Prunes à Cagnes, pas de mea culpa du maire qui se défausse

Comme beau­coup de mal-admi­nis­trés de Cagnes-sur-Mer excé­dés par les PV de sta­tion­ne­ment, j’é­cri­vais cet article le 24 août 2019 : Cagnes sur Mer, les prunes ont la cou­leur indi­go

Louis Nègre - maire de Cagnes-sur-Mer

Que cherche à attra­per avec sa main, le maire de Cagnes-sur-Mer, Louis Nègre ?

Encore une fois excé­dé par ce racket en bande orga­ni­sée, j’é­cri­vais le 16 février ce cour­rier à la mai­rie de Cagnes-sur-Mer :

Monsieur le Maire de Cagnes-sur-Mer,

Double peine pour le sta­tion­ne­ment, expli­ca­tion de texte :

Ce 22 jan­vier, vers 14h30, je me rends au petit Casino rue du Général Leclerc. J’y fais quelques courses, je ne reste guère plus d’1/​4 d’heure.

Je trouve un FPS sur mon pare-brise par votre busi­ness muni­ci­pal Streeteo, payé direc­te­ment à votre bou­tique de Cagnes : 15 euros !

Deuxième amende, même endroit, même heure, reçue direc­te­ment au domi­cile le 13 février, 3 semaines après (sans pas­ser par la case pare-brise) par Antai : re-15 euros

En effet, on lit sur le PV de l’État : « Ce FPS a ces­sé de pro­duire ses effets le 22/​01/​2020 à 16h31. À par­tir de cette heure, vous pou­vez être rede­vable d’un nou­veau FPS si vous avez conti­nué à sta­tion­ner au lieu indi­qué »

Soit 30 euros en tout en quelques minutes, j’ai sta­tion­né moins d’1/​4 d’heure ! Pour contes­ter, com­ment le prou­ver 3 semaines après ?

Merci, Monsieur le Maire, pour ce pillage en règle de vos conci­toyens.

Je ne suis pas le seul, les Cagnois en ont ras le bol.

Un témoignage parmi des centaines d’autres :

Martine : Idem à peine sta­tion­née, les vau­tours sont là, je vou­lais régler avec une pièce de 2 euros et leur horo­da­teur ne prend pas, bref un agent vite là pour me ver­ba­li­ser et rien n’in­dique que les 2 euros ne sont pas accep­tés.
Pris un PV un 14 juillet pen­sant que c’é­tait férié comme sur Nice (sta­tion­ne­ment gra­tuit sur Nice les jours fériés). Je me suis pris la majo­ra­tion après récla­ma­tion.
Le pire à Cagnes/​Mer c’est à peine sta­tion­né vous avez un PV ! Même pas le temps de reti­rer un ticket ! Grave ! Plus jamais à Cagnes/​Mer
.

Assailli par les plaintes, Louis Nègre le maire a publié ce com­mu­ni­qué dans Nice-Matin ce 19 février ; qui méri­te­ra de figu­rer dans notre rubrique « Ma bonne semaine de mau­vaise foi » :

Nice-Matin - 19 février 2020 - PV Cagnes-sur-Mer

Cliquez sur l’i­mage pour l’a­gran­dir

Pas de mea culpa pour Louis Nègre ! Le dysfonctionnement de sa boutique Indigo/​Streeteo, ça n’est pas lui !

On y lit :
• Que c’est un employé mal­veillant de Streeteo…
… qui fait de l’ex­cès de zèle ver­ba­li­sa­teur pour le compte de l’op­po­sante Josiane Piret une de ses ex(colistière) qui veut deve­nir calife à sa place.
• Qu’il veut por­ter plainte contre X…
… Je lui sug­gère de mettre un nom sur ce X : Louis Nègre. Streeteo, c’est sa créa­tion !
• Que ce n’est pas le maire qui décide de faire pleu­voir des PV
… Niveau cour de mater­nelle : « C’est pas moi, c’est lui ! »
• Qu’il a envoyé un recom­man­dé à Streeteo…
… Qui est l’employeur du vilain ver­ba­li­sa­teur, pas lui !
• Qu’enfin, son Streeteo, filiale d’Indigo n’est pas une filiale de Vinci.

Pour rap­pel, M. le Maire : 2001 créa­tion de Vinci, 2015 Vinci Park devient Indigo.Indigo Streeteo Cagnes-sur-MerMais qu’im­porte de savoir qui est qui chez vous et vos com­plices détrous­seurs d’au­to­mo­bi­listes ! Au final, « C’est tou­jours nous qui payent » selon l’ex­pres­sion popu­liste.

Michel Lebon