Chroniques d’une fin de cycle : Les enfers parodisiaques

Pierre-Émile Blairon est l’un de nos édi­to­ria­listes aver­tis. Il par­tage ses acti­vi­tés lit­té­raires entre deux pas­sions :
les spi­ri­tua­li­tés tra­di­tion­nelles : il anime la revue Hyperborée qui se consacre à l’histoire spi­ri­tuelle de l’Europe et à son deve­nir qu’il pré­sente dans La Roue et le sablier,
la Provence : il anime éga­le­ment la revue Grande Provence, et a consa­cré plu­sieurs ouvrages à la Provence secrète : La Dame en signe blanc, Le Guide Secret d’Aix-en-Provence, Le Guide Secret de la Côte d’Azur et deux bio­gra­phies sur deux grands Provençaux : Jean Giono et Nostradamus.

Cette fois-ci Pierre-Émile Blairon nous offre une antho­lo­gie de ses réflexions, de ses études ou de ses bou­tades qu’il struc­ture en 6 cha­pitres dans une pro­gres­sion tein­tée d’au­to­bio­gra­phie, des ori­gines pro­fondes puis en Algérie et en Provence, l’a­na­lyse de la décom­po­si­tion d’une civi­li­sa­tion qui se clôt sur une note d’es­pé­rance avec l’an­nonce d’un nou­veau cycle.

Sommaire
Introduction
Chapitre I : Origines
- Les sol­stices
- Nos ancêtres ? Rien n’a chan­gé, ce sont tou­jours les Gaulois !
- Spiritualité païenne

Chapitre II : L’Algérie

- Algérie fran­çaise : la France doit être fière de l’œuvre accom­plie !
- 1962 : l’abandon de l’Algérie ouvrait la porte au défer­le­ment des popu­la­tions afri­caines sur l’Europe

Chapitre III : La Provence

- Nostradamus, le mes­sa­ger des dieux
- De l’Avent à Caramentran
- Provence et Tradition, entre­tien avec Thierry Durolle
- Pour une « Grande Provence »
- Homo fes­ti­vus sur le cours Mirabeau

Chapitre IV : Chevaucher le tigre
- Légitime défense et défense immu­ni­taire : tout peuple qui se renie dis­pa­raît
- La police de la pen­sée dans l’affaire Piquemal
- Vergogna à tè chì ven­di a ter­ra !
- 17 novembre : fronde des auto­mo­bi­listes ou nou­velle Révolution fran­çaise ?
- Gilets jaunes : jac­que­rie fran­çaise ou révo­lu­tion pla­né­taire ?
- Guillaume Faye : un météore de la pen­sée vient de s’éteindre
Chapitre V : La décom­po­si­tion
- La République est-elle une valeur fran­çaise ?
- Aide aux « migrants » : com­pas­sion ou col­la­bo­ra­tion ?
- Passeurs de clan­des­tins : la mafia en cause
- Voulez-vous man­ger des cafards ?
- Signes reli­gieux dis­tinc­tifs : la kip­pa et… la mini-jupe
- Le sys­tème à rem­pla­cer Dieu
- Made for sha­ring : qui « par­tage » encore le res­pect de la langue fran­çaise ?
- La Morsure des dieux : le mariage de la terre et du ciel
- La bicy­clette est-elle une tra­di­tion fran­çaise ?
- Les mots qui font peur
- Le pro­blème des expul­sions : une honte fran­çaise
- Villages à vendre
- Architecture contem­po­raine : le triomphe de la vani­té
- Non, M. Wauquier, la répu­blique n’est pas la France !
- Les nou­veaux gla­dia­teurs et l’hymne répu­bli­cain Les mani­pu­la­teurs sont au pou­voir
- This is the end… : Fête de la musique 2018 à l’Élysée
- La mode : les mani­pu­la­tions phy­siques de la sub­ver­sion mon­diale
- L’art de la pro­vo­ca­tion
- Les pié­tons sont-ils des Gaulois réfrac­taires ?
- La dis­pa­ri­tion pro­gram­mée de la langue fran­çaise
- Policiers et pay­sans : pour­quoi se sui­cident-ils ?

Chapitre VI : Le nou­veau cycle
- Condition ani­male entre éco et égo, quelle est la res­pon­sa­bi­li­té des humains ?

Ces chro­niques se lisent faci­le­ment et aident à mieux com­prendre notre monde déca­dent. Pierre-Émile Blairon ne s’at­tache pas à ce qui n’est plus qu’une paro­die de socié­té et nous conseille de nous pré­pa­rer au monde à venir. Il nous aide à « fran­chir le gué ».

Ces Chroniques de fin de cycle sont pro­po­sées par les Éditions du Lore et il est facile de les com­man­der en ligne en sui­vant ce lien.

Pierre-Émile Blairon - Chronique fin cycle - Enfers parodisiaques