Sélectionner la page

L’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux où la tradition amène les vocations !

Cette semaine, direc­tion l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux dans le Vaucluse ! Situé près d’Orange et Carpentras, le monas­tère accueille une com­mu­nau­té béné­dic­tine ins­tal­lée depuis seule­ment qua­rante ans dans la région suite à l’arrivée d’un père béné­dic­tin. Divine Box vous en dit plus sur cette abbaye super dyna­mique, allez c’est par­ti !

Abbaye Barroux - vue générale

L’abbaye du Barroux, construite à la fin des années 1980, est située en Provence au pied du mont Ventoux.

Les débuts d’une communauté

Tout débute en août 1970 avec le père Gérard Calvet, moine béné­dic­tin, qui quitte l’ab­baye Notre-Dame de Tournay, avec l’ac­cord de son père abbé, et s’ins­talle à proxi­mi­té de la cha­pelle de Sainte Madeleine de Bédoin, petit vil­lage du Vaucluse. Il dési­rait vivre la règle de saint Benoît dans la fidé­li­té avec les tra­di­tions litur­giques romaines.

Rapidement, il est rejoint par quelques jeunes gens qui dési­raient vivre la vie béné­dic­tine. Si bien qu’en 1971, la vie monas­tique s’or­ga­nise : le petit prieu­ré en ruine est res­tau­ré pour accueillir les onze moines déjà réunis autour du père Gérard.

Face à une com­mu­nau­té tou­jours gran­dis­sante, des par­celles d’une tren­taine d’hectares sont acquises en 1978 entre le Ventoux et les Dentelles de Montmirail, sur la com­mune du Barroux.

Le site est beau et sau­vage. Dom Gérard sillonne la France en quête de dons pour finan­cer les construc­tions. Une vague de géné­ro­si­té est sus­ci­tée et la pre­mière pierre peut être posée en mars 1980 !

Commence alors la construc­tion d’une abbaye de style roman avec les moyens tech­niques modernes. Dans le même temps, la com­mu­nau­té fémi­nine de Notre-Dame-de-l’Annonciation du Barroux, fon­dée par Élisabeth de La Londe, s’ins­talle sur un autre ter­rain situé à quelques enca­blures de la com­mu­nau­té mas­cu­line. Et un an plus tard, les frères célèbrent Noël dans leur nou­veau monas­tère au Barroux en décembre 1981 dans des condi­tions encore un peu pré­caires : pas de chauf­fage, pas d’élec­tri­ci­té, les novices campent en dor­toir…

Abbaye Barroux - les vignes

Le Père O. nous montre la com­mu­nau­té fémi­nine du Barroux sépa­rée par les vignes des deux com­mu­nau­tés. © Divine Box

La reconnaissance et une église consacrée !

En 1989, le monas­tère se voit accor­der un sta­tut cano­nique : le monas­tère est édi­fié en abbaye auto­nome par Dom Dammertz, abbé Primat des Bénédictins, venu spé­cia­le­ment de Rome avec le docu­ment signé quelques jours aupa­ra­vant. Il aura fal­lu quinze ans de patience à la com­mu­nau­té !

La même année l’église est consa­crée au cours d’une céré­mo­nie de 5 heures après trois ans de construc­tions ! C’est le car­di­nal Gagnon, entou­ré de l’ar­che­vêque d’Avignon et de qua­torze autres pré­lats, qui célèbre lors de la fête des saints Anges gar­diens.

En 1990, une par­tie de la com­mu­nau­té s’est ren­due au Vatican pour une audience pri­vée avec le pape Jean-Paul II. C’est une réelle recon­nais­sance de la nou­velle abbaye Sainte-Madeleine du Barroux par le Saint-Siège. Puis en 2008, l’abbaye intègre la confé­dé­ra­tion béné­dic­tine dont le but est de favo­ri­ser la vie selon la Règle de saint Benoît et la cha­ri­té fra­ter­nelle entre les monas­tères.

Abbaye Barroux - intérieur

L’église abba­tiale, comme le reste de l’abbaye du Barroux, est construite selon le style roman. © Divine Box

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les 55 frères (en 2018) de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux suivent tou­jours la règle de saint Benoît « Ora et labo­ra » : prière et tra­vail. Leurs jour­nées sont ain­si ryth­mées par les huit offices qui débutent à 3h30 par les matines ! Et par le tra­vail manuel quo­ti­dien : bou­lan­ge­rie, menui­se­rie, infir­me­rie, ou encore culture des oli­viers, de la vigne et du pota­ger… Ils ne chôment pas ! L’artisanat monas­tique au Barroux est très déve­lop­pé grâce à cette nom­breuse com­mu­nau­té.

Le res­pect de la tra­di­tion litur­gique romaine apporte des voca­tions. Ainsi forts de leur expé­rience, huit frères sont par­tis fon­der en 2002 le monas­tère Sainte-Marie de la Garde à Saint-Pierre-de-Clairac dans le Lot-et-Garonne. Ce sont les deux seuls monas­tères en France à por­ter la ton­sure !

Abbaye Barroux - le fournil

La bou­lan­ge­rie de l’abbaye du Barroux four­nit la bou­tique et la table du réfec­toire. Les frères tra­vaillent chaque jour entre none et vêpres. © Divine Box

Où trouver les produits de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux ?

Les frères béné­dic­tins du Barroux confec­tionnent eux-mêmes de nom­breux pro­duits monas­tiques. Comme leurs vins blancs, rouges et rosés ain­si que leurs huiles d’olives, pres­sées dans leur propre mou­lin, ont une belle noto­rié­té !

Pour retrou­ver tous leurs pro­duits, le mieux est d’aller sur place :
Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux
1201 Chemin des Rabassières
84330 Le Barroux
Mais si vous êtes loin, il y a leur site en ligne ou bien celui de Divine Box : cli­quez juste ici pour retrou­ver les pro­duits de l’abbaye du Barroux.

4 Commentaires

  1. Article qui passe sous silence les liens d’o­ri­gine avec Mgr Lefevre et l’in­té­grisme, ain­si que les liens avec le Front National…
    Le Barroux est en désac­cord avec le Concile Vatican 2, avec les rela­tions oecu­mé­nique, la République, etc.…

    Répondre
    • Et alors ?
      Serait-ce pour cela que leur pain est mau­vais ?

    • Et alors ? Est-il inter­dit en France de pen­ser, dis­cu­ter, par­ler et fré­quen­ter ?

  2. Extraordinaire abbaye, construite éton­ne­ment dans les années 80.
    Un tra­vail digne des bâtis­seurs de Guédelon qui dressent aujourd’­hui un châ­teau-fort comme au XIIIe siècle.
    L’artisanat est vrai­ment la plus grande richesse de notre pays. Les moines y contri­buent en nous lais­sant ces chefs‑d’œuvre.

    Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Abonnez vous !

Nice Provence Info s'engage à ne jamais communiquer vos coordonnées à qui que ce soit.

Visiteurs en ligne

  • 5Actuellement:

Aidez nous !

Nice Provence Info est un site d'information libre car il s'attache à rester rigoureusement indépendant de tout parti politique, de toute puissance financière, de toute communauté, de toute obédience publique ou occulte.
Nice Provence Info ne peut poursuivre cette mission que grâce au dévouement de ses rédacteurs et aux dons de ses lecteurs.