La Légion d’honneur au patron du fonds BlackRock passe mal

Les copains et les coquins ne se cachent même plus

Le Pouvoir est tel­le­ment sûr de lui qu’il se per­met d’ho­no­rer de la Légion d’hon­neur le patron fran­çais du plus grand fonds d’in­ves­tis­se­ment mon­dial, BlackRock, en pleine crise de réforme des retraites. Le mes­sage est clair pour les Français : vos ges­ti­cu­la­tions ne pèsent pas lourd face aux enga­ge­ments que nous avons pris avec les grands finan­ciers de ce monde.
[source France TV Info]

Mercredi 1er jan­vier 2020, on a appris que Jean-Francois Cirelli, le patron du fonds BlackRock France, a été éle­vé au grade d’officier de la Légion d’honneur. En plein conflit social, cette dis­tinc­tion fait tiquer.

BlackRock est accu­sée de col­lu­sion avec le gou­ver­ne­ment sur la réforme des retraites. C’est un énorme fonds d’in­ves­tis­se­ment amé­ri­cain, c’est même le plus impor­tant ges­tion­naire d’ac­tifs au monde. Il gère aujourd’­hui 6 300 mil­liards d’euros d’actifs. Il est der­rière la plu­part des fonds de pen­sion. Implanté dans une cen­taine de pays, il a ouvert une filiale en France en 2006, et cette filiale est donc diri­gée aujourd’hui par Jean-François Cirelli. Une figure bien connue du monde de la poli­tique et des affaires : énarque, ancien conseiller éco­no­mique de Jacques Chirac à l’Elysée, ancien mon­sieur retraite de Jean-François Raffarin, ex patron de Gaz de France puis numé­ro 2 du groupe après sa fusion avec Suez en 2008. Et ces der­niers jours, la polé­mique est mon­tée autour d’une proxi­mi­té sup­po­sée entre Emmanuel Macron et BlackRock. Avec le sus­pi­cion que la réforme des retraites par points pour­rait faire les choux gras de BlackRock.
Un fonds d’in­ves­tis­se­ment qui se pro­pose de gérer votre épargne

Ce fonds d’in­ves­tis­se­ment se pro­pose de gérer notam­ment votre épargne retraite. Ces der­nières semaines, plu­sieurs médias ont révé­lé que BlackRock serait inté­res­sé pour mettre la main sur une par­tie de ce pac­tole.. au même titre que d’autres acteurs comme Axa ou la BNP.

Pour les oppo­sants à la réforme des retraites, le futur sys­tème va être moins pro­tec­teur que le régime actuel et va favo­ri­ser la capi­ta­li­sa­tion.

La capi­ta­li­sa­tion, c’est quoi ? Chacun se pré­pare sa propre retraite, lui même, en épar­gnant. Ce devrait être le cas notam­ment des plus hauts reve­nus, qui devraient être ten­tés avec les nou­velles règles du futur sys­tème, de mettre leur argent dans des fonds comme Blackrock.

Plusieurs de nos confrères ont révé­lé des échanges régu­liers entre le Pouvoir et BlackRock : Jean-Paul Delevoye avait par exemple ren­con­tré le fonds en mars 2018 lors de sa nomi­na­tion comme haut-com­mis­saire aux retraites. L’été der­nier, c’est Emmanuel Macron lui-même qui a reçu Jean-François Cirelli avec d’autres ges­tion­naires d’actifs, à l’Elysée. Dans ce contexte, cette médaille à Jean-François Cirelli ali­mente encore les soup­çons.

BlackRock accu­sé d’a­voir influen­cé le conte­nu de la réforme des retraites

Dans un com­mu­ni­qué, BlackRock s’en défend. Il faut pré­ci­ser que la ges­tion de fonds est très régu­lée, il y a des cri­tères à res­pec­ter.

Reste qu’un der­nier élé­ment nour­rit la défiance, c’est l’a­dop­tion de la loi Pacte l’année der­nière : ce texte encou­rage les Français à orien­ter leur épargne vers de l’é­pargne-retraite. Pour les oppo­sants à Emmanuel Macron, c’est évi­dem­ment bien plus qu’une simple coïn­ci­dence.

Et après un mois de grève, cette dis­tinc­tion faite à Jean-François Cirelli est une véri­table pro­vo­ca­tion.

Jean-François Cirelli annonce la cou­leur depuis juin 2018. Il était alors inter­viewé par Guillaume Maujean, rédac­teur en chef Finance-Marchés des Échos (durée 8 minutes et 12).

Ces finan­ciers qui dirigent le monde. Reportage de la chaîne Arte du 23 sep­tembre 2019 (durée 1 heure et 12). Prenez le temps de vision­ner cette vidéo si vous ne connais­sez pas bien BlackRock.