Nice-Matin nous interdit de réfléchir

Les Français ressentent bien que l’étau de la censure médiatique se resserre peu à peu

Après le racisme et l’an­ti­sé­mi­tisme, l’ho­mo­pho­bie s’est invi­tée dans le contrôle des pro­pos publiés dans les réseaux sociaux. La Police de la Pensée, tou­jours vigi­lante, a ser­ré un nou­veau cran au pré­texte de la lutte contre le ter­ro­risme. À pré­sent l’é­pi­dé­mie liée au coro­na­vi­rus est une bonne rai­son de vis­ser un peu plus les bou­lots :

le nouveau tabou, c’est le complot

Pour le Système en place, nous sommes en guerre. Comprenez : nous sommes en guerre média­tique. La Police de la Pensée lance l’ar­tille­rie lourde contre la « théo­rie du com­plot ». Le choix des mots est en soi révé­la­teur de la guerre séman­tique actuelle. De même que les immi­grés clan­des­tins ont été requa­li­fiés en « migrants »(1), les réflexions sur un Pouvoir occulte non démo­cra­tique est une « théo­rie ». Le com­plot ne peut exis­ter, seule une « théo­rie » du com­plot se pro­page sur les réseaux sociaux. Et comme c’est une théo­rie, elle n’est pas fon­dée.

Nice-Matin, qui fait doré­na­vant par­tie inté­grante de la nomenk­la­tu­ra média­ti­co-finan­cière, et sur­tout depuis son rachat total par le mil­liar­daire liber­tin Xavier Niel, prend toute sa part dans la cor­rec­tion des esprits. Nous avons droit aujourd’­hui à une page entière de leçon sur le « tour d’ho­ri­zon des “fake news” les plus far­fe­lues qui cir­culent actuel­le­ment sur le Web » à pro­pos de ce fameux com­plot.Nice-Matin - 20 mars 2020 - Théorie complotLa cari­ca­ture est insul­tante à l’é­gard de ceux qui consi­dè­re­raient les infor­ma­tions far­fe­lues sur le com­plot : ils sont non seule­ment malades, mais bêtes. Et puis on trouve un pêle-mêle de ces infor­ma­tions far­fe­lues : le virus est une inven­tion de l’Institut Pasteur (en réac­tion à une vidéo qui a très vite dif­fu­sé hier), c’est un coup des États-Unis, c’est une manœuvre des Démocrates contre Trump ou bien c’est la faute à la 5G. Sans oublier bien sûr l’in­con­tour­nable anti­sé­mi­tisme.

Si l’on adhère à la théorie du complot, c’est qu’on est antisémite

La messe est dite. C’est gro­tesque. Un peu comme Macron nous disait que les Gilets Jaunes étaient anti­sé­mites et homo­phobes. C’est le même niveau d’ar­gu­men­ta­tion. La Police de la Pensée est désem­pa­rée. Internet lui échappe. Malgré ses efforts pour empê­cher les Français de pen­ser autre­ment que ce qui est envi­sa­gé pour eux, ceux-ci se docu­mentent ailleurs que dans la presse Mainstream. D’innombrables sites apportent des ana­lyses ori­gi­nales et per­ti­nentes, et si ce n’est en France, c’est à l’é­tran­ger. On peut lire par exemple l’ex­cellent La Chine enga­gée dans une guerre hybride avec les États-Unis, paru sur le site — for­cé­ment com­plo­tiste — Réseau International et tra­duit de China locked in hybrid war with US, paru dans le très sérieux Asia Times).theorie-du-complot

En paral­lèle à ces innom­brables études « com­plo­tistes », le Pouvoir nous pré­sente une image catas­tro­phique, abjecte comme nous l’é­cri­vons ailleurs, où se mêlent impro­vi­sa­tion, incom­pé­tence, cynisme, men­songes, mani­pu­la­tion et à pré­sent tra­hi­son. Ce serait eux qu’il nous fau­drait croire.

« Dans les temps de trom­pe­rie uni­ver­selle, dire la véri­té devient un acte révo­lu­tion­naire » nous pré­vient le grand George Orwell, auteur de 1984(2). Alors bien enten­du cer­taines véri­tés dérangent un sys­tème de Pouvoir qui fonc­tionne sur le men­songe avec la com­pli­ci­té des médias et l’a­bru­tis­se­ment orches­tré du Peuple. Celui-ci s’é­veille et entre en guerre, lui aus­si.

Georges Gourdin

(1) Comprenez : ils sont en migra­tion et ne tar­de­ront pas à aller ailleurs, et du reste nous sommes tous des migrants. Et donc il faut leur ouvrir nos portes.
(2) Notre illus­tra­tion à la une : image extraite du film 1984, d’a­près le livre d’Orwell.