Tous nourris !

Il est révo­lu le temps où Coluche pou­vait dire à pro­pos des poli­ti­ciens :

« Un pour tous, tous pourris ! »

La nor­ma­li­sa­tion média­tique et la Police de la Pensée sont pas­sées par là. Dorénavant invo­quer cette expres­sion au sujet de la classe poli­tique vous clas­si­fie auto­ma­ti­que­ment aux extrêmes et fait le jeu de madame Le Pen. Puisque c’est le Rassemblement National qui le dit, c’est bien que c’est faux ! Il devient poli­ti­que­ment incor­rect de reprendre cette for­mule. Donc la presse sub­ven­tion­née ban­nit ces mots. Voici com­ment le Pouvoir musèle l’o­pi­nion. Rappelons nous : lors de sa cam­pagne élec­to­rale, Emmanuel Macron fut inter­ro­gé par un jour­na­liste de Libération (un jour­nal ami) sur son pas­sé de ban­quier. La réponse du can­di­dat fut claire : poser cette ques­tion, c’est faire le jeu de l’ex­trême droite ! Donc les jour­na­listes ne posent plus la ques­tion.

Pourtant chaque jour conforte l’opinion des Français qui voient bien que leur classe politique est profondément corrompue

Même Raymond Barre ! Coup de barre pour les Français qui apprennent que le pro­fes­seur d’é­co­no­mie, intègre et sobre, qu’ils regrettent, avait lui aus­si un compte en Suisse. Tu quoque mi fili ! Alors même si Raymond Barre en croque, à qui se fier ?

Nice Provence Info ne sou­hai­tant pas appa­raître comme un maga­zine d’ex­trême droite, ne repren­dra donc pas l’ex­pres­sion de Coluche à pré­sent ostra­ci­sée : « Tous pour­ris ! ». Nous dirons donc :

Tous nourris !

Tous nour­ris au homard et aux grands crus payés par nos impôts.
Tous nour­ris à l’argent facile du défi­cit public.
Tous nour­ris aux cumuls des fonc­tions et des émo­lu­ments (Toubon : 30 000 euros par mois en squat­tant diverses siné­cures d’État).

Honoré Daumier caricature assemblée nationale

Caricature d’Honoré Daumier : le ventre légis­la­tif

Tous nour­ris aux petites et grandes com­bines, aux primes dis­crètes mais bien pal­pables, aux avan­tages en nature (loge­ment, voi­ture, secré­ta­riat, voyages).
Tous nour­ris au men­songe et à la mani­pu­la­tion, à la trai­trise, au car­rié­risme, au culte du Veau d’Or.
Tous nour­ris éga­le­ment au mépris du peuple qu’ils sont sen­sés repré­sen­ter et défendre.
Tous nour­ris à la jalou­sie, aux petites et grandes riva­li­tés, à l’hé­do­nisme.
Tous nour­ris d’un égo hyper­tro­phié et d’in­to­lé­rance.

La France diri­geante est à pré­sent sujette à l’in­di­ges­tion et ne peut s’en sor­tir que par un trai­te­ment laxa­tif.

Cuvette toilettes chasse eau

Rappelons nous ce conseil d’Einstein : « On ne résout pas un pro­blème avec ceux qui l’ont créé ».

Massimo Luce