Estrosi fait financer sa campagne par les contribuables

Les Niçois eurent la sur­prise ce jeu­di 29 août de décou­vrir que leurs impôts locaux avaient bais­sé. Si, si ! Une page entière de Nice-Matin le leur annon­çait :

Nice-Matin 29 août 2019 Publicité Estrosi

Le pro­blème, c’est que cette page de publi­ci­té — il convient de dire « pro­pa­gande » — est per­ni­cieuse et tente de faire prendre aux contri­buables de la métro­pole niçoise des ves­sies pour des lan­ternes. En tirant les grosses ficelles de l’embrouille, Christian Estrosi joue sur sa double cas­quette de maire de Nice et pré­sident de la métro­pole. Afin de pré­pa­rer sa réélec­tion à Nice, le maire baisse les impôts de la ville et — dans le même temps — le pré­sident de la métro­pole crée un nou­vel impôt sur le fon­cier bâti ! Le tour est joué ! Afin de faire pas­ser la pilule amère aux maires des com­munes métro­po­li­taines, le pré­sident n’a­vait pas hési­té à faire du chan­tage aux sub­ven­tions. Le pro­cé­dé n’ho­nore guère son pro­ta­go­niste.

Taxe_Estrosi_Rassemblement_National_5-novembre-2018

Les élus du Rassemblement National sen­si­bi­lisent les contri­buables de la métro­pole niçoise sur l’aug­men­ta­tion de la taxe fon­cière (le 2 novembre 2018)

Il convient de rele­ver éga­le­ment que le maire de Nice s’offre une page entière de pub payée par les impôts des contri­buables de la métro­pole pour leur racon­ter des boni­ments sur… leurs impôts !

Le pro­cé­dé de Christian Estrosi est dou­ble­ment per­ni­cieux, car cet encart publi­ci­taire inter­vient deux jours à peine avant l’ou­ver­ture des comptes de la cam­pagne offi­cielle des pro­chaines élec­tions muni­ci­pales. Ce qui a fait réagir Philippe Vardon, can­di­dat du Rassemblement National à Nice, dans un com­mu­ni­qué :

Enfin, la manœuvre consis­tant à ache­ter une telle page de pure pro­pa­gande, avec l’argent public, à deux jours de l’ou­ver­ture des comptes de cam­pagne offi­cielle des élec­tions muni­ci­pales appa­rait par­ti­cu­liè­re­ment limite, et pro­fon­dé­ment déloyale.

Je tiens à aver­tir solen­nel­le­ment Christian Estrosi que je serai par­ti­cu­liè­re­ment atten­tif quant à ce type de pra­tiques tout au long de la cam­pagne !

Philippe Vardon,Candidat à la mai­rie de Nice

Massimo Luce