Sélectionner la page

Les barbaresques prennent la France

1830 : Depuis des siècles les bar­ba­resques des côtes d’Afrique du Nord ran­çonnent la Méditerranée, orga­nisent des raz­zias sur les côtes de l’Europe. La Londe-les-Maures, Le Cannet-des-Maures, le sar­ra­sin déca­pi­té sur le dra­peau Corse témoignent de cette his­toire de pillages. Les otto­mans musul­mans réduisent à l’es­cla­vage leurs butins humains comme racon­té dans ce film Angélique et le sul­tan. Pour en finir avec ces exac­tions, la France envoie l’in­fan­te­rie colo­niale à Sidi Ferruch.

Jean-Léon-Gérôme - Le marché aux esclaves - vers1866

Jean-Léon-Gérôme : Le mar­ché aux esclaves (vers1866)

1843 : La conquête de ces terres bar­bares est mar­quée par la prise de la sma­lah d’Abd-el-Kader par les troupes du duc d’Aumale.

Prise_de_la_smalah_d_Abd-El-Kader_a_Taguin_16_mai_1843_Horace_Vernet

Tableau d’Horace Vernet : Prise de la sma­lah d’Abd El Kader à Taguin 16 mai 1843
Cliquer sur l’i­mage pour l’a­gran­dir.

L’émir Abd El Kader devient le sym­bole de la résis­tance de ces escla­va­gistes maures contre la France.

La suite, on la connait. Les Français créent l’Algérie, qui n’exis­tait pas avant eux. Ils en font un pays moderne, riche, pros­père.

Algerie française

La ville d’Alger, alors fran­çaise

1962 : De Gaulle rend ce dépar­te­ment fran­çais aux vain­cus d’hier, tra­his­sant ain­si ses enga­ge­ment. Les Français d’Algérie sont contraints de ren­trer pré­ci­pi­tam­ment en métro­pole, une main devant, une main der­rière. La Valise ou le cer­cueil ! Sans pour autant être bien accueillis en métro­pole :

Deferre pied-noir

Les nou­veaux pro­prié­taires fel­la­gas se dotent d’un hymne natio­nal, le Kassaman, aux paroles expli­cites :

Ô France ! Le temps des palabres est révo­lu
Nous l’a­vons clos comme on ferme un livre
Ô France ! Voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
Prépare toi ! Voici notre réponse

2006 : Le très pro­gres­siste maire de Paris, Bertrand Delanoë, rebap­tise la Place Poliveau en Place de l’Émir Abd El Kader. Assistent à cette hon­teuse céré­mo­nie l’ambassadeur d’Algérie en France et des des­cen­dants de l’é­mir ! Paris n’a même pas une rue « Duc d’Aumale », le vain­queur du caïd Kader.

Sous la pression du Politiquement Correct, la France moderne et progressiste devient masochiste et suicidaire

Cette France déca­dente glo­ri­fie désor­mais ses bour­reaux.

Place Émir Abdelkader Paris

Place Émir Abdelkader Paris

La France a divorcé de l’Algérie, mais a obtenu la garde des enfants.

Ils sont quelques six mil­lions de ces Français de papier, faute d’être Français de cœur. La Coupe d’Afrique des nations a vu ce ven­dre­di 19 juillet 2019 la vic­toire des Fennecs, les foot­bal­leurs algé­riens qui, par ailleurs, évo­luent comme mer­ce­naires-janis­saires dans les clubs euro­péens tout en étant très gras­se­ment payés. La France des rem­pla­çants d’au­jourd’­hui est des­cen­due dans les villes fêter cette conquête.

Giscard, Hollande, Sarkozy, Macron et tous les pro-immi­gra­tion­nistes ont pu appré­cier cette France black (Sénégal) – beur (Algérie) qu’ils sou­haitent de tous leurs vœux. Le caïd Castaner, maître de céré­mo­nie, en stress total, avait bien orga­ni­sé cette fies­ta pré­sen­tée, en mode Coué dans les médias, comme bon-enfant. Le Gilet Jaune, ça casse, l’Algérien reste bon enfant. Les com­mer­çants de Paris, pas dupes, ont pris soin de trans­for­mer leur bazar en bordj(1).

Suporters algériens Place Masséna Nice 20 juillet 2019

La Place Masséna à Nice le 20 juillet (copie d’é­cran TV)

Les LBD et les canons à eau, c’est pour les Gilets Jaunes et les Gaulois de souche, pas pour ces Français de souk.

Le 18 mars 1962 a mar­qué la fin de l’Algérie fran­çaise, cette date va-t-elle deve­nir la nou­velle fête natio­nale de la France algé­rienne, de Lille à Tamanrasset, en rem­pla­ce­ment du 14 juillet ? On y est presque.

« La France ils nous ont colo­ni­sés, aujourd’­hui c’est nous on les colo­nise. »Immigration mas­sive + acqui­si­tion auto­ma­tique de la natio­na­li­té + haine de notre his­toire trans­mise par une bonne par­tie des ensei­gnants et jour­na­listes. Bien joué ! 😡

Gepostet von Philippe Vardon am Samstag, 20. Juli 2019

« La France ils nous ont colo­ni­sés, aujourd’­hui c’est nous on les colo­nise ».

Pendant ce temps-là, les Français, les yeux voi­lés par la pro­pa­gande immi­gra­tion­niste, regardent à la télé s’ef­fon­drer leur pays. Encore dans leurs cha­ren­taises, pas encore en babouches, dans l’anesthésie géné­rale.

À ce jour, len­de­main qui déchante, la rue appar­tient aux Algériens, les nou­veaux sans-culottes sont en saroual.

Michel Lebon

(1) Bordj : un bordj est une cita­delle mili­taire otto­mane au temps des régences d’Alger, de Tunis et de Tripoli.

2 Commentaires

  1. … le soir de ce match, j’ai eu un vrai dégoût de voir les actes pro­vo­cants ou des­truc­teurs, quelles que soient les villes de ces sup­por­ters, qua­li­fiés à répé­ti­tion et force de « bon enfant » par nos jour­na­listes aux ordres… Maintenant en vous lisant, j’ai comme une envie de pleu­rer…

    Répondre
  2. Excellent !

    Répondre

Rétroliens/Pings

  1. Les barbaresques prennent la France | Persons News - […] (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Source link […]

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Abonnez vous !

Nice Provence Info s'engage à ne jamais communiquer vos coordonnées à qui que ce soit.

Visiteurs en ligne

  • 6Actuellement:

Aidez nous !

Nice Provence Info est un site d'information libre car il s'attache à rester rigoureusement indépendant de tout parti politique, de toute puissance financière, de toute communauté, de toute obédience publique ou occulte.
Nice Provence Info ne peut poursuivre cette mission que grâce au dévouement de ses rédacteurs et aux dons de ses lecteurs.