Le fichage annoncé : ce sera pour une autre fois

14 juin 2021 | 8 Commentaires 

Depuis plu­sieurs années, les com­plo­teurs de Bruxelles et de New-York fomentent un plan secret de fichage de toute la popu­la­tion (lire par exemple Mais com­ment faites vous pour NE PAS être com­plo­tistes ? du 20 avril 2021).
L’un des piliers de cette machi­na­tion est le contrôle des médias. C’est vieux comme le monde.
Croyant maî­tri­ser par­fai­te­ment ceux-ci, nos com­plo­teurs se sont lan­cés dans un plan auda­cieux d’as­ser­vis­se­ment glo­bal :
• apeu­rer les peuples par une pan­dé­mie plus média­tique que réelle,
• les conduire à se faire vac­ci­ner, tous, petits et grands,
• mettre en place un pas­se­port dit « sani­taire », dénom­mé « pass vert » pour mieux faire pas­ser la pilule,
• trans­for­mer ce « pass vert » en outil de tra­çage et de contrôle des dépla­ce­ments de popu­la­tions entières.

Ce plan que nous dénon­çons depuis son ori­gine (lire Coronavirus : on ne nous dit pas tout du 8 février 2020) requiert des com­pli­ci­tés par­mi tous les acteurs sociaux : élus, médias, syn­di­cats, par­tis poli­tiques, etc. L’anathème est lan­cé sur tous ceux qui s’a­ven­turent à dénon­cer ce plan : ce sont des com­plo­tistes, com­prendre « imbé­ciles, gogos, arrié­rés, amisch (selon l’ex­pres­sion même d’Emmanuel Macron), etc. » Bref des Gilets Jaunes de droite comme cet adepte de la vio­lence qui a bru­ta­le­ment frap­pé le Président de la République au visage.

Et puis patatras ! Ce plan capote.

Le Sénat amé­ri­cain vient de dénon­cer cette mani­pu­la­tion. Et ce n’est pas rien, le Sénat amé­ri­cain. Ça pèse un peu plus lourd que le Palais Bourbon.

La séna­trice Marsha Blackburn, entou­rée des séna­teurs Mike Braun, Roger Marshall, Ron Johnson et Roger Wicker.
Texte tra­duit de cette inter­ven­tion ici.

Extrait de l’in­ter­ven­tion du séna­teur Roger Marshall :

Mais le résul­tat de ce quart de siècle, a été qu’il a per­mis à une poi­gnée, de grandes pla­te­formes tech­no­lo­giques d’Internet, de deve­nir extrê­me­ment grandes, extrê­me­ment riches et extrê­me­ment puis­santes, au point, qu’ils décident quelles sont les nou­velles, ils décident de quelles infor­ma­tions le public va obte­nir et quelles infor­ma­tions vont être blo­quées. […]
Google a mena­cé de cou­per plu­sieurs sites Web conser­va­teurs, y com­pris les fédé­ra­listes, com­ment ont-ils le pou­voir de le faire ? Comment peuvent-ils jus­ti­fier de faire cela ? Les entre­prises restreignent ou rési­lient les uti­li­sa­teurs, les comptes et les conte­nus conser­va­teurs sur les réseaux sociaux.
Facebook a annon­cé la sus­pen­sion, du compte d’un ancien pré­sident des États-Unis, c’est trop de pou­voir, ils peuvent déci­der qui peut et qui ne peut pas faire l’ac­tua­li­té et être cité.
Twitter a cen­su­ré toute infor­ma­tion sur le coro­na­vi­rus, qu’ils pen­saient, à leur avis pou­voir pro­vo­quer une panique généralisée.

