Cannes : les Gilets Jaunes de la Victoire ne se résignent pas

Les Gilets Jaunes du Rond-Point de la Victoire à Cannes se sont à nouveau retrouvés ce samedi 23 mai 2020

Aussi cri­tiques soient-ils à l’en­contre du gou­ver­ne­ment — ce que l’on peut voir sur leurs pan­neaux dans le dia­po­ra­ma ci-des­sous — ils ont rigou­reu­se­ment sui­vi les consignes en vigueur et ont tou­jours res­pec­té la limite de regrou­pe­ment fixé à 10 per­sonnes. C’est ce qu’a pu consta­ter la gen­dar­me­rie natio­nale venue sur place afin de s’en assu­rer.

(cli­quer sur une image pour accé­der au mode dia­po­ra­ma)

Les Gilets Jaunes de la Victoire avaient pré­pa­ré deux pros­pec­tus qui furent dis­tri­bués aux auto­mo­bi­listes qui s’ar­rê­taient volon­tiers et klaxon­naient fré­quem­ment afin de mani­fes­ter leur sou­tien.

Gilets Jaunes - Cannes Victoire - 23 mai 2020 -tract

Cliquer sur l’i­mage pour l’a­gran­dir

Gilets Jaunes - Cannes Victoire - 23 mai 2020 -tract

Cliquer sur l’i­mage pour l’a­gran­dir

3 Commentaires 

  1. Pas beau­coup de jeunes sur le ter­rain pour sou­te­nir leur ave­nir, ils laissent faire les autres…

    Répondre
  2. Chapeau (jaune, bien sûr), les GJ can­nois, pour votre rési­lience.
    Et mer­ci à Provence-info pour en faire pas­ser l’in­fo !
    Nous qui nous deman­dions com­ment et quand le mou­ve­ment allait et pou­vait repar­tir à Nice, etc ! Eux, à Cannes, ils ont zap­pé le pro­blème : pas d’ar­rêt, et voi­là !
    Vous nous don­nez un grand espoir !

    Répondre
  3. Bravo. Tout mon sou­tien. Ici ça bouge guère alors vous avez tout mon appui. Contre l’e­tat dic­ta­teur qui s’en met plein les fouilles au nom de la san­té. Le monde d’a­près ? Pour les­quels ? Arro. Je vous sou­haite bien du cou­rage. Chapeau.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code