Comment le Qatar cherche à peser sur l’islam de France

L’affiche du Centre Universitaire Méditerranéen (CUM) de Nice pour ce mar­di 11 février 2020 avait de quoi rem­plir l’am­phi jus­qu’au der­nier stra­pon­tin du der­nier rang :

Qatar Papers - Christian Chesnot - Georges MalbrunotChristian Chesnot et Georges Malbrunot, grands repor­ters à France Inter pour le pre­mier et au Figaro pour le second, tous deux spé­cia­listes du Moyen-Orient et auteurs de nom­breux ouvrages sur la région.

Des mil­liers de docu­ments confi­den­tiels expliquent com­ment Qatar Charity, une ONG liée de près au Qatar, finance, dans le plus grand secret, des cen­taines de pro­jets dans toute l’Europe et même au-delà : construc­tion de mos­quées, centres isla­miques, lycées, écoles, ins­ti­tuts de for­ma­tion d’imams, etc.
Sur le ter­rain, Qatar Charity uti­lise le réseau des Frères musul­mans, comme l’Union des orga­ni­sa­tions isla­miques (récem­ment deve­nue Musulmans de France). À l’aide de ces docu­ments, Christian Chesnot et Georges Malbrunot ont recons­ti­tué une toile d’araignée impres­sion­nante : 140 pro­jets en Europe pour un mon­tant de plus de 100 mil­lions d’euros. Cette confé­rence dévoi­le­ra ain­si la stra­té­gie secrète du Qatar, mais aus­si la pas­si­vi­té de cer­tains élus et des pou­voirs publics.

De fait la salle était archi-comble et la table à moi­tié vide car Georges Malbrunot était rete­nu en Iran pour des céré­mo­nies [?]. Mais son com­père Christian Chesneau a par­fai­te­ment tenu, tout seul, la tri­bune.

Christian Chesneau

Christian Chesneau au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice, le mar­di 11 février 2020

En intro­duc­tion le confé­ren­cier nous pré­cise que le Qatar est un émi­rat de la pénin­sule ara­bique de 300 000 habi­tants(1) ! Plus petit que Nice ! La taille d’une ville comme Angers, mais avec des recettes bud­gé­taires de 58 mil­liards de dol­lars pour 2019, en hausse de 20,5% par rap­port à 2018. Cette manne ne tombe pas du ciel mais du gaz d’un gise­ment off-shore miro­bo­lant que le Qatar par­tage avec l’Iran. L’excédent bud­gé­taire atteint 1,2 mil­liard de dol­lars car le pays ne par­vient même pas à tout dépen­ser !

Christian Chesneau a pré­sen­té le der­nier livre co-écrit avec Georges Malbrunot, « Qatar Papers », comme le der­nier ouvrage d’une tri­lo­gie qui com­mence par « Qatar – Les secrets du coffre-fort », se pour­suit avec « Nos très chers émirs » et se ter­mine donc avec « Qatar papers » :

Christian Chesneau recon­naît très hon­nê­te­ment que Georges Malbrunot et lui sont pas­sés à côté du loup dans ce pre­mier livre. Si les inves­tis­se­ments mas­sifs dans l’é­co­no­mie (immo­bi­lier de luxe, de nom­breuses entre­prises du CAC 40 ou encore le sport) sont bien cer­nés, l’au­teur avoue être « pas­sé à côté de la ques­tion reli­gieuse » qui fait l’ob­jet du der­nier opus.

Les auteurs vont un peu plus loin dans le deuxième livre en levant le voile sur le finan­ce­ment occulte des par­tis poli­tiques fran­çais. On parle même de ces élus qui font la queue à Doha pour y per­ce­voir leur obole. Plusieurs hommes poli­tiques sont épin­glés, y com­pris Nicolas Sarkozy. La « diplo­ma­tie du car­net de chèque » bat son plein alors que sont révé­lés les appuis du Qatar aux mou­ve­ments isla­mistes radi­caux.

