Les macronistes invétérés de la vallée de la Roya

Les Passeurs d’humanité repassent le plat !

Nous avions déjà démon­tré l’an­née der­nière que ceux (par­don : ceux-euses) qui se sont auto­pro­cla­mé-e‑s Passeur-euses‑s d’hu­ma­ni­té, n’é­taient en fait que des pas­seurs de vio­lence. Ces immi­gra­tion­nistes irré­duc­tibles de la val­lée de la Roya s’i­ma­ginent encore que l’im­mi­gra­tion mas­sive va régler les pro­blèmes de l’Europe en même temps que ceux de l’Afrique.
Leur aveu­gle­ment doc­tri­naire les empêche de voir que cette immi­gra­tion mas­sive détruit les socié­tés des pays d’ac­cueil en même temps que celles des pays de départ.

Même le pape François, immigrationniste illuminé, l’a compris.

Lors de son homé­lie de la messe que le pape François vient de tenir à Lampedusa pour le sixième anni­ver­saire de sa visite, le sou­ve­rain pon­tif a fini par recon­naître que : « Les migrants sont d’abord et avant tout des per­sonnes humaines, ils sont aujourd’hui le sym­bole de tous les rejets de la socié­té mon­dia­li­sée ».

Mais nos bobos de la val­lée de la Roya campent sur leur rêve de jeu­nesse soixante-hui­tarde — « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gen­til » — et n’ont tou­jours pas com­pris qu’ils étaient les ins­tru­ments pré­cieux de ce grand capi­tal mon­dia­li­sé qui aspire à bri­ser les nations pour les rem­pla­cer par un grand mag­ma d’a­bru­tis sans his­toire, sans Histoire, sans culture (« Il n’y a pas de culture fran­çaise » selon le Président de la République fran­çaise), sans sexe, sans race, bref de bons esclaves pro­duc­teurs-consom­ma­teurs qui font tour­ner la machine glo­ba­li­sée à faire du fric.

Passeurs humanité 2018

1er fes­ti­val des Passeurs d’hu­ma­ni­té en 2018

Lorsqu’une poi­gnée de pro­sé­lytes musul­manes tentent d’im­po­ser le bur­ki­ni dans les pis­cines en France, le gou­ver­ne­ment ne s’en émeut guère et c’est immé­dia­te­ment le mil­liar­daire George Soros qui vient les sou­te­nir. L’association Alliance Citoyenne, à l’o­ri­gine de cette pro­vo­ca­tion, a en effet reçu 80 000 dol­lars de la fon­da­tion Open Society du mil­liar­daire George Soros.

Lorsque Matteo Salvini s’op­pose à ce qu’un navire d’im­mi­grés clan­des­tins débarque de façon tota­le­ment illé­gale en Italie, qui croyez-vous que notre gou­ver­ne­ment sou­tient ? Le pays voi­sin vic­time de ce tra­fic de chair humaine ? Pas du tout ! Notre gou­ver­ne­ment condamne l’Italie et sou­tient ce tra­fic néo-escla­va­giste hon­teux. Sibeth Ndiaye Porte-parole du gouvernementLa porte-parole fran­co-séné­ga­laise de notre gou­ver­ne­ment, Sibeth Ndiaye (image ci-des­sus), s’est per­mise sur BFMTV une charge vio­lente et indigne à l’é­gard d’un pays voi­sin et ami de tou­jours de la France : « Je crois que le gou­ver­ne­ment ita­lien, effec­ti­ve­ment, n’est pas à la hau­teur de ce qu’il devrait être. Le com­por­te­ment de M. Matteo Salvini n’est pas un com­por­te­ment qui est accep­table sur les sujets migra­toires. » Inouï ! La porte-parole de notre gou­ver­ne­ment tient des pro­pos insul­tants à l’é­gard de l’Italie qui refuse l’ac­cos­tage d’un navire qui se livre au tra­fic d’é­mi­grés clan­des­tins. Mais qui est-elle pour se per­mettre une telle arro­gance ?

C’est que pour nos gouvernants, l’immigration de masse doit se faire, coûte que coûte.

• C’est Giscard d’Estaing qui intro­duit le regrou­pe­ment fami­lial.
• C’est Mitterrand qui déclare à pro­pose des émi­grés : « Ils sont chez eux chez nous !»
• C’est Sarkozy qui veut for­cer la France à se métis­ser.
• Et c’est main­te­nant Macron qui signe le trai­té de Marrakech et condamne l’Italie.

Nos passeurs d’humanité de la Roya sont dans le droit fil de la politique macroniste.

Ces pas­seurs d’hu­ma­ni­té, com­plices objec­tifs du mil­liar­daire Soros, macro­nistes zélés, devraient s’ap­pe­ler « pas­seurs de mal­heurs » ou « pas­seurs de vio­lences » ou « pas­seurs de la honte ».

Massimo Luce