Cannes : 300 000 euros jetés à l’eau

À l’eau, nan mais à l’eau quoi !

Cannes devrait ouvrir fin 2020 un musée sub­aqua­tique unique en Méditerranée, dans ses eaux ter­ri­to­riales de l’île Sainte-Marguerite. Sur 54 m², les sculp­tures seront réa­li­sées par l’ar­tiste anglais mon­dia­le­ment connu du monde du silence : Jason deCaires Taylor.Jason deCaires Taylor

Six sta­tues de 8 tonnes, 2 mètres de haut repré­sen­tant les visages de six Cannois seront immer­gées. Pour un coût de 300.000 euros, quand même. Jason deCaires Taylor ne vit pas d’a­mour et d’eau fraîche.

Thierry Migoule, direc­teur géné­ral des ser­vices de la ville de Cannes, déclare : « Cet endroit a été sélec­tion­né par l’État. C’est une zone où il n’y a plus de posi­do­nies depuis une tren­taine d’an­nées. Grâce à ces sculp­tures nous espé­rons faire reve­nir la faune et la flore marine ». Les pois­sons expa­triés qui reviennent en visite tou­ris­tique sur la Côte d’Azur vont avoir leur musée, une clien­tèle à ne pas négli­ger.

Un musée est une ins­ti­tu­tion sans but lucra­tif (sauf ici pour l’ar­tiste plon­geur) au ser­vice de la socié­té et de son déve­lop­pe­ment, ouvert au public. Vous pour­rez donc aus­si visi­ter cette expo­si­tion à cou­per le souffle, en apnée. Et même boire la tasse à l’is­sue de votre visite, au bar. Pensez à vous habiller chau­de­ment de néo­prène, le fond de la mer est frais.

Bar aquatique

Ici l’une des œuvres les plus connues de Jason deCaires Taylor expo­sée à Cancun

L’idée de musée sous-marin n’est pas nou­velle. Jason a déjà inon­dé un mil­lier de ses œuvres à tra­vers le monde. Un pro­jet avait déjà été envi­sa­gé à Marseille, mais n’a pas été rete­nu. Pour risque de noyade des visi­teurs. Sage mesure de san­té publique, tout le monde n’est pas la petite sirène ou l’Homme de l’Atlantide.

Sinon, la mer est déjà le sanc­tuaire de tous les nau­frages, par­ti­cu­liè­re­ment la Méditerranée.

Jason deCaires Taylor Lampedusa raft (Lanzarote, Espagne)

Jason deCaires Taylor – le radeau de Lampedusa (immer­gé à Lanzarote, Espagne)

Les lieux de visites ne manquent pas : à Nice, par exemple, au large de Rauba Capeu une vierge est posée sur un gros rocher à une dou­zaine de mètres de pro­fon­deur. Sculptée par Alfred Gualtierotti, elle a été immer­gée en 1968. Des mariages sous-marins y ont eu lieu, c’est très roman­tique.

La Croisette va donc s’en­ri­chir d’un nou­veau site tou­ris­tique pour sirènes et tri­tons. Jeter à l’eau 300.000 euros, il fal­lait y pen­ser. Pensez à pré­pa­rer votre visite, il y a des clubs de plon­gée un peu par­tout sur la Côte.

Michel Lebon