Jusqu’alors tou­te­fois la démarche glo­bale, stra­té­gique, mes­sia­nique du Qatar n’é­tait pas per­çue car elle était savam­ment occul­tée par les émirs et leur dif­fé­rents réseaux d’in­ves­tis­se­ments. Un lan­ceur d’a­lerte vien­dra lever le voile sur un plan de conquête reli­gieux et cultu­rel, struc­tu­ré dans la durée, cohé­rent, sophis­ti­qué. Celui-ci remet à nos deux écri­vains une clé USB conte­nant des mil­liers de docu­ments sur les mou­ve­ments de fonds du Qatar dans toute l’Europe. Cette infor­ma­tion révèle une démarche pro­sé­lyte aus­si sub­tile et dis­crète que mas­sive et opu­lente. Les Qatar Papers sont la des­crip­tion rigou­reu­se­ment docu­men­tée de ce plan secret.

Ces docu­ments font appa­raître que le Qatar finance 140 pro­jets cultu­rels dans toute l’Europe dont plu­sieurs sont éva­lués à plu­sieurs dizaines de mil­lions d’eu­ros, comme à Mulhouse ou Toulouse. Ces « centres cultu­rels » sont des centres de vie avec mos­quées bien enten­du, mais aus­si avec pis­cines, ham­mams, biblio­thèques, écoles, col­lèges et lycées, par­fois aus­si des cabi­nets médi­caux. Ces enti­tés glo­bales sont mani­fes­te­ment des­ti­nées à com­mu­nau­ta­ri­ser les musul­mans, à l’en­contre des prin­cipes laïcs et répu­bli­cains qui veulent encore nous faire croire au « vivre-ensemble » alors que le Qatar le com­bat métho­di­que­ment. À Dublin se consti­tue le Conseil Islamique de la Charia :Dublin - Islamic Sharia Concil

Comment a‑t-on pu en arriver là ?

Comment ce petit pays, pas plus grand qu’une ville de pro­vince, peu­plé de bédouins illet­trés il y a même pas un siècle, a‑t-il pu se jouer de la France et des pays occi­den­taux ? se demande Christian Chesneau. Réponse : le Qatar déploie à notre encontre une véri­table stra­té­gie de leurre. Il avance mas­qué en sou­doyant les organes de pou­voir poli­tique et média­tique et en s’ap­puyant sur un réseau com­plexe de struc­tures de finan­ce­ment. Ce petit pays a mis en œuvre à grande échelle la « dis­si­mu­la­tion isla­mique » (taqiya) pro­née par le Coran qu’il suf­fit de lire :

Sourate 3, ver­set 28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infi­dèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contre­dit la reli­gion d’Allah, à moins que vous ne cher­chiez à vous pro­té­ger d’eux ».
Sourate 13, ver­set 42 « La ruse appar­tient à Allah, en tota­li­té ».
Sourate 8, ver­set 30 : (Allah) « est le plus habile à fomen­ter un com­plot ».

Christian Chesneau

Pour le confé­ren­cier cette apti­tude pro­vient de l’afflux des Frères Musulmans au Qatar lors­qu’ils furent chas­sés d’Égypte par Nasser car cette confré­rie prône un islam poli­tique rigou­reux qui ne conve­nait pas au colo­nel égyp­tien comme à beau­coup de musul­mans. L’un de leurs idéo­logues les plus radi­caux, le cheikh Youssouf Al-Qardaoui a vite pris au Qatar une énorme influence dans un petit pays jus­qu’a­lors peu poli­ti­sé. Le Qatar devien­dra très vite le finan­cier des Frères Musulmans. Et voi­là pour­quoi la chaîne de télé­vi­sion Al Jazeera est née au Qatar.

Le pre­mier objec­tif des Frères Musulmans à tra­vers le Qatar était de « ré-isla­mi­ser » les musul­mans d’Europe qui s’é­loi­gnaient — selon eux — de l’Écriture Sainte. La stra­té­gie employée relève du grand art poli­tique : cor­rup­tion des élites, achats mas­sifs d’ar­me­ment, inves­tis­se­ments mas­sifs au CAC 40, achats de clubs de foot­ball (PSG par exemple), orga­ni­sa­tion de la Coupe du Monde de foot­ball en 2022, lob­bying des médias fran­çais, etc.

