La Tradition primordiale est en nous

Un nou­veau livre de Paul-Georges Sansonetti est tou­jours un évé­ne­ment… Alors quand il y en a deux, l’é­vé­ne­ment devient ravis­se­ment.
Paul-Georges Sansonetti, faut-il le pré­ci­ser, est un spé­cia­liste des mythes et des sym­boles, titu­laire d’un doc­to­rat de lettres trai­tant de l’é­so­té­risme des romans arthu­riens. Il a éga­le­ment écrit de nom­breux articles et confé­rences, notam­ment dans l’ex­cel­lente revue hélas dis­pa­rue, « Hyperborée ».
Deux ouvrages donc, du maître des runes et du Pôle, sont arri­vés ces der­niers mois dans les rayons des bonnes librai­ries.
Les deux ouvrages, bien que dif­fé­rents, traitent à leur manière de la quête per­ma­nente de l’au­teur : le Pôle. Non pas le pôle géo­gra­phique à la manière d’un Paul-Émile Victor, mais, s’il n’en est pas très éloi­gné, du sym­bole polaire de la Tradition pri­mor­diale chère à René Guénon. Ces deux ouvrages s’a­dressent donc, comme il est écrit dans l’un deux, « à celles et ceux qui refusent de perdre le Nord ».

L’idée direc­trice est que cette Tradition pri­mor­diale motrice de l’Âge d’Or est tou­jours pré­sente, alors que se rap­proche chaque jour un peu plus la fin du qua­trième âge, ou Âge de fer, encore appe­lé Kali Yuga dans la cos­mo­go­nie hin­doue. Elle fait par­tie de ce que Carl Gustav Jung appe­lait l’incons­cient col­lec­tif. Elle est ancrée en nous depuis l’o­ri­gine, mais cet ancrage se fait le plus sou­vent d’une manière éso­té­rique, c’est-à-dire cachée, et seuls les ini­tiés ou de fins obser­va­teurs peuvent en per­ce­voir les traces ou les allu­sions dans les œuvres pro­fanes.

Le pre­mier ouvrage, inti­tu­lé « Arcanes Polaires » (aux édi­tions Arqa), reprend en quinze cha­pitres, un éven­tail d’a­na­lyses por­tant sur des for­mu­la­tions diver­si­fiées de la Tradition pri­mor­diale. On y trouve une étude de la doc­trine des quatre âges, qui nous ren­voie ensuite à un chris­tia­nisme ori­gi­nal et éso­té­rique, le mythe du Graal, les Templiers ou le che­va­lier Yvain y trou­vant toute leur place.
Un cha­pitre concer­nant un roman étrange paru en 1925, « La sphère d’or » d’un auteur aus­tra­lien Erle Cox, pré­cur­seur des grands romans de science fic­tion, apporte un éclai­rage puis­sant et néces­saire à la lec­ture de ce livre mal­heu­reu­se­ment dif­fi­ci­le­ment trou­vable de nos jours mais dont le mes­sage reste par­fai­te­ment imma­nent.

Le second, « Présence de la Tradition pri­mor­diale » (aux édi­tions Oeil du Sphinx), est un recueil de nom­breux articles parus dans la défunte revue « Hyperborée ». Paul-Georges Sansonetti vient ici poser le doigt sur des œuvres que l’on pen­sait connaître, pour nous mon­trer toutes les traces que leurs auteurs y ont cachées plus ou moins volon­tai­re­ment. Nous revi­si­tons ain­si des grands clas­siques. Tolkien bien sûr avec son « Seigneur des anneaux », mais aus­si Howard Phillips Lovecraft, ou plus curieu­se­ment Alain Fournier et son « Grand Meaulnes ». Un grand cha­pitre est consa­cré à l’im­mense film de Stanley Kubrick « 2001, Odyssée de l’es­pace ». Stanley Kubrick - 2001 Odyssée espace

Poe, Meyrink se croisent éga­le­ment dans cet esca­lier menant droit… au Pôle. Car ici, comme dans le pré­cé­dent ouvrage, la direc­tion est la même : cap au Nord, la Grande Ourse, l’Hyperborée, patrie d’Apollon, d’où est par­tie la base prin­ci­pielle de nos civi­li­sa­tions, et qu’il est bon de remettre en mémoire en ces temps de fin de cycle.

Comme dirait Pierre-Émile Blairon, il serait bien de s’ar­mer de « bagages pour fran­chir le gué », afin que, dans cette pro­chaine ère qui ne tar­de­ra pas à venir, les racines soient déjà prêtes pour enta­mer un nou­veau cycle, la Tradition pri­mor­diale ras­sem­blant toutes les don­nées per­met­tant de com­prendre la rai­son d’être du fon­de­ment des civi­li­sa­tions anciennes, mais aus­si à venir.

Patrice LEMAÎTRE

Paul-Georges Sansonetti - Présence tradition primordiale

Paul-Georges Sansonetti - Arcanes polaires

Comment se pro­cu­rer ces deux livres ?
Arcanes Polaires (édi­tions Arqa)
Présence de la Tradition pri­mor­diale
(édi­tions Oeil du Sphinx)

Aucun commentaire

Rétroliens/​Pings

  1. Les appren­tis-dic­ta­teurs – chaos – […] fort bien défi­ni la situa­tion tra­gique qui est actuel­le­ment la nôtre dans son livre, Présence de la Tradition pri­mor­diale (Éditions ODS) :…

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code