Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac : ses hosties et ses produits !

L’abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac est un monas­tère trap­piste qui se trouve en Provence près d’Avignon. Fondée en 1991, son his­toire remonte en fait jusqu’à la Révolution fran­çaise !

Aujourd’hui, les dix-sept sœurs trap­pis­tines de l’abbaye confec­tionnent notam­ment, entre leurs 7 offices quo­ti­diens, des hos­ties pour les paroisses fran­çaises, et de déli­cieux pro­duits arti­sa­naux. Divine Box vous fait la visite en 2 minutes !

Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac

Ci-des­sus, une sœur trap­pis­tine de l’abbaye de Blauvac fait un petit tour du pro­prié­taire à Astrid de Divine Box – © Divine Box

Une fondation mouvementée

La com­mu­nau­té actuelle a en fait une his­toire rela­ti­ve­ment ancienne : dis­per­sée à la Révolution, exi­lée en Suisse, elle revient en France près de Lyon en 1816 après la chute de Napoléon.

Pourtant, cette ins­tal­la­tion ne sera que de courte durée, car l’agitation de la ville nuit à la vie contem­pla­tive des sœurs. Elles démé­nagent alors à Maubec. Là-bas, les voca­tions affluent et la com­mu­nau­té peut alors lan­cer de nom­breuses fon­da­tions (Bonneval, Chambarand, Le Rivet etc…) avant de s’installer défi­ni­ti­ve­ment à Blauvac en 1991.

C’est aus­si à cette période que les sœurs déve­loppent tout un arti­sa­nat monas­tique ! Travail de la soie, fabri­ca­tion de nou­gat, pro­duc­tion du « Quina », un vin for­ti­fiant… Elles font tout !

Et avant de pas­ser à leur arti­sa­nat, voi­là le résu­mé his­to­rique rapide sur la com­mu­nau­té, mais vous pou­vez cli­quer ici pour en savoir plus sur l’histoire de l’abbaye de Blauvac.

Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac

C’est en 1991 que les sœurs s’installent enfin dans la très belle abbaye de Blauvac – © Divine Box

Abbaye de Blauvac : et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les trap­pis­tines de l’abbaye de Blauvac sont dix-sept sur place et suivent la règle de saint Benoît. Embrassant le prin­cipe « ora et labo­ra » (« prière et tra­vail »), elles prient ain­si sept fois par jour (pre­mier office à 4h30 !) et tra­vaillent de leurs mains pour assu­rer leur sub­sis­tance. Elles réa­lisent ain­si de déli­cieux pro­duits monas­tiques : des finan­ciers au cho­co­lat, des meringues et même du nou­gat au miel avec le miel de lavande de l’abbaye de Sénanque !

Et en plus des tâches habi­tuelles d’une com­mu­nau­té (hôtel­le­rie, maga­sin, ménage, ses­sions d’entraide…), les sœurs de l’abbaye de Blauvac, âgées de 32 à 93 ans, sont spé­cia­li­sées dans la fabri­ca­tion d’hosties. On vous dit tout dans quelques lignes !

Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac

Ci-des­sus sœur Claire-Geneviève lors de sa pro­fes­sion solen­nelle, en 2014 – Crédit Photo : Abbaye de Blauvac

Le pain béni de l’abbaye de Blauvac !

La fabri­ca­tion des hos­ties est aujourd’hui la prin­ci­pale acti­vi­té à l’abbaye de Blauvac. L’abbaye est même le pre­mier pro­duc­teur fran­çais d’hosties ! Dingue, non ?

En marche depuis le 30 mai 1909, cette fabrique donne du tra­vail aux sœurs au rythme de cinq heures par jour. Le petit plus ? Les sœurs s’adaptent à toutes les demandes : des hos­ties blanches ou dorées, elles en font même des sur-mesure pour les osten­soirs !

Et tout est à fait 100% à la main : pré­pa­ra­tion de la pâte, cuis­son, découpe… et même col­lage des éti­quettes par les sœurs « anciennes » ! C’est pas beau, ça ? Un tra­vail simple et effi­cace, en somme. Comme la recette d’ailleurs : de la farine du ter­roir, de l’eau, et… c’est tout ! Tout en sui­vant les normes ecclé­sias­tiques évi­dem­ment !

Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac

Les sœurs de l’abbaye de Blauvac sont le pre­mier four­nis­seur de France d’hosties ! – Crédit Photo : La Provence

Abbaye de Blauvac : cosmétiques, nougat et financier !

La confec­tion d’hosties n’est pas l’unique tra­vail manuel des sœurs cis­ter­ciennes de Blauvac. La demande ayant dimi­nué concer­nant les hos­ties, la com­mu­nau­té de Blauvac a diver­si­fié ses acti­vi­tés.

En effet, la com­mu­nau­té réa­lise des pro­duits tex­tiles (bavoirs, tabliers, etc.), des croix en bois d’olivier, toutes façon­nées à la main, uniques donc ! Les sœurs de Blauvac pro­posent aus­si des pro­duits cos­mé­tiques, à par­tir de lavan­din de la région.

Mais sur­tout les sœurs de Blauvac pré­parent notam­ment de déli­cieux pro­duits monas­tiques comme des nou­gats noirs (par­fu­més au miel de l’abbaye de Sénanque, col­la­bo­ra­tion nous voi­là !), des gui­mauves à la lavande ou des finan­ciers au cho­co­lat ou au thé mat­cha. En plus, elles condi­tionnent des pas­tilles au miel de cinq saveurs de miel dif­fé­rentes. C’est pas chouette ça ?

Abbaye Notre-Dame de Bon Secours de Blauvac

Les gui­mauves à la lavande de l’abbaye de Blauvac sont pré­pa­rées avec de la lavande de la région, la Provence – © Divine Box

Où trouver les produits de l’abbaye de Blauvac ?

Pour dégus­ter et ache­ter les déli­cieux pro­duits de Blauvac, vous pou­vez vous rendre à la bou­tique près du monas­tère. Voici son adresse :
Abbaye Notre-Dame de Bon-Secours
994 route de Saint Estève
84570 Blauvac.

Si vous n’habitez pas à proxi­mi­té et sou­hai­tez sou­te­nir l’abbaye, cli­quez sur les liens sui­vants pour ache­ter les pro­duits de l’ab­baye de Blauvac sur la bou­tique monas­tique en ligne de Divine Box.