Pandémie : après la peur, la panique !

6 jan­vier 2021 | 1 com­men­taire

Analyse d’une manipulation de grande ampleur

L’objectif est de conduire les Français vers une vac­ci­na­tion géné­ra­li­sée. Voici com­ment cela se passe dans les cou­lisses. Les lignes direc­trices sont fixées dans quelques offi­cines pari­siennes et la presse régio­nale sub­ven­tion­née en est le relais régional.

D’abord, il faut pro­pa­ger la peur :

Nice-Matin - 18 août 2020 - Peur Covid

18 août 2020

Puis comme les morts par la « pan­dé­mie » ne répondent pas « pré­sent », et que la peur s’a­me­nuise, il convient de relan­cer l’in­quié­tude par l’arri­vée d’une deuxième vague. Prenez garde à la deuxième vague ! À ce jour, nous atten­dons tou­jours cette deuxième vague tant de fois annoncée :

Nice-Matin - 10 septembre 2020 - Deuxième vague Covid

10 sep­tembre 2020

Cette deuxième vague n’ar­ri­vant deses­pé­re­ment pas, il faut bien trou­ver un sub­ter­fuge pour main­te­nir le cli­mat d’an­goisse. Nos élites conspi­ra­trices ont trou­vé : « On manque de lits dans les hôpi­taux », oubliant au pas­sage que ce sont elles qui les ont sup­pri­més. Mais qu’im­porte, le gogo gobe tout :

Nice-Matin - mercredi 21 octobre 2020 - Réanimation saturée

21 octobre 2020

Le pro­gramme de vac­ci­na­tion pour tous doit se dérou­ler, et les morts ne sont tou­jours pas là. De sur­croît d’é­mi­nents pro­fes­seurs en méde­cine nous expliquent que le vac­cin anti-Covid ne sert à rien et qu’il est poten­tiel­le­ment dan­ge­reux. Pas seule­ment les méde­cins réfrac­taires tels Raoult et Perronne, sanc­tion­nés par l’Ordre des méde­cins, mais même le Bien Pensant pro­fes­seur Yves Buisson, Président du groupe Covid-19 à l’Académie natio­nale de méde­cine, explique sur RTL que :

même vac­ci­né,
1) il est pro­bable qu’on soit conta­mi­nant,
2) que l’immunité pro­cu­rée par le vac­cin n’excèdera pas 6 mois à 1 an et
3) qu’il y a risque que les vac­cins ne soient pas effi­caces sur les virus mutants.

Mais les doses de « vac­cin » ont été com­man­dées aux amis des grands labo­ra­toires phar­ma­ceu­tiques, et il fau­dra bien les écouler !

Alors, on fait croire à la pénu­rie : il n’y en aura pas pour tout le monde ! Et voi­ci Christian Estrosi, immé­dia­te­ment sui­vi de son ombre, Éric Ciotti, qui réclament que les vac­cins soient livrés en prio­ri­té sur Nice et aux sinis­trés de la val­lée de la Roya ! Sur sa page Facebook, le pré­sident de la métro­pole Nice-Côte d’Azur, exprime son impa­tience de voir les Niçois se faire vacciner :

La vac­ci­na­tion, notre ter­ri­toire ne peut attendre 8 jours de plus pour que la cam­pagne com­mence. Nous deman­dons à l’État que la cam­pagne de vac­ci­na­tion démarre dès cette semaine dans notre dépar­te­ment et notre Ville de manière anticipée.

Il faut donc se dépê­cher de se faire vac­ci­ner car il n’y en aura pas pour tout le monde ! Une course contre la montre est lancée :

Nice-Matin - 5 janvier 2021 - Covid panique

5 jan­vier 2021

Mais au fait : course contre la montre, pour quoi ? Puisque le vac­cin n’en est pas un et que la pan­dé­mie n’en est pas une. Las toute cette mas­sive cam­pagne de pro­pa­gande ne fonc­tionne tou­jours pas. Nos petits vieux refusent de ser­vir de cobayes.

Nice-Matin - 6 janvier 2021 - vaccination Ehpad

6 jan­vier 2021

Le chan­tage au pas­se­port sani­taire que nous concocte le gou­ver­ne­ment ne touche pas les rési­dents des Ehpad, confi­nés en per­ma­nence. Si nos aînés refusent de se faire vac­ci­ner, com­ment réagi­ront les per­sonnes actives ?

Le chantage au passeport sanitaire nous pend au nez

Décidément ces Gaulois sont bien réfrac­taires. Après la peur et la panique, il fau­dra bien employer la trique, comme avec les Gilets Jaunes.

Massimo Luce

1 commentaire

  1. Tous les moyens sont bons pour arri­ver à ce pas­se­port. Maintenant, on nous parle de 3ème confi­ne­ment ! Ils y arri­ve­ront, c’est sûr car même les Gilets jaunes ont la trouille du virus.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *