­cri­mi­na­tions qu’elles subissent est un enga­ge­ment au même titre que la défense de toute per­sonne pour­sui­vie ou mena­cée en rai­son notam­ment de ses ori­gines, de sa reli­gion, son sexe ou ses opi­nions poli­tiques.

Ce qui n’a pas man­qué de sus­ci­ter la réplique de Maître Lambert, avo­cat au bar­reau de Nice :

Vous ne repré­sen­tez nul­le­ment la pro­fes­sion. Vous êtes quelques « notables » qui n’œu­vrez que pour la bou­ton­nière… et vos gui­gno­lades n’en­gagent que vous.

Henri-Charles LAMBERT
Avocat au bar­reau de Nice