Open Sky : le monde de demain ressemble à celui d’hier

10 octobre 2020 | 1 com­men­taire

Nice Provence Info consi­dère que le pro­jet du nou­veau centre com­mer­cial « Open Sky » à Valbonne Sophia-Antipolis est au mieux ana­chro­nique, au pire très anti-éco­lo­gique (lire notam­ment plu­sieurs « semaines » de notre édi­to­ria­liste Patrice Lemaître).Open Sky non bétonnage

Nos diri­geants nous conduisent à grand ren­fort de décla­ra­tions agui­chantes vers un monde d’a­près tout propre, éco­lo­gique, voire buc­co­lique. Du reste la casse déli­bé­rée de l’é­co­no­mie doit nous pré­pa­rer à un nou­veau modèle éco­no­mique qui n’est plus basé sur la sur-consom­ma­tion. Cette baisse orches­trée de la consom­ma­tion entraîne la remise à plat de très nom­breux pro­jets qui s’ap­puyaient sur le para­digme du Progrès et de la crois­sance éter­nelle.

C’est ain­si que le pro­jet d’a­gran­dis­se­ment de l’aé­ro­port de Nice – Côte d’Azur pour­rait être gelé alors qu’il avait été vali­dé par le Tribunal admi­nis­tra­tif (Il est exclu de recon­duire et de relan­cer les affaires comme hier du 16 avril 2020).

Dans ce contexte de crise struc­tu­relle pro­fonde, les Sophipolitains pou­vaient à bon escient ima­gi­ner que le gigan­tesque pro­jet Open Sky serait aban­don­né, d’au­tant que les centres com­mer­ciaux des Alpes Maritimes sont tous en difficulté.

Il n’en est rien !

Dans un com­mu­ni­qué, le col­lec­tif Sauvons la Forêt Valbonnaise dénonce la déter­mi­na­tion des pro­mo­teurs à pour­suivre ce pro­jet d’un autre temps :

Après avoir indi­qué son accep­ta­tion de dis­cu­ter d’une annu­la­tion avec indem­ni­té et avoir cité des chiffres d’indemnité pou­vant abou­tir à un accord, il [le pro­mo­teur La Compagnie de Phalsbourg] a cla­qué la porte au nez des auto­ri­tés locales en refu­sant toute dis­cus­sion sur ce sché­ma et affir­mé sa volon­té de conti­nuer le pro­jet mal­gré l’op­po­si­tion de tous et alors que les tra­vaux ne sont pas enga­gés. Une arro­gance incroyable qui fait fi de la démocratie !

En conclu­sion le col­lec­tif demande aux asso­cia­tions locales :

• d’en­ga­ger des actions juri­diques contre ces pré­ten­tions
• de lan­cer un réfé­ren­dum local sur ce pro­jet de centre com­mer­cial
• d’af­fir­mer l’op­po­si­tion des habi­tants à tra­vers des mani­fes­ta­tions et enga­ge­ments de boycott.

1 commentaire

  1. Écrire sur inter­net aus­si c’est anti éco­lo­gique. Tout comme les outils que vous uti­li­sez pour le faire mais aus­si de l’ap­par­te­ment dans lequel vous vivez. Bah oui on a bien rasé un arbre pour ça

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de mes­sa­ge­rie ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

*

code