Ma bonne semaine de mauvaise foi (17 novembre 2019)

Dimanche 10 novembre 2019

Ainsi il s’est trou­vé 13 500 per­sonnes (on ne va pas dis­cu­ter les chiffres) pour venir défendre l’is­lam cou­pable d’au moins 239 meurtres en France depuis novembre 2015. Au moins ces gens savent ce qu’ils veulent, appuyés par tout ce qu’il reste de la Gauche Bien Pensante et non « amal­ga­miste ». Mélenchon a vite oublié ses amis Charb et Cabu de Charlie Hebdo avec qui il posait fiè­re­ment… avant. Manifestation islamophobie novembre 2019Le port du voile est donc pres­qu’of­fi­ciel­le­ment auto­ri­sé, per­sonne n’o­se­ra reve­nir en arrière, c’est une grande vic­toire pour l’Islam, sauf… si la mani­fes­ta­tion pré­vue dimanche pro­chain « contre l’is­la­misme », réunit plus de per­sonnes. Mais je n’y crois guère, compte tenu de la pres­sion qui s’exerce sur les « amal­ga­mistes » et de la caté­go­ri­sa­tion à l’a­vance des per­sonnes inté­res­sées, comme for­cé­ment d’ex­trême ultra droite fas­ci­sante. Ce qui, on en convien­dra, par ces temps d’in­qui­si­tion droits de l’hom­miste, a de quoi refroi­dir même les plus remon­tés.
Cela nous ramène à « ma semaine du 13 octobre » où je vous par­lais d’un col­lec­tif sor­ti de nulle part qui avait orga­ni­sé un ras­sem­ble­ment place Saint-Michel à Paris pour affi­cher son sou­tien aux familles des vic­times de l’at­ten­tant musul­man de la pré­fec­ture de police de Paris.Religion Amour Tolérance Paix - RATP
L’imam Hassen Chalghoumi avait alors regret­té que cet hom­mage des musul­mans de France aux vic­times ne ras­semble pas plus de monde. En effet, sur la pho­to, ils sont moins de 20. L’islam modé­ré (pour ceux qui y croient) a tout de même plus de mal à convaincre que le bon vieil islam canal his­to­rique !

Lundi 11 novembre 2019

Toutes les reli­gions ne se valent pas… la preuve par la Bretagne !
Lannion, dans les Côtes d’Armor, pos­sède un jar­din qui abrite des arbres remar­quables, comme des magno­lias et un chêne vert datant paraît-il d’Henri IV. La com­mu­nau­té de Lannion Trégor, a l’in­ten­tion de construire un audi­to­rium à la place de l’an­cien tri­bu­nal qui devien­drait une école de musique. Projet inté­res­sant s’il ne mena­çait pas la vie des arbres se trou­vant jus­te­ment dans ce fameux jar­din !
Aux côtés d’une asso­cia­tion « Sauvons les arbres du jar­din public de Lannion » créée pour l’oc­ca­sion, ce sont… des druides qui sont venus prê­ter main forte lors d’une mani­fes­ta­tion ce same­di après-midi. Leur mobi­li­sa­tion a déjà per­mis d’empêcher le début des tra­vaux. Une pro­cé­dure judi­ciaire est en cours avec un juge­ment pré­vu l’é­té pro­chain.

(La vidéo titre la date du 9 sep­tembre, mais il s’a­git du 9 novembre 2019)

Mardi 12 novembre 2019

Alors que l’on va com­mé­mo­rer demain le qua­trième anni­ver­saire de la tue­rie musul­mane du Bataclan, il me semble oppor­tun de rap­pe­ler, à l’heure où la marche pro-isla­miste a réuni dimanche plus de 13 000 per­sonnes, quelles cir­cons­tances ont accom­pa­gné le mas­sacre des 89 spec­ta­teurs du concert don­né ce soir-là. Ces infor­ma­tions, vous ne les avez pas vues dans la presse, pas vues à la TV, seuls quelques médias réel­le­ment indé­pen­dants, fran­çais ou étran­gers, les ont divul­guées. En France silence com­plet à l’ex­cep­tion de cris d’in­di­gna­tion par­lant d’in­fox, de men­songes, de com­plot, bref la lita­nie habi­tuelle lors­qu’il s’a­git de cacher l’es­sen­tiel.
Pourtant, la véri­té est publique, sur le site de l’Assemblée Nationale, ici. Il suf­fit de recher­cher les simples mots : déca­pi­ta­tion, évis­cé­ra­tion, énu­cléa­tion.
Tous ceux qui crient au men­songe ou au com­plot, peuvent s’y réfé­rer et voir ain­si que c’est la véri­té.
Durant l’attentat du Bataclan qui a fait 89 vic­times, sur les 130 vic­times de la capi­tale, des scènes de tor­ture d’une bar­ba­rie inima­gi­nable ont bien été per­pé­trées par les ter­ro­ristes musul­mans : déca­pi­ta­tions, yeux et tes­ti­cules arra­chés, viols…
Les vic­times ont éga­le­ment été éven­trées ou déca­pi­tées et ont eu, pour cer­taines, les yeux cre­vés. Les dji­ha­distes ont fil­mé les tor­tures avec leurs télé­phones, sans doute pour rendre compte à Daesh. Détail hor­rible : les enquê­teurs n’ont trou­vé aucun cou­teau ou objet ayant per­mis des énu­cléa­tions ou des évis­cé­ra­tions. Il s’agit d’actes sau­vages, tels que ceux prô­nés par les musul­mans extré­mistes, pro­met­tant les pires sévices aux « infi­dèles ».
Seuls, des jour­naux bri­tan­niques et espa­gnols ont fait écho aux pas­sages du rap­port de la com­mis­sion, cités ci-des­sus. Aucun mot dans la presse mains­tream fran­çaise.Attentat Bataclan

Mercredi 13 novembre 2019

Raymond Poulidor est décé­dé ce matin, à l’âge de 83 ans.
Celui qui n’a jamais por­té une seule fois le maillot jaune du Tour de France était pour­tant le chou­chou des Français sur toutes les routes de la Grande Boucle depuis ses débuts, jus­qu’à ses der­nières courses. Aucun autre cou­reur cycliste fran­çais, sauf peut être Louison Bobet, n’a su gar­der et entre­te­nir une telle fer­veur auprès de son public.
Pour le Tour de France, ce furent 8 places sur le podium et 7 vic­toires d’é­tapes, dont le mémo­rable Puy de Dôme face à Jacques Anquetil son pre­mier grand rival, et 187 vic­toires dans les autres courses : Tour d’Espagne 1964, deux clas­siques avec Milan-San Remo (1961) et la Flèche wal­lonne (1963), dou­blé à Paris-Nice (1972 et 1973) et au Dauphiné (1966 et 1969)…
Salut Champion et mer­ci !Raymond Poulidor

Jeudi 14 novembre 2019

Une inté­res­sante étude dans « Libé » de ce matin, au sujet des « migra­tions » intra- et extra-afri­caines. L’auteur de l’ar­ticle sou­ligne les dif­fi­cul­tés pour les Africains à se dépla­cer à l’in­té­rieur même de leurs terres, et déplore les fron­tières qui existent encore aujourd’­hui, stig­mates d’une civi­li­sa­tion qui est bien sûr la mère de tous les maux dont souffre le conti­nent noir. Il sou­ligne quand même un constat inté­res­sant :
« Les Africains ne sont les bien­ve­nus nulle part dans le monde. Il n’y a pas un seul pays au monde où des Africains ou des gens d’o­ri­gine afri­caine arrivent, peu importe par quels moyens, et sont accueillis au son des tam­bours et des trom­pettes. Partout où ils font leur appa­ri­tion, ils sont les plus expo­sés à toute sorte d’en­traves, à l’in­car­cé­ra­tion, et à la dépor­ta­tion. »
Il aurait pu ajou­ter, s’a­gis­sant des pays arabes : « à l’es­cla­vage ». Triste constat qui amène quand même à se poser la seule ques­tion pos­sible : « Pourquoi donc ? », et essayer d’y appor­ter quelques réponses… Si ces réponses sont auto­ri­sées !Camps régugiés Afrique

Vendredi 15 novembre 2019

Vendredi 8 novembre, un homme a été inter­pe­lé par les poli­ciers à Châtellerault, suite à des menaces de mort sur… un enfant de 13 ans. Il a en effet mena­cé de cou­per la main de cet enfant sous pré­texte que son regard lui déplai­sait. Ces manières d’a­gir ne sont pas sans rap­pe­ler une cer­taine idéo­lo­gie reli­gieuse radi­cale. L’homme a été pla­cé sous man­dat de dépôt, ce qui semble pour le moins nor­mal. Ce qui l’est moins, c’est le refus de répondre de la part du Parquet à un jour­na­liste qui deman­dait si l’homme était un musul­man fiché « S ». On peut se deman­der pour­quoi la presse dans ce cas, n’a pas le droit d’être infor­mée, alors que lors de l’af­faire de Bayonne par exemple, on a su tout de suite les anté­cé­dents poli­tiques du papy flin­gueur !
Encore deux poids et deux mesures… Qui croit encore à la liber­té de la presse en France ?
Mains menottées clavier censure

Samedi 16 novembre 2019

La Toussaint (ou Samain) n’é­tait pas encore pas­sée que les super­mar­chés arbo­raient déjà des cho­co­lats et des jouets pour Noël soit deux bons mois avant la date !
Fête fami­liale et reli­gieuse, Noël est aujourd’­hui essen­tiel­le­ment une grande foire com­mer­ciale où la course aux achats a sou­vent ten­dance à rem­pla­cer le sacré. Si faire plai­sir à ses proches en offrant des cadeaux fait par­tie inté­grante de cette fête tra­di­tion­nelle, pour­quoi ne pas don­ner un sup­plé­ment d’âme à ceux-ci en choi­sis­sant des arti­sans et des com­mer­çants locaux, enra­ci­nés, por­teurs d’un véri­table savoir-faire, sou­cieux de trans­mettre des valeurs autres que mon­dia­listes et inter­na­tio­nales ? Boycottez les grands groupes mon­dia­li­sés et la grande dis­tri­bu­tion ! J’y revien­drai…Boycott Grandes marques

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain.
Patrice LEMAÎTRE