11 septembre : le Politiquement Correct mis à mal

Le 11 sep­tembre 2001, une série coor­don­née d’at­ten­tats détrui­sait 3 (trois) gratte-ciel de New-York, dont les 2 emblé­ma­tiques tours jumelles du World Trade Center et tou­chait une aile du Pentagone. Dans le même temps s’o­pé­rait une ten­ta­tive avor­tée de détour­ne­ment d’a­vion.

Cet évé­ne­ment majeur reste encore de nos jours, 18 ans plus tard, inex­pli­qué. Il faut se deman­der pour­quoi.

11 septembre 2001 Rapport commission enquêteLes auto­ri­tés amé­ri­caines ont publié en 2004 un rap­port de presque 600 pages sur les causes de ces atten­tats en déployant des moyens consi­dé­rables : 1 200 per­sonnes dans 10 pays dont les pré­si­dents Bill Clinton et George W. Bush furent inter­ro­gées, plus de 2,5 mil­lions de pages de docu­ments, y com­pris des docu­ments clas­si­fiés, furent consul­tées.
Tout ça pour en arri­ver où ?
Grosso modo à : « C’est la faute à Ben Laden ! »

Malgré les appuis consi­dé­rables du Politiquement Correct appuyé par l’ar­ma­da de la presse main stream (aux États-Unis mais dans tout le monde occi­den­tal), ce rap­port est appa­ru comme un tis­su de men­songes, d’er­reurs, d’in­vrai­sem­blances ou d’o­mis­sions qui ne peut convaincre un esprit un tant soit peu cri­tique.

On trouve faci­le­ment sur inter­net des sites qui décor­tiquent ce rap­port et le décré­di­bi­lisent. Le plus com­plet étant ReOpen911 (tra­duc­tion « Réouvrez le 11 sep­tembre »). Inutile ici de reve­nir sur les innom­brables contre-argu­ments déve­lop­pés sur ce site. Citons tout de même les plus forts :
• Comment expli­quer que les trois tours du World Trade Center se sont effon­drées de manière rigou­reu­se­ment iden­tique alors que deux seule­ment auraient été tou­chées par des avions ? « Le 11 sep­tembre 2001, 7 heures après les tours jumelles, une troi­sième tour haute de 47 étages, le WTC7, s’est effon­drée sur elle-même en à peine 7 secondes. Sans rai­son appa­rente puis­qu’au­cun avion ne l’a­vait per­cu­tée. Chose étrange, la BBC et CNN annon­çaient son effon­dre­ment … avant même qu’il ne sur­vienne ! La Commission d’en­quête a pas­sé le cas sous silence. »
• Comment expli­quer l’ef­fon­dre­ment par­fait, typique d’un dyna­mi­tage sophis­ti­qué, de ces trois tours (3, encore une fois), quand bien même auraient elles été tou­chées par un avion (dont on n’a trou­vé du reste aucun débris) ?
• Comment expli­quer que l’on ait trou­vé intact, sur un trot­toir et sous la cendre, le pas­se­port d’un des ter­ro­ristes qui pilo­tait l’a­vion alors que la four­naise était telle qu’elle a anéan­ti toute l’in­fra­struc­ture (poutres, plan­chers) et le conte­nu (mobi­lier métal­lique) des immeubles ? Tout fut réduit en cendres, mais pas ce pas­se­port !
• L’avion qui s’est fra­cas­sé sur le Pentagone n’a été vu par per­sonne et n’a pas lais­sé de débris, les vidéos de sur­veillance ne sont pas prises en compte par la com­mis­sion d’en­quête car elles ont été détruites.
Des com­mis­sions d’ex­perts, des archi­tectes, des pilotes s’é­rigent publi­que­ment contre ce rap­port inique et aber­rant. Peu à peu des mil­lions de per­sonnes de par le monde consi­dèrent ce rap­port comme une mani­pu­la­tion et sont conduites à ce poser la ques­tion qui fâche : Pourquoi cette volon­té de mas­quer la véri­té ? La Police de la Pensée a trou­vé la parade :

les personnes qui dénigrent ce rapport sont des COMPLOTISTES.

Ne pas croire aux expli­ca­tions du rap­port s’ap­pa­rente à une dis­si­dence, une rébel­lion, voire à une per­ver­si­té. Nous ne sommes plus dans le rai­son­ne­ment, mais dans la foi. On ne dis­cute plus, on y croit ou pas. Cette méthode est vieille comme le monde. Qui veut noyer son chien, l’ac­cuse de la rage.
Le Politiquement Correct, expert dans le domaine de la mani­pu­la­tion, a déni­gré le vocable com­plo­tiste afin de lui don­ner une conno­ta­tion néga­tive, puis a peu à peu amal­ga­mé aux com­plo­tistes tous ceux qui posent pro­blème à ses avan­cées idéo­lo­giques. Cela évite le débat. Inutile de réflé­chir par vous mêmes : cela relève déjà du com­plo­tisme. Par suite le Politiquement Correct met en avant la « théo­rie du com­plot ». Ne pas suivre le trou­peau revient à être un adepte d’une théo­rie fumeuse, autre­ment dit à être far­fe­lu.

Troupeau moutons

Le Politiquement Correct s’ap­puie sur l’ins­tinct mou­ton­nier des hommes

Afin de par­faire ce déni­gre­ment séman­tique, la Police de la Pensée intègre aux com­plo­tistes tous les far­fe­lus qui gobent n’im­porte quoi : la terre plate, les hommes sur Mars, les OVNIs, etc. Puis les relais d’o­pi­nion font le tra­vail tout seuls : jour­na­listes sub­ven­tion­nés, poli­ti­ciens cor­rom­pus, artistes oppor­tu­nistes assènent la Bien Pensance. Même plus besoin de poli­ciers der­rière chaque acteur social, la trouille fait son tra­vail.
Autocensure

« Et pour­tant elle tourne » a dit Galilée aux Inquisiteurs qui étaient alors les adeptes de la terre plate. Aujourd’hui des mil­lions de per­sonnes avancent : et pour­tant le 11 sep­tembre ne s’est pas dérou­lé comme vous vous effor­cez de nous le faire entendre. Malgré tous les mil­liards déver­sés dans le contrôle des médias et dans la cor­rup­tion de la classe poli­tique, la mani­pu­la­tion ne passe plus. Le Politiquement Correct est mis à mal. Partout dans le monde, les peuples refusent le prêt à pen­ser idéo­lo­gique domi­nant.
Gilets Jaunes macron arrête prendre pour cons Champs Élysées

Complotistes ? Et alors ?

Georges Gourdin