L’humour blanc d’Arnaud Demanche, blanc et hétéro

Arnaud Demanche, blanc et hétéro a comparu devant le Tribunal d’Antibes

L’ancien local du tri­bu­nal d’Antibes est deve­nu le théâtre du Tribunal. Arnaud Demanche a donc com­pa­ru devant un pré­toire de spec­ta­teurs pour y plai­der contre ses accu­sa­tions d’être blanc et hété­ro.
Théâtre Tribunal Antibes
Arnaud Demanche, beau gosse ver­saillais, fait la connais­sance d’une mili­tante d’ex­trême-gauche. Il découvre alors qu’il est un homme blanc & hété­ro, comme l’é­cra­sante mino­ri­té des Français. Il n’est donc ni femme, ni juif, ni musul­man, ni noir, ni homo­sexuel, ni trans, ni bisexuel han­di­ca­pé… Juste blanc & hété­ro. C’est l’hor­reur !

Demanche se retrousse les deux manches pour nous livrer ses angoisses exis­ten­tielles. Exercice dif­fi­cile pour ne pas tom­ber sous le coup de la loi, devant un vrai tri­bu­nal, pour racisme, anti­sé­mi­tisme, homo­pho­bie, isla­mo­pho­bie et autres accu­sa­tions de la Bien Pensance omni­pré­sente et foui­neuse. Demanche fait acte de contri­tion, n’en peut plus d’être déso­lé d’être déso­lé, de s’ex­cu­ser de deman­der par­don. Exercice pas facile tel­le­ment le sujet est ren­du sul­fu­reux par la Police de la Pensée.

On note­ra, qu’Arnaud Demanche est éga­le­ment le nègre, par­don, le co-auteur de Nicolas Cantelou, qu’il co-anime les Gérards de la télé­vi­sion où il bro­carde les émis­sions et ani­ma­teurs de la petite lucarne (de plus en plus étroite), en leur offrant comme 7 d’Or… un par­paing, c’est du lourd !

• En 2012, Christophe Dechavanne est mon­té sur scène pour se plaindre de ne pas avoir été récom­pen­sé.
• Pour l’é­di­tion 2013, Sophia Aram, pseu­do humo­riste et ex-ani­ma­trice de l’é­mis­sion minable qui a fait un bide « Jusqu’ici tout va bien », est venue cher­cher son par­paing bien méri­té.
• Il a été éga­le­ment « gros niqueur » en ani­mant des chro­niques pour « Touche pas à mon poste » (Hanouna), RTL, France Inter, Europe 1, Paris pre­mière, etc.
• On se sou­vien­dra d’un clash avec Ruquier dans L’émission pour tous, émis­sion qui a dis­pa­ru des écrans. Il traite les Femen de « connes », à savou­rer :

Comme dirait l’autre, recon­nais­sons à Arnaud Demanche de dire tout haut ce que pense l’é­cra­sante mino­ri­té des mâles blancs domi­nants qui font l’ob­jet d’une épu­ra­tion eth­nique sur France Télévision par Delphine Ernotte.

La salle du Tribunal d’Antibes (70 places), comp­tait une cin­quan­taine de spec­ta­teurs ce jeu­di ; je doute qu’Arnaud Demanche passe un jour au Zénith de Paris (6 000 places), pour ce one-white-man-show qui ne manque pas d’un cer­tain cou­rage.

Les blancs ostra­ci­sés ose­ront-ils main­te­nant se pro­duire en spec­tacle, contre vents et marées du vivre-ensemble à sens unique ? c’est un autre paire… « de manche ».

Michel Lebon