Nice : premier des derniers

7 février 2021 | 2 Commentaires 

Voici où nous en sommes ren­dus par ces temps de médio­cri­té générale :

se targuer d’être le premier des derniers !

Le maire de Nice, pré­sident de la métro­pole Nice – Côte d’Azur, se flatte que « sa » ville soit « clas­sée 194e des villes les plus sûres au monde par Numbeo » :

1 Abu Dhabi, United Arab Emirates 88.46
2 Doha, Qatar 87.96
3 Taipei, Taiwan 86.55
4 Quebec City, Canada 85.24
5 Zurich, Switzerland 83.60
6 Sharjah, United Arab Emirates 83.59
7 Dubai, United Arab Emirates 83.44
8 Eskisehir, Turkey 82.42
9 Munich, Germany 82.35
10 Trieste, Italy 81.85

et en fin de tableau :

190 Novi Sad, Serbia 59.71
191 Halifax, Canada 59.64
192 Bonn, Germany 59.51
193 Christchurch, New Zealand 59.34
194 Nice, France 59.01

On aurait aus­si pu ima­gi­ner que le maire de Nice fasse pro­fil bas et ignore ce clas­se­ment. Ou bien s’il ne peut le dis­si­mu­ler, on aurait alors pu ima­gi­ner qu’il s’en offusque au pré­texte que ce clas­se­ment inique ne prend pas en compte tel ou tel cri­tère. Ou même qu’il ne dis­pose pas des moyens suf­fi­sants pour assu­rer la sécu­ri­té des Niçois et qu’il s’en­gage à les sol­li­ci­ter avec insis­tance auprès de ses amis au gouvernement.

Que nenni ! Rien de tout cela : le maire de Nice s’en flatte !

Comment ça ? Il se flatte d’être 194e ? Vous n’y croyez pas. Pas ça. Mais si, avec Christian Estrosi, tout est pos­sible :
Nice-Matin - 6 février 2021 - Nice ville sûre
Par un tour de passe-passe dont seuls sont capables les poli­ti­ciens (et il faut recon­naître à Christian Estrosi cette apti­tude remar­quable sans être pas­sé par l’ENA), Nice, 194e, devient pre­mière… des villes fran­çaises. Nice devient alors « la ville la plus sûre de France ». Il fal­lait y pen­ser, Estrosi l’a fait. Premier des der­niers, mais pre­mier quand même !

Le plus fort, c’est qu’il veut que cela se sache

Le maire de Nice, toute honte bue, se paie une page entière dans la presse locale (notre illus­tra­tion ci-des­sus). Nice est moins pire que les autres villes de France. De quoi en être fier, n’est-ce pas !

Donc braves citoyens de Nice, vous vous faites blou­ser QUATRE fois :
• une pre­mière fois parce que vous vivez dans une ville peu sûre,
• une deuxième fois parce que les per­sonnes res­pon­sables de votre insé­cu­ri­té tentent de vous embrouiller par une mani­pu­la­tion gros­sière,
• une troi­sième fois parce que cette roue­rie est finan­cée par vos sous, sans oublier
• une qua­trième fois car la presse locale sau­ra gré le moment venu à Estrosi de cette lar­gesse et lui ren­ver­ra l’as­cen­seur par des articles « conve­nus ».
Trop fort, quand même !

En bref vous payez pour vous faire enfu­mer, et bien même. Tant que cela dure, Estrosi et tous ses com­pères ne se gênent pas.

Massimo Luce

2 Commentaires 

  1. Nous voi­là ras­su­rés ! Nous pou­vons nous pro­me­ner tran­quille­ment sur la Promenade des Anglais !
    A t’il déjà oublié les prés de 90 per­sonnes qui ont lais­sé leur vie un cer­tain 14 juillet 2016, dans sa ville si bien sécu­ri­sée ???
    Il devrait plu­tôt faire pro­fil bas…

    Répondre
  2. Légion d’hon­neur de la sécu­ri­té pour Estrosi et prix Nobel de l’in­fo publi­ci­taire pour Nice Matin.
    Au moins leur déco­ra­tion confir­me­ra la crasse intel­lec­tuelle qui les habite.
    Votez braves et gen­tils gens !!

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 − 1 = 4