Susucre ?

10 juillet 2021 | Aucun com­men­taire

Alexandra Schreyer nous pro­pose un paral­lèle déca­pant, ana­chro­nique et pour­tant tel­le­ment d’ac­tua­li­té entre la fré­né­sie de consom­ma­tion de biens maté­riels des années 60(1), vili­pen­dée par Boris Vian, et la fré­né­sie actuelle de vac­ci­na­tion. Un rac­cour­ci déso­pi­lant qui fait tou­te­fois réfléchir.

Susucre ?!

Une entre­prise de grande séduc­tion est lan­cée à tra­vers le monde entier pour inci­ter les récal­ci­trants dubi­ta­tifs à se faire vac­ci­ner. Alors on offre des bières, on mijote des petits plats tra­di­tion­nels, des paël­las, on offre des œufs frais, du pou­let, de la farine, des donuts, du café, de la glace plom­bière et autres crèmes gla­cées et même du can­na­bis…
Ailleurs ce sont des bijoux qui servent d’ap­pâts, des tis­sus, une répa­ra­tion auto­mo­bile, des voyages, des réduc­tions d’im­pôts, des pro­mo­tions dans les maga­sins, des cou­pons de réduc­tion, un mixeur ou un petit billet glis­sé dans la poche… Pour le moment, c’est la carotte, mais tout le monde connaît le pro­verbe, après la carotte, le bâton, peut-être un joli badge avec la lettre « V » ?
Souvenez-vous de la chan­son de Boris Vian, « La Complainte du pro­grès » :

Pour séduire on glisse à l’o­reille,
Ah Gudule, viens m’embrasser
Et je te don­ne­rai

un fri­gi­daire, un joli scoo­ter,
un ato­mixer, et du dun­lo­pillo,

une cui­si­nière avec un four en verre,
des tas de cou­verts et des pelles à gâteaux,

une tour­ni­quette pour faire la vinai­grette,
un bol aéra­teur pour bouf­fer les odeurs,
des draps qui chauffent, un pis­to­let à gaufres,
un avion pour deux,
[…]
une armoire à cuillers,

un évier en fer, un poêle à mazout,
un cire-godasses, un repasse-limaces,
un rata­tine-ordures, un coupe-fri­ture,
un efface-pous­sière, un chauffe-savates,
un canon à patates, un éventre-tomates,
un écorche-pou­let…
[…]
et l’on vit comme ça jus­qu’à la pro­chaine fois !

Ah, Gudule…

Alexandra SCHREYER

(1) La chan­son date de 1956

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

8 + 1 =