GAFWAM ↔ Fauci ↔ Jean-François Delfraissy ↔ Conseil scientifique ↔ Gouvernement

Marc-Zuckerberg-Élysée-10-mai-2019

Le patron de Facebook à sa sor­tie de l’Élysée, le 10 mai 2019

L’enquête en cours aux États-Unis montre qu’Anthony Fauci, le grand gou­rou des mesures sani­taires prises par la Maison Blanche, était en contact direct avec Jean-François Delfraissy, membre du conseil scien­ti­fique, qui à son tour don­nait ses consignes au gou­ver­ne­ment fran­çais. Des échanges de mes­sages avec le Dr Fauci montrent que c’est à lui que l’on doit, par exemple, l’in­ter­dic­tion de l’hy­droxy­chlo­ro­quine, les mesures de confi­ne­ment et le port du masque par­tout et pour tous. Or le Dr Fauci était en étroite rela­tion et au plus haut niveau avec les diri­geants des GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, aux­quels il convient d’ajou­ter à pré­sent Wikipedia.

Le site Wikipedia prend toute sa place dans le formatage des esprits…

puisque ce site « de réfé­rence » par­ti­cipe à la cen­sure des déviants du Système. Exemple avec le Dr Alexandra Henrion-Caude :Alexandra Henrion-CaudeeAlexandra Henrion-Caude - Censure Wikipedia

Ainsi donc Alexandra Henrion-Caude, géné­ti­cienne et spé­cia­liste des microARN, lau­réate du très pres­ti­gieux titre de Eisenhower Fellow, n’est plus une cher­cheuse de renom­mée inter­na­tio­nale dès qu’elle a cri­ti­qué le nar­ra­tif impo­sé par les GAFWAM (nous y avons ajou­té le W pour Wikipedia). C’est inouï et cela nous rap­pelle, hélas, les heures les plus sombres de l’Histoire.

Pourtant cette période sombre semble s’é­clair­cir avec cette inter­ven­tion des séna­teurs amé­ri­cains et les pro­cès en vue à l’en­contre du Dr Anthony Fauci. L’enquête en cours ne s’ar­rê­te­ra plus. Bien sûr, nous y reviendrons.

Massimo Luce

« L’espoir chan­gea de camp, le com­bat chan­gea d’âme. » (Victor Hugo)


Bonus :
Pendant que le Sénat amé­ri­cain affronte la mani­pu­la­tion des GAFWAM, nos dépu­tés portent la muselière :

Marianne Dubois - Tribune Assemblée Nationale

Illustration extraite du site de Marianne Dubois, dépu­tée LR


Traduction de l’in­ter­ven­tion des séna­teurs :
( tra­duc­tion assu­rée par @JeanneTraduction )

Merci à tous d’être par­mi nous aujourd’­hui, vous savez qu’il y a eu beau­coup de vagues à pro­pos de la cen­sure des géants de la tech­no­lo­gie, de ce qui s’est pas­sé autour des ori­gines du virus du covid 19, et d’où cela vient, com­ment il s’est trans­for­mé en pan­dé­mie, et il y a aus­si des ques­tions sur la nature des infor­ma­tions qui ont été révé­lés ou non aux amé­ri­cains et sur com­ment elles ont évo­lué en fonc­tion de l’a­van­cée de la pan­dé­mie.
Nous savons que face­book a récem­ment inver­sé ses déci­sions, de reti­rer tout type d’in­for­ma­tion disant que le virus vient du labo­ra­toire de Wuhan, que Pékin devrait rendre des comptes, you­tube avait pré­cé­dem­ment annon­cé qu’il allait cen­su­rer tout conte­nu qui contre­di­rait l’or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té diri­gée par Pékin et finan­cée par la Chine, you­tube a même reti­ré une vidéo de cer­tains méde­cins qui remet­taient en cause la valeur de ces confi­ne­ments, et remet­taient en ques­tion ce qu’il fait à la popu­la­tion et sur­tout ce que cela fait à nos enfants.
Twitter, ils ont fer­mé le compte d’un viro­logue, un viro­logue chi­nois, qui disait « c’est ce qu’ils font, de la recherche sur le gain de fonc­tion, c’est ce qu’ils font à l’ins­ti­tut de viro­lo­gie de Wuhan », il deman­dait des comptes au par­ti com­mu­niste chi­nois.
Je vais vous dire que ces géants de la tech­no­lo­gie ont vrai­ment fran­chi le pas, ils ont fran­chi la ligne rouge sur cette affaire.
Nous avons tous des sug­ges­tions sur la façon dont nous, en tant que Sénat, devrions gérer cela, et les choses que nous devrions faire pour nous assu­rer cela n’ar­rive jamais plus au peuple amé­ri­cain. Sénateur Braun.

