Sélectionner la page

Schiappa découvre la pédocriminalité des élites

Marlène Schiappa, notre sémillante secré­taire d’État à l”«Égalité femmes-hommes » — tout un pro­gramme, rien que dans l’in­ti­tu­lé — n’est pas si sotte que son nom le laisse sup­po­ser : dans un com­mu­ni­qué conjoint avec Adrien Taquet, dis­cret secré­taire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, nos deux secré­taires d’État réclament l’ou­ver­ture d’une enquête en France sur l’affaire Jeffrey Epstein.

Pourquoi donc maintenant une enquête en France sur le majordome des partouzes pédophiles de l’élite américaine ?

Cela fait dix ans qu’Epstein fait la navette entre la France et les États-Unis. Epstein pos­sé­dait un appar­te­ment cos­su dans le XVIe arron­dis­se­ment de Paris sur la très hup­pée ave­nue Foch, où il se ren­dait régu­liè­re­ment. Tous ses tra­jets sont archi­vés puis­qu’il se déplace avec son jet pri­vé. Les auto­ri­tés fran­çaises dis­posent du détail de tous ses dépla­ce­ments à l’in­té­rieur même du ter­ri­toire fran­çais. Epstein a pu orga­ni­ser son tra­fic délic­tuel pen­dant des années en béné­fi­ciant de la pro­tec­tion des auto­ri­tés fran­çaises.

Mais à pré­sent le voile se lève sur les com­por­te­ments pédo­sa­ta­nistes des élites (voir notre article du 18 juillet 2019). D’abord aux États-Unis, mais c’est une affaire inté­rieure amé­ri­caine, nous fait-on croire. Les révé­la­tions de la presse sur l’im­pli­ca­tion de la France, et donc sur la conni­vence de nos diri­geants, mettent ceux-ci dans l’embarras. C’en est trop pour l’u­té­rus de Schiappa qui ne sup­porte pas que des ado­les­centes fran­çaises puissent être l’ob­jet de dépra­va­tions à carac­tère pédo­phile de la part d’un mil­liar­daire amé­ri­cain, fût-il de haut vol.

Lettres utérus Marlène Schiappa

Sous l’é­gide de Marlène Schiappa, 16 femmes écrivent des lettres à leur uté­rus (Éd. La Musardine, 2016)

« C’est bien notre rôle d’alerter, défendre et pro­té­ger les jeunes filles » clame à pré­sent Schiappa. Pourquoi ne l’a t‑elle pas fait plus tôt ? Pourquoi a t‑elle atten­du qu’Epstein soit empri­son­né pour lan­cer cette alerte à l’é­gard des jeunes filles de France ? Mieux vaut tard que jamais, d’au­tant qu’Epstein est mort à pré­sent.

Que croyez-vous qu’il arriva ?

Une vague d’ar­res­ta­tions en France sur tous les com­plices connus de ces réseaux iden­ti­fiés ? Pas du tout ! Il n’au­ra suf­fi que de quelques heures pour que Marlène Schiappa se fasse reca­drer par le Garde des Sceaux, la ministre Nicole Belloubet(1) qui lui a rap­pe­lé que « les pour­suites ne sont pas des déci­sions du gou­ver­ne­ment ». La déter­mi­na­tion farouche de l’ad­mi­nis­tra­tion judi­ciaire de pour­suivre et condam­ner les Gilets Jaunes par mil­liers ne serait pas une déci­sion du gou­ver­ne­ment ? Le gou­ver­ne­ment y est étran­ger ? Qui croit encore cela en France ?

Selon le maga­zine Basta ! du 3 avril 2019 :
Les condam­na­tions à la pri­son ferme ou avec sur­sis recen­sées par Basta ! montrent l’ampleur du volet judi­ciaire dans la répres­sion du mou­ve­ment des Gilets Jaunes. Des com­pa­ru­tions immé­diates très nom­breuses, des dos­siers vite fice­lés, des condam­na­tions par­fois sans preuve concrète des faits repro­chés, ou sim­ple­ment pour avoir eu la volon­té de par­ti­ci­per à une mani­fes­ta­tion.
Des Gilets Jaunes jugés en grande par­tie en com­pa­ru­tion immé­diate, des peines allant d’un mois de pri­son avec sur­sis à plus de trois ans de pri­son, des jets de pro­jec­tiles majo­ri­taires par­mi les motifs des condam­na­tions : les chiffres que nous avons publiés donnent une idée du trai­te­ment judi­ciaire du mou­ve­ment des gilets jaunes, qui repré­sente un nombre consi­dé­rable de pro­cé­dures : 2000 par­ti­ci­pants au mou­ve­ment des Gilets Jaunes ont été condam­nés entre mi-novembre et fin mars, 1800 autres per­sonnes sont en attente d’être jugées, selon le minis­tère de la Justice.

À l’in­verse, pas touche aux réseaux pédo­philes de Jeffrey Epstein en France ! Madame Belloubet veut rire, pro­ba­ble­ment. Mais cela ne nous fait pas rire, pas du tout.

Les pédocriminels français bénéficient encore de solides appuis au gouvernement

Il revient au peuple de France — et d’ailleurs — de prendre conscience du phé­no­mène et de son ampleur, de la pro­tec­tion dont béné­fi­cient les acteurs de cette délin­quence auprès de nos ins­ti­tu­tions judi­ciaires et média­tiques et des rai­sons de cette conni­vence nau­séa­bonde.

Massimo Luce

(1) Nicole Belloubet n’est pas tou­jours aus­si prompte puis­qu’elle a omis de décla­rer dans son patri­moine trois pro­prié­tés (sa mai­son dans l’Aveyron, esti­mée à 800 € le m², et ses deux appar­te­ments à Paris, esti­més entre 3 000 et 4 000 € le m²), pour un total de plus de 330 000 € [source].

3 Commentaires

  1. Quand ? mais QUAND ? le peuple fran­çais va t‑il se déci­der à chas­ser à coups de pied au cul toute cette ver­mine, poli­tique, judi­ciaire, média­tique,… ver­mine fri­quée et arro­gante qui pour­rit notre mal­heu­reux Pays…

    Répondre
  2. Il n’y a qu’à Noël qu’une dinde est far­cie.
    Elle nous prouve le niveau géné­ral du groupe REM.

    Répondre
  3. C’est insup­por­table : toutes nos ins­ti­tu­tions défendent les pédo­cri­mi­nels et non pas les vic­times !
    Il faut virer toute cette classe diri­geante (poli­tique, média­tique, judi­ciaire, éco­no­mique) pour­rie jus­qu’à la moelle.

    Répondre

Rétroliens/Pings

  1. Des Epstein en France ? – chaos - […] sont dans leur rôle en s’efforçant d’étouffer ces affaires sordides (lire Schiappa découvre la pédocriminalité des élitesdans notre édition d’hier), comme l’ont…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Abonnez vous !

Nice Provence Info s'engage à ne jamais communiquer vos coordonnées à qui que ce soit.

Visiteurs en ligne

  • 3Actuellement:

Aidez nous !

Nice Provence Info est un site d'information libre car il s'attache à rester rigoureusement indépendant de tout parti politique, de toute puissance financière, de toute communauté, de toute obédience publique ou occulte.
Nice Provence Info ne peut poursuivre cette mission que grâce au dévouement de ses rédacteurs et aux dons de ses lecteurs.