Nice Acropolis : Christian Estrosi se tire une balle dans le pied

Mais quelle mouche a piqué Christian Estrosi ?

Christian Estrosi est en cam­pagne pour conser­ver son fau­teuil de maire de Nice depuis bien long­temps déjà. Il use et abuse de toutes les ficelles du métier en par­ve­nant par exemple à Estrosi fait finan­cer sa cam­pagne par les contri­buablesEstrosi fait finan­cer sa cam­pagne par les contri­buables.

Il n’a­vait qu’à se lais­ser por­ter par tous les réseaux asso­cia­tifs sub­ven­tion­nés, par la presse locale mani­fes­te­ment acquise, et l’af­faire était pliée.

Une réélection dans un fauteuil…

Ce dimanche 20 jan­vier 2020, Christian Estrosi sacri­fie à la népo­tique et conve­nue céré­mo­nie des vœux. La rou­tine. Ses afi­cio­na­dos sont là, comme tous les ans. Ils attendent néan­moins un peu de répit dans les tra­vaux omni­pré­sents qui com­pliquent leur vie depuis plu­sieurs années. Un peu de répit dans les impôts locaux. Un peu de répit dans l’en­det­te­ment. Au lieu de tout cela, le maire actuel annonce qu’il va raser le théâtre natio­nal de Nice ain­si que le Palais Acropolis.

Glup !

Ce n’est pas vrai ! Nous ne sommes que le 20 jan­vier et bien loin encore du 1er avril. Raser Acropolis ? Mais pour­quoi donc ?

Ce Palais est l’une des fier­tés des Niçois où ils se rendent à maintes occa­sions.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code