Macron fait le job (2)

Nous avons publié un pre­mier article le 10 sep­tembre 2019, inti­tu­lé « Macron fait le job ». Nous démon­trions très objec­ti­ve­ment que

notre Président n’a pas été élu pour mettre en œuvre son programme électoral : il n’en avait pas !

Ses seules pro­messes élec­to­rales por­taient sur les retraites, et le can­di­dat Macron s’é­tait enga­gé, solen­nel­le­ment et à plu­sieurs reprises, à pré­ser­ver les retraites. Petit rap­pel :

Les Français doivent com­prendre que Macron a été élu à la suite d’un putsch élec­to­ral fomen­té en cou­lisse par ses men­tors que l’on connait bien : Jacques Attali qui s’en targue, Alain Minc qui le reven­dique, la banque Rothschild qui aime­rait bien que cela ne se sache pas, Xavier Niel ou encore Bernard Arnault (comme le démontre Juan Branco).

Macron applique le programme de ses commanditaires

Vous com­pre­nez ?
• Il doit pri­va­ti­ser la France : il la pri­va­tise. Regis Debray a trou­vé une excel­lente for­mule : « La fonc­tion pré­si­den­tielle s’est pri­va­ti­sée comme les aéro­ports et les ser­vices publics » :

• Macron doit faire entrer des mil­lions d’im­mi­grés, il fait entrer des mil­lions d’im­mi­grés et signe le Pacte de Marrakech.
• Macron doit cas­ser la France, puisque c’est la volon­té des Rothschild de cas­ser les nations, der­niers obs­tacles à leur hégé­mo­nie, alors Macron casse la France.

• Macron doit casser la cellule familiale, il la casse.

Comme avant lui François Hollande. Ce qui démontre bien qu’un pro­gramme non avoué se déroule métho­di­que­ment d’un pré­sident à l’autre. Vous croyez chan­ger de pré­sident mais on vous sert les mêmes plats.

Ainsi contre l’a­vis des Français, la PMA (Procréation Médicalement Assistée) sans père et la GPA (Gestation Pour Autrui) se mettent en place. Et nous l’au­rons ! Au for­ceps, mais nous l’au­rons. Tout converge vers la casse de la struc­ture fami­liale natu­relle, non pas catho­lique ou réac, la struc­ture fami­liale natu­relle.

L’escroc qui pré­side l’Assemblée natio­nale, sou­mis à l’exé­cu­tif qui le pro­tège de ses tur­pi­tudes, fait pas­ser l’é­tude du texte sur la PMA sans père dans une mas­ca­rade gro­tesque et hon­teuse (lire « Un amen­de­ment sur la PMA adop­té en force par Richard Ferrand à l’Assemblée ? »).

Les mani­pu­la­tions sont de plus en plus visibles, la pro­pa­gande de plus en plus mas­sive au fur et à mesure de l’é­veil de la conscience poli­tique des Français.

Mais chaque jour, Macron avance ses pions. Il doit rendre des comptes à ses com­man­di­taires.

Il fait le job

À suivre.

Georges Gourdin

Notre illus­tra­tion à la une : copie d’écran du site purepeople.com. Emmanuel Macron (milieu) et sa femme Brigitte Trogneux (extrême gauche), le aron David de Rothschild (2e gauche), le Ministre Plénipotentiaire de l’Ambassade d’Israël en France Marc Attali (2e droite) et Nicole Guedj (extrême droite), pho­to­gra­phiés lors de la confé­rence-débat orga­ni­sée par la Fondation France-Israël aux Salons Hoche, à Paris, le 9 jan­vier 2016.