Justice partisane et politisée

Quelques leçons à tirer des événements du weekend

Ainsi donc un énième dés­équi­li­bré a semé la ter­reur dans un quar­tier de Villeurbanne armé d’un cou­teau et d’une broche à rôtir. Un mort et plu­sieurs bles­sés, pour cer­tains gra­ve­ment. Quelle leçon doit-on en tirer ? Les pre­mières infos don­nées dans les médias nous disent immé­dia­te­ment, que l’acte ter­ro­riste doit être écar­té (comme d’ha­bi­tude). On apprend par la suite qu’il est afghan, qu’il est deman­deur d’a­sile après être pas­sé par plu­sieurs pays euro­péens, qu’il a débar­qué en France où il béné­fi­cie d’un per­mis de séjour sous plu­sieurs iden­ti­tés.

Immédiatement, l’homme est clas­sé « dés­équi­li­bré », frus­tré de ne pas avoir obte­nu son droit d’a­sile. Donc il pète les plombs comme on dit, et décide de poi­gnar­der tous ceux qui passent à sa por­tée, parce qu’ils « ne lisent pas le Coran ».

Il faut bien que je le dise parce que personne ne l’a dit ou écrit : il se réclame donc bien de l’Islam !

Comme tous ceux qui l’ont pré­cé­dés. On ne compte plus les « dés­équi­li­brés » ayant mené des attaques en soli­taire en se réfé­rant au pro­phète ! Si ce ne sont pas des actes ter­ro­ristes, ins­pi­rés par tou­jours la même reli­gion, qui pour­rait m’en don­ner la vraie défi­ni­tion ?

Par ailleurs, une fois de plus, que fai­sait sur le sol fran­çais un Afghan débou­té du droit d’a­sile ? Les Afghans sont un peuple cha­touilleux, violent et déter­mi­né. Demandez aux Russes et aux Américains ce qu’ils en pensent. Raison de plus pour ne pas les lais­ser trop s’ex­pri­mer à leur manière chez nous.

Comment est-il entré en France à plu­sieurs reprises ? Je reviens sur la ques­tion et cela pose à nou­veau quelques ques­tions qui méri­te­raient une réponse. Cela montre bien la volon­té du gou­ver­ne­ment de nous impo­ser de toute force une mul­ti­tude de gens qui n’ont rien à faire sur nos terres, sinon pour cer­tains d’entre eux, mettre la vie de nos com­pa­triotes en dan­ger.

La majo­ri­té des clan­des­tins, quelle que soit leur ori­gine, arrivent en France depuis l’Italie. Deux points de pas­sage essen­tiel­le­ment : le col de l’Échelle dans les Hautes Alpes et la val­lée de la Roya dans les Alpes Maritimes.

Si cette der­nière hypo­thèse est la bonne, le pas­seur Cédric Herrou serait un peu co-res­pon­sable de la tue­rie de Villeurbanne ?
Reste l’autre hypo­thèse : l’en­trée en France par les Hautes Alpes. La police et les doua­niers ont aban­don­né depuis long­temps la sur­veillance de cette fron­tière qu’ils jugeaient peut être inac­ces­sible pour des Africains, ceux-là n’é­tant pas vrai­ment des habi­tués des pistes ennei­gées, un peu comme les élé­phants d’Hannibal.

Hannibal franchit Alpes Guerre punique

Les élé­phants d’Hannibal anéan­tis dans les Alpes lors de la deuxième guerre punique.

C’est pour cette rai­son que les jeunes de Génération Identitaire avaient déci­dé en avril 2018 de mon­trer l’in­co­hé­rence du gou­ver­ne­ment de ce côté-là aus­si. Quelques heures sur place pour inter­dire le pas­sage et rac­com­pa­gner poli­ment et sans vio­lence les clan­des­tins en Italie, cela doit être sou­li­gné non comme un infrac­tion mais comme un acte civique exem­plaire. Or, c’est tout le contraire qui est for­mu­lé par notre drôle de « jus­tice ».

Confusion avec exercice fonction publique

Cet homme a été condam­né à 6 mois de pri­son ferme pour avoir « exer­cé des acti­vi­tés dans des condi­tions de nature à créer dans l’es­prit du public une confu­sion avec l’exer­cice d’une fonc­tion publique ».

On se sou­vient d’un cer­tain Benalla, dégui­sé en poli­cier, frap­pant à bras rac­cour­cis sur des mani­fes­tants pari­siens. Lui n’a jamais été condam­né.

Confusion avec exercice fonction publique - Benalla

Ici, pas de pro­blème avec l” « exer­cice d’ac­ti­vi­tés dans des condi­tions de nature à créer dans l’es­prit du public une confu­sion avec l’exer­cice d’une fonc­tion publique ».

Une autre preuve de la volon­té unique de condam­ner lour­de­ment tout ce qui peut ralen­tir l’im­mi­gra­tion mas­sive qu’on nous impose se trouve dans le texte de l’ac­cu­sa­tion :

L’identité des membres du groupe « de ran­don­née » n’a pas été rele­vée, mais il est éta­bli que c’est Damien LEFEVRE qui a effec­tué la réser­va­tion des héli­co­ptères et mené la négo­cia­tion avec le gérant, en par­ti­cu­lier pour exi­ger que le logo soit appo­sé non pas sur l’hé­li­co­ptère rouge et blanc de la com­pa­gnie, ce qui aurait dû être le cas en prin­cipe, mais sur l’hé­li­co­ptère bleu, ce qui a néces­si­té des adap­ta­tions, au pré­texte que le logo « DEFEND EUROPE » ne se serait pas suf­fi­sant déta­ché ou n’au­rait pas été suf­fi­sam­ment visible sur une car­lingue rouge et blanche. On ne peut ici compte-tenu du contexte éli­mi­ner l’hy­po­thèse que l’in­sis­tance de Damien LEFEVRE pour que le logo soit appo­sé sur la car­lingue de l’ap­pa­reil bleu soit due à la simi­li­tude de cet appa­reil avec ceux de la gen­dar­me­rie ou du PGHM, simi­li­tude de nature, sinon des­ti­née à créer une confu­sion

Accusation que tout un cha­cun peut véri­fier sur la pho­to ci-des­sous !
Defend Europe Col Échelle Génération Identitaire

Cela donne une idée objective de la partialité de la justice dans la France de Macron

Il faut dire que, d’a­près Jean-Yves Le Gallou, la pré­si­dente du tri­bu­nal de Gap, Isabelle Defarge, déco­rée de la Légion d’Honneur, avait par­ti­ci­pé en tant que magis­trate à un col­loque immi­gra­tion­niste tenu à Toulon en 2007 :

Nous avons en France des juges par­tiaux qui font preuve d’une bien­veillance mili­tante à l’é­gard de « dés­équi­li­brés » meur­triers tous isla­mi­sés tan­dis qu’ils condamnent outra­geu­se­ment les Français qui refusent cet aban­don.

Combien de morts encore pour que la France se réveille ?

Patrice LEMAÎTRE