Climat : le nouvel embrumage idéologique

Voici la nouvelle tarte à la crème de l’idéologie dominante : LE CLIMAT.

Tous-tes pour le cli­mat ! Sauvons le cli­mat ! Les jeunes pour le cli­mat ! Les grands mani­pu­la­teurs du Politiquement Correct ont bien com­pris que le cli­vage droite-gauche (bour­geois-ouvriers) était caduque. Macron est le pre­mier Président élu par delà ce cli­vage tra­di­tion­nel et il le dit lui-même : « Je suis de droite et de gauche ». En fait il est pour les mon­dia­listes de droite et les mon­dia­listes de gauche. Mais cela ne fait pas une majo­ri­té.

Or la mondialisation s’accompagne d’une détérioration de notre environnement.

Le Pouvoir ne veut pas lais­ser lui échap­per ces mil­lions de Français qui constatent que la qua­li­té de leur vie se dégrade : nour­ri­ture, air, eau, sécu­ri­té, trans­ports, habi­tat, etc. tout se déglingue. La ten­ta­tion est grande pour les per­sonnes sen­si­bi­li­sées à toutes ces alté­ra­tions d’en impu­ter la cause à la course effré­née vers la crois­sance per­pé­tuelle pro­mise par la mon­dia­li­sa­tion. Le Pouvoir ne veut pas que cet élec­to­rat remette en cause le Système mar­chand finan­cia­ri­sé et soit alors ten­té par les sirènes du patrio­tisme, de la res­tau­ra­tion des fron­tières, bref du repli sur soi et du retour aux heures les plus sombres de notre Histoire.

Les acteurs du Pouvoir n’ont pas l’in­ten­tion d’a­ban­don­ner leurs confor­tables situa­tions. Ils ont plus d’un tour dans leur sac et ont trou­vé la parade :

Fixer les mécontentements sur le combat « pour le climat ».

Tout le monde est « pour le cli­mat » comme tout le monde est « pour la paix » ou « pour le bon­heur » ou « contre la faim ». Les jeunes, notam­ment. Et ils sont bien condi­tion­nés afin d’être eux aus­si « pour le bon­heur ». La pro­pa­gande est En Marche.

Le-Monde-24-mai-2019-Identitaires-Écologistes

Tous pour le cli­mat ! Sans bien com­prendre de quoi il en retourne, mais ce n’est pas grave car on est du côté des Gentils (éco­lo­gistes, pro­gres­sites, mon­dia­listes, immi­gra­tion­nistes) contre les Méchants (Identitaires, pas­séistes, égoistes et bien enten­du racistes). Lire à ce pro­pos notre article « Écologistes, Identitaires, même com­bat » du 24 mai 2019.

Le pou­voir média­tique sait com­ment faire prendre des ves­sies pour des lan­ternes. Cela fonc­tionne depuis la nuit des temps. Pendant que les gogos se pré­oc­cupent d’une chi­mère, la mon­dia­li­sa­tion se pour­suit. En effet tan­dis que les élec­teurs se pré­oc­cupent « du cli­mat », ils ne se pré­oc­cupent pas de la vraie éco­lo­gie, comme par exemple :

  • de démo­gra­phie galo­pante et de sur­po­pu­la­tion, et par voie de consé­quence…
  • de l’im­mi­gra­tion incon­trô­lée, son corol­laire immé­diat,
  • de la fis­ca­li­té zéro sur les car­bu­rants des car­gos et des avions, les pol­lueurs indus­triels indis­pen­sables au négoce mon­dia­li­sé,
  • de la défo­res­ta­tion au pro­fit des grands groupes finan­ciers,
  • de l’ex­ploi­ta­tion des métaux rares pour les bat­te­ries des télé­phones por­tables et des voi­tures élec­triques,
  • du déploie­ment impo­sé de la 5G,
  • de la concen­tra­tion urbaine,
  • des adju­vants nocifs dans la nour­ri­ture indus­trielle,
  • des pes­ti­cides omni­pré­sents dans l’a­gri­cul­ture,
  • etc.

Mais c’est plus facile de s’af­fi­cher « pour le cli­mat » et de lais­ser les affaires se faire.

Pour l’ins­tant, la mani­pu­la­tion, aus­si gros­sière soit elle, fonc­tionne.

Massimo Luce