Hit-parade de la semaine en Macronie

25 mai 2021 | 4 Commentaires 

1- Sur le podium :

Youssoupha NRJ Music Awards 2013

Amis de la poé­sie bon­soir ! Youssoupha qui veut buter Éric Zemmour et mettre en cloque la chienne de Marine Le Pen

→ 1979 : Youssoupha voit le jour au Zaïre un an après que la Légion a sau­té sur Kolwezi pour sau­ver sa famille d’un mas­sacre. Merci, qui ?
→ 2018 : l’EDF (Équipe de France), encore un peu BBR (bleu blanc rouge) avait confié à Johnny le soin de chan­ter l’hymne footballistique.

→ 2021 : C’est Youssoupha, « Youss », pour les intimes, qui est rete­nu par la FFF (Fédération Française de Football) pour faire ava­ler la pilule amer du retour de Benzema, dont on sait qu’il a des pous­sées d’ec­zé­ma à chan­ter la Marseillaise. Aujourd’hui l’EDF BBB (black blanc beur), son nou­vel hymne ne voit plus que du bleu !

Équipe France Football - Euro 2021

L’EDF, 50 nuances de bleus

2- Deuxième place

Barbara Pravi

Une paren­thèse enchan­tée. Enfin une vraie chan­teuse, Barbara Pravi, repré­sente la France au Concours Eurovision avec sa chan­son Voilà

Rappel de l’his­to­rique de la déplo­rable pré­sence fran­çaise à l’Eurovision ces der­nières années : Eurovision : quand ça veut pas, ça veut pas.
Barbara ter­mine en deuxième posi­tion der­rière l’Italie bien mieux repré­sen­tée par ces artistes beau­coup plus, heu… com­ment dire ?

Eurovision 2021 - Måneskin

Måneskin, le groupe de braillards sata­nistes, décla­ré vainqueur

Tout n’est pas per­du pour notre vraie chan­teuse qui assure l’écriture de tous ses textes. Ses influences sont sur­tout Barbara mais aus­si Jacques Brel, Georges Brassens, Françoise Hardy ou encore Aragon. La déci­sion, très dou­teuse comme tous les autres concours Eurovision, est cette fois-ci enta­chée de soup­çons de drogue. Mais l’a­na­lyse pipi (comme pour le Tour de France) a dis­cul­pé les vainqueurs.

3‑Troisième place

Ultra Vomit Zenith 2019

Ultra Vomit en concert au Zenith en 2019 (pho­to United Rock Nations)

Concert pri­vé à l’Élysée. Le groupe « métal » Ultra Vomit a dégueu­lé sa Souris verte devant un par­terre de… trois spectateurs !

Macron - Carlito - McFly

Macron et ses potes you­tu­beurs Carlito et McFly. Chaises de cam­ping, pas de chichis.

Ici, la vidéo de cette après-midi récréa­tive de notre chef de l’État :

Macron petit joueur n’a pas pogo­té (*) devant les métal­leux, mais ses deux invi­tés oui. Ultra Vomit est leur groupe de « métal » pré­fé­ré.
On note­ra que cette vidéo a été enre­gis­trée le jour de l’hommage à la mémoire de Stéphanie Monfermé, l’agente assas­si­née devant le com­mis­sa­riat Rambouillet. Ceci étant, après la fête de la musique avec Kiddy Smile se pré­sen­tant fiè­re­ment « fils d’im­mi­grés noir et pédé », plus grand chose ne pour­ra nous sur­prendre sur les goûts cultu­rels de ce Président.

Longue car­rière à Barbara Pravi. Pour le reste, le temps fera son œuvre. Yo !

Michel Lebon

(*) Le pogo, sorte de danse pra­ti­quée lors des concerts de musique hur­lante, consis­tant à sau­ter et à se bous­cu­ler dans le public à coups d’épaules.

4 Commentaires 

  1. Le pré­sident de la répu­blique fran­çaise n’a donc pas grand chose à foutre de ses jour­nées avec les res­pon­sa­bi­li­tés qu’il devrait assu­mer.
    Je rêve, réveillez moi, réveillez vous bordel !

    Répondre
  2. Quelle « pres­tance » pour un pré­sident ! La HONTE ! Même Hollande n’a pas fait pire !

    Répondre
  3. Le gag fran­çais de faire chan­ter à Rachida Dati, dégui­sée en Piaf, une cover de « Pamam, padam… » a bien mar­ché.
    On se croi­rait reve­nu au bon temps des copies Mathieu et Lemaire.

    Répondre
  4. Macron le sata­niste invite à l’Élysée (à nos frais) ses amis satanistes.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *