Vaccin Actu, numéro décembre 2025

11 décembre 2020 | 3 Commentaires 

Compteur mondial : il y a à ce jour 218 vaccins disponibles

• Les vac­cins Sanofi69 et Pfizertotal sont reti­rés, après avoir ren­du sourds, aveugles et muets 1 mil­liard et 12 de per­sonnes. Ils sont rem­pla­cés par le Sanofi70 et Pfizertotal+.
• Le vac­cin Opiomide, déve­lop­pé par le labo­ra­toire colom­bien Cartel, a été ran­do­mi­sé et vali­dé phase 4 par l’OMS. Il devient obli­ga­toire pour se rendre en Amérique latine. Il sera à snifer.

En bref :
• Le pro­fes­seur Raoult pour­rait avoir une remise de peine en 2045, il a accep­té d’être lobo­to­mi­sé.Didier Raoult
• La der­nière poche de résis­tance des anti-vac­cin, confi­née dans le Vercors a été cir­cons­crite. La cen­taine de rebelles a été trans­fé­rée au stalag19 en Guyane.
• Les com­plo­tistes qui publient encore sur les réseaux sociaux paral­lèles Darkvador sont enfin pri­vés de toute forme de mon­naie mon­diale cryp­tée.
• L’abonnement men­suel au vac­cin sup­po­si­toire Analplus, obli­ga­toire pour com­man­der en ligne les pro­duits de pre­mière néces­si­té hygié­nique, passe de 12 à 9,95 bit­te­coins par mois.
• L’application Stop-Covid ne per­met plus d’ac­cé­der aux maga­sins Décathlon et Leclerc. Elle doit être doré­na­vant implan­tée en puce RFID sécu­ri­sée non extractible.Stop Covid

• L” AVC (Association des Victimes de la Covid) ne comp­tant plus un seul membre vivant, est donc dis­soute.
• Le Conseil consti­tu­tion­nel à reje­té l’o­bli­ga­tion de vac­cin aux membres du gou­ver­ne­ment, aux jour­na­listes, aux habi­tants des quar­tiers et aux sans-papiers.
• Le pack « 40 vac­cins dans la même seringue » connait une forte crois­sance. Il per­met d’ac­cé­der à plus de dix enseignes com­mer­ciales avec 10% de réduc­tion et à dif­fé­rents ser­vices à la personne.

Dossier trans­port :
• Sur les vols trans­at­lan­tiques, en direc­tion des USA, la tri­thé­ra­pie DésirARN-Pasteur-Biotech devra être com­plé­tée par le vac­cin offi­ciel de cha­cun des 52 États. Si vous êtes vac­ci­nés par les vac­cins fran­çais et polo­nais, ceux-ci seront incom­pa­tibles pour les états de Californie, Pennsylvanie et 14 autres… (se ren­sei­gner sur le site de l’OMS). Le port de la com­bi­nai­son étanche modèle NASA-pro­tect sera obli­ga­toire à l’embarquement.
Combinaison NBC
• Pour l’Afrique n**** qui vient de pas­ser la barre des 4 mil­liards d’ha­bi­tants, aucun vac­cin n’est néces­saire. Vous pou­vez tou­jours vous y rendre, défi­ni­ti­ve­ment. Certaines com­pa­gnies peu scru­pu­leuses qui ven­daient des aller/​retour ont été épin­glées par la Commission d’Éthique de Bruxelles.

• Ayant prou­vé leurs effets béné­fiques, les règles de confi­ne­ment res­tent de rigueur, de même que le couvre-feu de 6 heures à 23 heures et toutes les mesures inter­na­tio­nales de gestes bar­rières et de dis­tan­cia­tion sociale.

