Covid, 100 000 morts : mensonge !

17 avril 2021 | 4 Commentaires 

Officiellement, c’est cette semaine que la barre sym­bo­lique des 100 000 vic­times de la Covid a été atteinte, ce que Le Monde réfute, arguant que ce fut bien plus, et que le chiffre offi­ciel était lar­ge­ment sous-esti­mé. (source : Covid-19 : la barre des 100 000 morts en France est déjà fran­chie depuis des semaines)(1)

Cette esti­ma­tion nous pro­vient de l’Inserm et se base sur les décla­ra­tions des méde­cins qui ont signé les cer­ti­fi­cats de décès. Or Santé Publique France pré­ve­nait déjà l’an der­nier que même si le nombre de morts à domi­cile demeu­rait incon­nu, l’é­va­lua­tion, faite à par­tir de don­nées Insee, était « sus­cep­tible d’être sur­es­ti­mée » car cer­tains décès recen­sés en Ehpad étaient alors des « sus­pi­cions de Covid-19 », et que seule, la mor­ta­li­té « toutes causes confon­dues » avait été analysée.

Plusieurs familles ont depuis dénon­cé la hâte avec laquelle on avait clas­sé les décès de leurs proches comme « Covid » alors qu’ils étaient atteints de patho­lo­gies par­fois très graves.

Santé Publique France évoque de son côté des « cer­ti­fi­cats com­por­tant une men­tion de Covid-19 par­mi les causes médi­cales de décès ». Elle révèle que la Covid-19 n’est géné­ra­le­ment pas la cause déter­mi­nante du décès, bien que cette infec­tion puisse être un fac­teur aggra­vant pour le public concer­né : l’âge médian des décès concer­nés est de 85 ans et des comor­bi­di­tés sont ren­sei­gnées dans 65% des cas (décès cer­ti­fiés par voie élec­tro­nique, don­nées du 6 avril 2021).

Si l’on se fie d’un autre côté aux chiffres de l’Insee, l’aug­men­ta­tion du nombre des décès en 2020 par rap­port à 2019 s’é­lève à 55 000, sans que l’on puisse affir­mer que ce chiffre soit impu­table uni­que­ment à la Covid. Des obser­va­teurs énu­mèrent les autres causes pos­sibles de ces décès, par­mi elles :
- la popu­la­tion vieillis­sant natu­rel­le­ment
- les res­tric­tions sani­taires tous azi­muts
- report d’o­pé­ra­tions urgentes
- iso­le­ment des per­sonnes âgées
- consom­ma­tion en hausse d’an­ti-dépres­seurs
- hausse du nombre de sui­cides
- uti­li­sa­tion du Rivotril, dénon­cé par un comi­té de méde­cins
- inter­dic­tion dans le même temps de l’u­ti­li­sa­tion de cer­tains traitements…

Un groupe de cher­cheurs s’est donc pen­ché sur ces chiffres en tra­vaillant à par­tir des moyennes sta­tis­tiques des décès des années précédentes.

Et leur constat est sans appel : 

la sur­mor­ta­li­té due à la Covid n’est « que » de 3,34% pour les plus de 65 ans, aucune sur­mor­ta­li­té n’étant consta­tée pour les moins de 65 ans. Ces 3,34% équi­valent à 23 000 per­sonnes mortes en 2020, et non pas 100 000 !

Soit 4 fois moins que les chiffres offi­ciels, et rap­pe­lons-nous que Macron, tou­jours alar­miste, en annon­çait 400 000 au début du pre­mier confinement.

Patrice LEMAÎTRE

(1) Lire : Le jour­nal LE MONDE tra­vaille pour Bill Gates et la dés­in­for­ma­tion vaccinaliste

Bonus :

4 Commentaires 

  1. Ces chiffres me confortent dans ce que je pense mal­gré que beau­coup de per­sonnes lorsque j’en parle me traitent de com­plo­tiste mais ça m’est égal
    Ce qui compte c’est ce que l’on res­sent et je ne tombe pas dans le piège des médias aux ordres du gou­ver­ne­ment qui veulent nous faire ava­ler des cou­leuvres et démo­ra­li­ser le qui­dam pour le gar­der à sa merci !!

    Répondre
  2. Ces chiffres ne sont là que pour main­te­nir la peur dans la popu­la­tion.
    J’espère que les gens vont ouvrir les yeux sur tous ces men­songes.
    Merci à NPI de les dénoncer.

    Répondre
  3. Merci pour ces vrais chiffres qui ne ne sont pas une sur­prise mais la réa­li­té.
    En réa­li­té ces 23000 décès sup­plé­men­taires sont dus au fait que notre popu­la­tion a de plus en plus de gens âgés et que c’est nor­mal que chaque année, le nombre de décès aug­mente.
    La mort fait par­tie de la vie.

    Répondre
  4. Merci de cla­mer haut et fort la véri­té sur cette immense supercherie !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

4 + 1 =