Qui a décidé de la victoire de Biden sur Trump ?

9 novembre 2020 | 1 com­men­taire

La nouvelle est enfin arrivée : Biden a battu Trump dans l’élection à la présidence des USA !

Si j’en crois les com­men­taires dans la presse ou les réseaux sociaux fran­çais, je pour­rais presque cla­mer comme feu le Général, que les médias fran­çais sont vrai­ment des veaux, y com­pris nos élus qui devraient quand même se tar­guer d’un mini­mum de culture « politique ». 

En effet, qui a déci­dé de la vic­toire du clan Biden sur le clan Trump ?
Réponse : les médias américains !

Aucune instance officielle n’a pour l’instant promulgué de résultat

Le sys­tème élec­to­ral aux États-Unis est tota­le­ment dif­fé­rent de ce que l’on connaît en France. Là-bas les pro­cé­dures sont infi­ni­ment plus com­plexes, et il n’existe pas de « Ministère de l’Intérieur » pour ava­li­ser les résul­tats.
Les « médias » se sont arro­gé ce rôle et peuvent faire ou défaire une élection.

Analyse :
L’autre soir, Donald Trump s’a­dres­sait aux Américains dans un dis­cours offi­ciel au sujet de la gigan­tesque fraude dont il esti­mait être vic­time dans plu­sieurs états. C’est à ce moment là que plu­sieurs chaînes de TV ont bru­ta­le­ment cou­pé la retrans­mis­sion du dis­cours, se jus­ti­fiant en esti­mant que ce que disait le Président n’é­tait pas fon­dé ! Pourrait-on ima­gi­ner cela en France aujourd’hui ?

Par ailleurs plu­sieurs fois ces der­nières semaines, Facebook et sur­tout Tweeter ont cen­su­ré les pro­pos de Trump. Que dirait-on s’ils agis­saient de la sorte avec Macron ?

Comme beau­coup l’a­vaient pré­dit, les Démocrates n’ont pas atten­du la publi­ca­tion des rap­ports d’en­quête et la déci­sion des juges. Ce pro­ces­sus judi­ciaire peut être long, très long (plu­sieurs semaines). Ils ont alors déci­dé de décla­rer que Joe Biden était le nou­veau pré­sident des États-Unis. Ils ne pou­vaient igno­rer les fraudes mas­sives qui enta­chaient ce résul­tat, mais ils l’ont fait déli­bé­ré­ment.
C’est CNN qui a lan­cé le bal puis tous les médias ont immé­dia­te­ment joué le jeu : tous ont annon­cé l’é­lec­tion de Biden tout en regret­tant que Donald Trump n’admette pas sa défaite.

De son côté, Trump déclare logi­que­ment qu’il n’en est rien, qu’il est tou­jours pré­sident tant que la Cour Suprême n’a pas ren­du son ver­dict et qu’il s’agit d’un véri­table « Coup d’État », comme on dit en anglais.

Alors la suite ?

Les médias Main Stream (pas seule­ment amé­ri­cains), sou­te­nus par les GAFA, vont se lan­cer aus­si­tôt dans une vaste opé­ra­tion de cen­sure pour empê­cher la dif­fu­sion du mes­sage présidentiel.

Les Démocrates pas­se­ront alors à l’étape sui­vante en exi­geant l’évacuation de la Maison Blanche, fût-ce pas la force. Tenteront-ils de retour­ner l’armée à leur pro­fit et d’in­ci­ter leurs milices à semer le chaos pour en faire por­ter la res­pon­sa­bi­li­té à Trump ? La com­mu­nau­té inter­na­tio­nale lar­ge­ment anti-Trump, fera éga­le­ment pres­sion pour lui deman­der de par­tir, lui fai­sant por­ter la res­pon­sa­bi­li­té des troubles, et céder la place à Joe Biden.

Nul ne peut pré­voir alors ce qu’il advien­dra exac­te­ment et com­ment s’orientera le rap­port de force. Car même si la Cour suprême valide la réélec­tion de Donald Trump après avoir reje­té les bul­le­tins frau­du­leux, les Démocrates refu­se­ront d’accorder sa légi­ti­mi­té à la Haute Cour arguant de sa cou­leur politique.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que plus de la moi­tié des Américains n’acceptera pas de se faire voler la vic­toire. Ils n’hésiteront pas, dans un camp comme dans l’autre, je le crains, à prendre les armes en cas de néces­si­té. L’Amérique n’est pas la France.

On voit donc où peut mener la toute puis­sance des médias Main Stream dont on sait de quelles mains ils exé­cutent les ordres. Ceci se passe aux USA, mais la France n’est pas de reste avec l’é­lec­tion d’Emmanuel Macron qui res­semble à maints égards à ce qu’il se passe aux USA. La preuve ? Macron ne s’est-il pas pré­ci­pi­té pour féli­ci­ter Biden, fai­sant ain­si publi­que­ment allé­geance à la média­cra­tie.

Patrice LEMAÎTRE

1 commentaire

  1. Macron ne peut pas igno­rer que ces élec­tions amé­ri­caines sont tru­quées à des niveaux extra­va­gants. Il est donc clair qu’en recon­nais­sant pré­ci­pi­tam­ment Biden comme le nou­veau pré­sident des USA sur les seules incan­ta­tions des médias, Macron affiche sans aucune rete­nue son appar­te­nance au Système mon­dia­liste média­­ti­­co-finan­­cier… si d’au­cuns en dou­taient encore.
    Les Français ouvrent donc un peu plus leurs yeux sur ces mani­pu­la­tions dont ils sont les objets dociles pour le moment.
    Mais Macron com­met ain­si une double faute car l’é­lec­tion de Biden est loin d’être acquise. Macron aura du mal ensuite avec Trump lorsque tous les bul­le­tins frau­du­leux démo­crates seront inva­li­dés et que l’é­lec­tion de Trump sera vali­dée par la Cour suprême.
    Quel imbé­cile ce Macron !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code