Nice-Matin nous interdit de réfléchir (suite)

Les lecteurs de Nice Matin sont encore trop complotistes

Après une pre­mière salve le ven­dre­di 20 mars (lire Nice-Matin nous inter­dit de réflé­chir), le jour­nal de Xavier Niel se lamente aujourd’­hui qu’« un indi­vi­du sur quatre adhère à une théo­rie com­plo­tiste ».

1 sur 4 ? C’est déjà trop pour la Police de la Pensée

Malgré toute la machine média­tique et le contrôle des réseaux sociaux, une per­sonne sur quatre pense en dehors du cadre déli­mi­té par la Bien Pensance. C’est insup­por­table pour Xavier Niel et ses aco­lytes qui nous envoient une deuxième salve. Cette fois-ci la page est consa­crée à Rudy Reichstadt qui nous rap­pelle qu”« être conspi­ra­tion­niste, c’est être anti­sé­mite ».

Rudy Reichstadt a fon­dé en 2007 L’observatoire du conspi­ra­tion­nisme et des théo­ries du com­plot , plus com­mu­né­ment appe­lé « Conspiracy watch », ça sonne mieux en anglais.
En 2017 Rudy Reichstadt obtient l’ap­pui finan­cier de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Rudy Reichstadt co-anime doré­na­vant son site avec Valérie Igounet, his­to­rienne spé­cia­li­sée dans l’é­tude de l’ex­trême droite et l’his­toire du néga­tion­nisme. Valérie Igounet appar­tient depuis 2019 au conseil scien­ti­fique de la Délégation inter­mi­nis­té­rielle à la lutte contre le racisme, l’an­ti­sé­mi­tisme et la haine anti-LGBT [source Wikipedia].

Faisons preuve d’intelligence !

Étymologie : (XIIe siècle) Emprunté au latin intel­li­gen­tia, « facul­té de per­ce­voir, com­pré­hen­sion, intel­li­gence », déri­vé de intellĕgĕre, com­po­sé du pré­fixe inter- (« entre ») et du verbe lĕgĕre (« cueillir, choi­sir, lire »).

On peut se deman­der quels sont les liens entre :
• L’observatoire du conspi­ra­tion­nisme et des théo­ries du com­plot
• La Fondation pour la Mémoire de la Shoah et
• la lutte contre la haine anti-LGBT.

Se poser la ques­tion, c’est y répondre. Voilà pour­quoi Rudy Reichstadt et ses appuis média­tiques tentent déses­pé­ré­ment de nous inter­dire de réflé­chir. Il enfonce le clou à la masse :

Être complotiste, c’est être antisémite !

Mais pour­quoi ?

Question du jour­na­liste com­plice à Rudy Reichstadt : On assiste à un retour en force des thèses anti­sé­mites, qui visent notam­ment Agnès Buzyn et son mari Yves Lévy. Était-ce pré­vi­sible ?
Réponse de Rudy Reichstadt : [ … ] Que l’on publie des listes de noms juifs ou pré­ten­du­ment juifs acco­lés à des per­son­na­li­tés poli­tique, du monde éco­no­mique, des jour­na­listes ou des scien­ti­fiques. C’est très inquié­tant.

Mais en quoi donc faire le lien entre Yves Lévy, ancien direc­teur géné­ral de l’INSERM, puis nom­mé conseiller d’État en ser­vice extra­or­di­naire et sa femme Agnès Buzyn, ancien­ne­ment ministre des Solidarités et de la Santé, serait anti­sé­mite ? Qui a dit qu’ils étaient juifs ?

Cela nous rap­pelle les pro­pos de Patrick Balkany qui invoque une jus­tice anti­sé­mite parce-qu’elle l’a condam­né pour « blan­chi­ment de fraude fis­cale », « cor­rup­tion » et « blan­chi­ment de cor­rup­tion ». Ah bon ? Balkany est juif ? Mais tout le monde l’i­gno­rait.

En accordant tant de place à Rudy Reichstadt, Nice Matin en fait assurément trop

Ce fai­sant notre quo­ti­dien régio­nal révèle les liens entre les uns et les autres que les Français découvrent en fai­sant preuve d’in­tel­li­gence. C’est peut-être ça qui gêne cer­tains qui pré­fè­re­raient des Français inin­tel­li­gents.

Georges Gourdin