Merci.
Je vais vous dire par où nous devons com­men­cer. Une chose unique est arri­vée, je pense la semaine der­nière, où par consen­te­ment una­nime, qui n’ar­rive presque jamais sur une ques­tion cri­tique à moins que vous soyez peut-être en train de renom­mer un bureau de poste ou quelque chose du genre, nous avons obte­nu par le sénat de deman­der à nos propres agences de ren­sei­gne­ment, de divul­guer les infor­ma­tions que nous héber­geons, car cela a occa­sion­né bien des ravages, non seule­ment pour notre propre pays, mais à tra­vers le monde.
Pourquoi nous ne com­men­ce­rions pas par là avec le pré­sident Biden, qui a par­lé au secré­taire Blinken, deman­dez-lui, il a dit « Aviez-vous une bonne rai­son pour laquelle vous ne divul­guez pas les infor­ma­tions ?« 
Nous devons com­men­cer par là pour aller au fond des choses, et quand vous par­lez des géants de la tech­no­lo­gie, qui ont contrô­lé le sujet, en gros, quand tous les séna­teurs amé­ri­cains veulent au moins com­men­cer par là, nous avons des res­pon­sa­bi­li­tés.
Et je pense que c’est à eux de pro­gres­ser, et de mener la charge.
Ils repré­sentent l’en­droit que les gens regardent, écoutent, et nous devons com­men­cer par là, tenons nos propres agences de ren­sei­gne­ment res­pon­sables afin qu’elles déclas­si­fient cette information.

Sénateur Marshall.

Sénatrice Blackburn mer­ci beau­coup de nous avoir don­né une chance de nous tenir ici et de par­ler de la fuite du labo­ra­toire de Wuhan, ain­si que sa dis­si­mu­la­tion.
Nous nous y réfé­rons par le terme de « cas chauve-sou­ris ».
Vous savez, cela m’est venu à l’es­prit alors que j’é­tais en train de lire les e‑mails du Dr. Fauci récem­ment, disant tout ce que j’ai appris en sciences de 10e année, tout ce que j’ai appris en tant que méde­cin sur la méthode scien­ti­fique, sur les hypo­thèses et les théo­ries en déve­lop­pe­ment, nous venons de tout jeter par la fenêtre.
Vous savez, j’ai été cho­qué en pas­sant en revue cer­taines des lettres qui ont été écrites, mais vrai­ment ce qui a sus­ci­té mes soup­çons, est un évé­ne­ment de jan­vier 2020.
Et les chi­nois disaient qu’il n’y avait pas de trans­mis­sion de per­sonne à per­sonne, l’OMC a acquies­cé, et le CDC ne s’est pas oppo­sé à elle.
Et cela m’a ame­né à avoir un appel télé­pho­nique avec le CDC, et tous les jour­na­listes natio­naux ont rap­por­tés que les scien­ti­fiques des États-Unis enquê­taient sur ce nou­veau virus. Et quand j’ai par­lé au CDC, ils ont dit « Eh bien, nous avons des scien­ti­fiques à Pékin, mais ils sont à des mil­liers de miles de Wuhan donc nous n’a­vons vrai­ment rien à vous dire« 
La pro­chaine chose que j’ai remar­qué était une lettre, signée par un groupe de scien­ti­fiques qui ont igno­ré la pos­si­bi­li­té même que ce virus ait pu pro­ve­nir du labo­ra­toire, ils l’ont tota­le­ment igno­ré, ils ont reje­té cette hypo­thèse scien­ti­fique disant que cela était même réa­li­sable.
Et nous en sommes par la suite venus à décou­vrir que la plu­part de ces scien­ti­fiques, sinon tous, rece­vaient un cer­tain type de finan­ce­ment dans la pas­sé comme dans le pré­sent du NIH, et notre CDC n’a fait que hocher la tête pour approu­ver.
Et puis, les jour­na­listes natio­naux, les grandes entre­prises tech­no­lo­giques, ils ont tra­vaillé ensemble pour sup­pri­mer cette his­toire, ils ont tra­vaillé ensemble pour cen­su­rer ceux d’entre nous qui pen­saient que ce virus peut être ori­gi­naire de là.
Et non seule­ment ils ont répri­mé, ils ont fait honte aux gens qui pen­saient que cela pour­rait pro­ve­nir d’un labo­ra­toire.
Finalement, nous voyons dans les e‑mails du Dr Fauci, une col­lu­sion entre le Dr. Fauci et les géants de la techo­no­lo­gie tra­vaillant ensemble, pour sup­pri­mer cette his­toire. Vous savez, nous voi­là ici, 17 mois plus tard, nous ne savons tou­jours rien de plus sur ce virus, je pense que nous devons tenir le par­ti com­mu­niste chi­nois res­pon­sable, et si les États-Unis sont en aucune façon res­pon­sables, s’ils ont aidé à finan­cer le labo­ra­toire qui a conduit au déve­lop­pe­ment de ce virus, alors nous devons éga­le­ment être tenus pour res­pon­sables, et nous devons appro­fon­dir le sujet des règles de recherche sur le gain de fonc­tion éga­le­ment.
Nous n’ar­ri­ve­rons jamais au fond de cette affaire, à moins que nous arrê­tions cette dis­si­mu­la­tion de la fuite du labo­ra­toire de Wuhan, jus­qu’à ce que nous arrê­tions le « cas chauve-sou­ris ».
Merci Marsha.