À la une de notre pro­chain numé­ro à paraître en jan­vier 2026 :
• notre dos­sier spé­cial sur les effets secon­daires sur le cer­veau,
• notre enquête sur vos chiens et chats vaccinés.Chien Masque

Michel Lebon, 2 459e jour de confinement

Bonus :
Pierre-Émile Blairon nous avertit :

Les peuples (et par­ti­cu­liè­re­ment le peuple fran­çais dans sa grande majo­ri­té), sont dans l’illusion quand ils attendent la fin du Covid, la fin du confi­ne­ment, ou du recon­fi­ne­ment, ou du re-recon­fi­ne­ment, la fin du couvre-feu à 21 h, puis à 20h, puis à 19h, la fin des fer­me­tures des bars, des res­tau­rants, des dis­co­thèques, des salles de sports, la fin des inter­dic­tions pseu­do-sani­taires, etc.

Ils croient qu’ensuite, « quand ce sera ter­mi­né », ils pour­ront recom­men­cer à vivre comme autre­fois, mais cet « autre­fois » n’est guère plus loin que l’année dernière.

Non seulement il n’y aura pas de fin, mais toutes ces contraintes seront aggravées en permanence.

Ils n’ont pas com­pris que leur vieux monde est mort, celui qu’ils aimaient tant, dans lequel ils ne se sont jamais posé de ques­tions, égoïs­te­ment et exclu­si­ve­ment pré­oc­cu­pés qu’ils étaient par le choix du lieu de leurs pro­chaines vacances, par le choix de leur pro­chaine voi­ture ou celui de leur pro­chain smartphone.

Ce monde si confor­table est mort, défi­ni­ti­ve­ment mort.

Et ils ont encore moins com­pris que, à moins d’un retour­ne­ment in extre­mis opé­ré par quelques veilleurs qui auront eu bien du mérite à affron­ter l’incompréhension de tous, le monde qui nous attend sera le monde de l’horreur et de la terreur.

Je dois bien avouer que je n’ai aucune sym­pa­thie et encore moins de com­pas­sion pour ces hédo­nistes dont le seul mot d’ordre était : nous d’abord et après nous, le déluge. On n’a jamais que le des­tin que l’on mérite.

Pierre-Emile Blairon

3 Commentaires 

  1. Des ques­tions se posent à notre époque : pour­quoi, actuel­le­ment, temps des déve­lop­pe­ments, sur­tout tech­no­lo­giques, et les gens qui y igno­raient sont clas­sés au rang des incom­pé­tents.
    Mais sur le cas de la san­té, com­ment mesu­rons nous notre connais­sance, rap­port au vivant des siècles pré­cé­dents ? Avons nous des fier­tés par rap­port à eux en les disant « des moins déve­lop­pés », que nous affron­tions le même pro­blème que les leurs ? Est-ce que notre déve­lop­pe­ment est à bon sens ? Est-ce nous sommes déviés sur l’axe de la meilleure évo­lu­tion ? Car à la san­té, le cœur de notre exis­tence, nous sommes encer­clés.
    Éveillons-nous !

    Répondre
  2. La vac­ci­na­tion n’est pas de la méde­cine. Je rap­pelle que le grand Pasteur était chi­miste, pas doc­teur. La méde­cine, c’est soi­gner. On ne parle que de vac­cin. Où en est-on des soins qui se sont amé­lio­rés ?
    Que dire de cette mala­die qui dans l’im­mense majo­ri­té des cas se soigne toute seule, avec du Doliprane.
    Qui est sta­tis­ti­que­ment très peu létale.
    Que le vac­cin soit peu effi­cace, après tout tant pis. Rien n’est sûr sur sa dan­ge­ro­si­té, ses effets secon­daires à long terme, sa durée d’ef­fi­ca­ci­té, s’il empêche le por­teur de trans­mettre, son coût exor­bi­tant pour l’humanité.
    Nous sommes entre les mains d’ap­pren­tis sorciers.

    Répondre
    • Pasteur à com­mis une for­fai­ture avec son vac­cin contre la rage
      L’ordre des méde­cin le sachant a accep­té cette for­fai­ture
      Pasteur cher­chait bien et vous ver­rez qu’il n’a fait que du pla­gia
      Les éle­veurs de vers à soie l’on chasse avec une pluie de pierres
      Malheureusement des gens pro­fitent de cette situa­tion et for­fai­ture depuis lors

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

54 − 51 =