Bien à l’abri de la taqiya, le Qatar avancera en Europe comme dans du beurre

Christian Chesneau rap­porte qu’à plu­sieurs reprises, Georges Malbrunot et lui sont allés inter­ro­ger des imams des « centres cultu­rels » éri­gés en France sur leur mode de finan­ce­ment. À chaque fois, c’é­tait la même réponse : « Ce sont nos fidèles qui financent…» Lorsque nos enquê­teurs émet­taient des doutes sur la fai­sa­bi­li­té de tels finan­ce­ments, les imams per­sis­taient. Lorsqu’ils leur mon­traient les traces des vire­ments reçus du Qatar avec leur nom et leur signa­ture, les imams ne s’é­bran­laient pas pour autant. Ce double lan­gage est la marque de ces centres cultu­rels. Les mêmes vidéos n’ont pas les mêmes com­men­taires en fran­çais et en arabe ! De nom­breux cas en attestent, mais ce double lan­gage est tout à fait nor­mal pour les Frères Musulmans qui ne par­tagent pas la même culture que nous.

C’est donc des pays musul­mans que par­ti­ra la mise au pas du Qatar qui a fini par inquié­ter les opu­lentes dynas­ties de la pénin­sule par son sou­tien aux dif­fé­rents prin­temps arabes. Il ne fal­lait tout de même pas que la vague prin­ta­nière attei­gnît les familles saou­diennes ! En juin 2017, l’Arabie saou­dite, le Bahreïn et l’Égypte décident d’un blo­cus sévère du Qatar : l’Arabie saou­dite bloque la seule fron­tière ter­restre du Qatar et inter­dit le sur­vol de son espace aérien aux com­pa­gnies qata­riennes. Mais ce blo­cus n’af­fai­bli­ra guère le Qatar qui s’est rap­pro­ché de l’Iran et… de la Turquie. Ce qui explique la radi­ca­li­sa­tion des pro­pos du pré­sident turc et ses vel­léi­tés bel­li­queuses en Syrie et en Libye. L’Europe n’a qu’a bien se tenir !

Christian Chesneau décrit une situa­tion très com­plexe et très confuse. Il ne faut pas oublier que la plus grande base mili­taire amé­ri­caine du Moyen Orient se trouve au Qatar ! Elle com­porte 13 000 hommes et une cen­taine d’a­vions et fut agran­die en 2018.

Base militaire américaine Qatar Al Oudeid

La base mili­taire amé­ri­caine d’Al Oudeid au Qatar

Le Qatar a com­pris qu’il fal­lait un peu « faire le dos rond » et s’ap­puie doré­na­vant sur une nébu­leuse d’ONG arti­cu­lées autour de Qatar Charity. C’est la Turquie — 80 mil­lions d’ha­bi­tants — à pré­sent qui avance les pions.

Le Qatar a tou­te­fois subi quelques revers : les prin­temps arabes n’ont pas empor­té les monar­chies du Golfe. Autre échec : l’emprisonnement de leur tête de pont emblé­ma­tique et très média­ti­sé en Europe, Tariq Ramadan(2), est en pri­son pour viol pour un bon moment. Malgré de mul­tiples demandes de mise en liber­tés et de fortes pres­sions, la jus­tice fran­çaise main­tient le paran­gon en pri­son. Il convient de noter aus­si que les peuples d’Europe sortent peu à peu de leur tor­peur et com­prennent à quel point ils sont aban­don­nés par une classe poli­tique inapte et cor­rom­pue.

Christian Chesneau ter­mi­ne­ra son inter­ven­tion en nous invi­tant à nous poser la vraie ques­tion : « Est-ce que c’est l’Europe qui doit s’a­dap­ter à l’is­lam ou l’is­lam qui doit s’a­dap­ter à l’Europe ? »

De fait une bonne par­tie des ques­tions de la salle por­ta sur cette ques­tion du rôle de nos élites dans toute cette affaire. Si Chesneau et Malbrunot sont infor­més, alors FORCÉMENT nos diri­geants le sont. Pourquoi alors nous aban­donnent-ils ? Pourquoi faut-il qu’un agent des ser­vices de ren­sei­gne­ments joue le lan­ceur d’a­lerte auprès de jour­na­listes ? car les infor­ma­tions qu’il déte­nait et trans­met­tait n’é­taient pas prises en compte par les poli­tiques.

Une longue file atten­dait déjà le confé­ren­cier pour la séance de dédi­caces…
Christian Chesneau - dédicaces

Massimo Luce

(1) À noter que le nombre total d’ha­bi­tants du Qatar atteint 2,6 mil­lions grâce à une popu­la­tion étran­gère de : 2,6 mil­lions – 300 000 = 2,3 mil­lions, soit presque 90 % !
(2) Tariq Ramadan est le petit-fils de Hassan al-Banna, fon­da­teur de la confré­rie des Frères Musulmans.