Sénateur Johnson.

Je tiens à sou­li­gner que les preuves d’un poten­tielle théo­rie de fuite du labo­ra­toire se cache à la vue de tous depuis des mois.
Le fait que nos agences fédé­rales, sous la direc­tion d’Anthony Fauci, ont finan­cé ce type de recherche pen­dant des années, était à la fois expo­sé et caché pen­dant des mois.
Honte aux médias, honte aux médias sociaux, de ne pas y avoir prê­té atten­tion, de l’a­voir igno­ré com­plè­te­ment.
Le résul­tat de ce déca­lage de 18 mois, d’ex­plo­ra­tion de la véri­table ori­gine du virus du covid, signi­fie pro­ba­ble­ment que nous n’au­rons jamais le fin mot de cette his­toire. La Chine a eu 18 mois, pour détruire ces preuves.
Mais n’en dou­tez pas, la Chine est res­pon­sable, ils sont cou­pables.
Ils savaient qu’ils avaient un coro­na­vi­rus, ils savaient qu’ils avaient un virus mor­tel qui pou­vait pro­vo­quer une pan­dé­mie à Wuhan.
Ils n’ont pas auto­ri­sé les vols au départ de Wuhan dans le reste de la Chine, mais ils ont lais­sé ce virus infec­ter le monde entier.
Donc nous savons déjà que la Chine est cou­pable, nous savons déjà qu’ils devaient être tenus repon­sables.
Je pense que nous devons éga­le­ment tenir pour répon­sables les médias et les médias sociaux, ce n’est pas le seul sujet cen­su­ré. Je pour­rais dres­ser une longue liste, de faux récits, de fausses his­toires, que les médias et les médias sociaux pro­meuvent, et ne cor­rigent jamais vrai­ment.
Mais quand il s’a­git du covid, j’ai l’ex­pé­rience per­son­nelle, de la cen­sure et de la sup­pres­sion et cela a coû­té la vie à des dizaines de mil­liers d’Américains.
Les direc­tives du NIH, en ce qui concerne le trai­te­ment du covid res­tent, res­tent des direc­tives impi­toyables, qui disent en gros de ne rien faire, de ren­trer à la mai­son s’i­so­ler, d’a­voir peur, et s’il vous arrive de tom­ber assez malade vous devez vous faire tes­ter à l’hô­pi­tal, tes­tez-vous à l’hô­pi­tal et peut-être que nous allons pou­voir sau­ver votre vie !
J’ai tenu deux audiences sur le trai­te­ment pré­coce, le Dr. Peter McCulloch a expo­sé les quatre piliers de la réponse à la pan­dé­mie.
Le pre­mier est d’es­sayer d’ar­rê­ter la pro­pa­ga­tion et la Chine ne l’a pas fait. Le deuxième pilier est le trai­te­ment pré­coce, en gros la façon dont nous appli­quons la méde­cine à toutes les autres mala­die, détec­tion pré­coce, trai­te­ment pré­coce, puis hos­pi­ta­li­sa­tion et enfin vac­cin.
Pourquoi nos agences de san­té, pour­quoi Anthony Fauci, pour­quoi les médias grands publics répriment et cen­surent, les méde­cins qui ont eu le cou­rage et la com­pas­sion de trai­ter les patients tôt avec des géné­riques bon mar­ché, des médi­ca­ments repo­si­tion­nés, pour­quoi cela s’est-il pro­duit ?
Il y a de plus en plus de preuves, qui se sont pas rap­por­tées par les médias. Le Méxique connaît un grand suc­cès avec l’i­ver­mec­tine, cer­taines pro­vinces de l’Inde connaissent un grand suc­cès avec l’i­ver­mec­tine, où sont les rap­ports à ce sujet ?
Nous avons vu des études où 50 à 85% des vies pour­raient avoir été sau­vées, cela pou­vait empê­cher tel­le­ment de morts. Appliquez ce pour­cen­tage aux 600 000 amé­ri­cains qui ont per­du la vie. C’est pour­quoi je pense que les médias n’ad­met­tront jamais leur com­pli­ci­té, et pour­quoi ils n’ad­met­tront jamais qu’ils ont eu tort.
Mais il n’est pas trop tard, des vies peuvent être sau­vées, nous aurons encore besoin des trai­te­ments pré­coces, quelle que soit l’ef­fi­ca­ci­té du vac­cin, quelle que soit l’im­mu­ni­té après avoir été infec­té est, d’autres per­sonnes seront infec­tées, d’autres per­sonnes vont avoir besoin d’un trai­te­ment pré­coce.
Alors je sup­plie les médias, prê­tez atten­tion au Dr. Korry, au Dr. Peter McCullough, les autres méde­cins qui ont le cou­rage et la com­pas­sion de trai­ter les patients, il n’est pas trop tard, nous devons com­men­cer et explo­rer les trai­te­ments pré­coces dès maintenant.

Et enfin le séna­teur Wicker qui se joint à moi pour tenir les géants de la tech­no­lo­gie res­pon­sables, et afin de trai­ter avec la censure.

Merci à la séna­trice Blackburn et aux autres.
Le der­nier quart de siècle a vu une crois­sance énorme dans le domaine d’in­ter­net. Cela a en grande par­tie été posi­tif, comme nous le savons tous.
Mais le résul­tat de ce quart de siècle, a été qu’il a per­mis à une poi­gnée, de grandes pla­te­formes tech­no­lo­giques d’Internet, de deve­nir extrê­me­ment grandes, extrê­me­ment riches et extrê­me­ment puis­santes, au point, qu’ils décident quelles sont les nou­velles, ils décident de quelles infor­ma­tions le public va obte­nir et quelles infor­ma­tions vont être blo­quées.
Il n’y a pas que le virus Wuhan, qui est un scan­dale, comme mes col­lègues viennent de décrire, nous pour­rions citer des cha­pitres et des cha­pitres, maintes et maintes fois, sur ces grandes plates-formes déci­dant de ce que nous pou­vons entendre et ce que nous ne pou­vons pas entendre.
Alors lais­sez-moi juste… lais­sez-moi juste contri­buer en disant que le séna­teur Johnson a rai­son, et je vais citer quelques exemples :
Google a mena­cé de cou­per plu­sieurs sites Web conser­va­teurs, y com­pris les fédé­ra­listes, com­ment ont-ils le pou­voir de le faire ? Comment peuvent-ils jus­ti­fier de faire cela ? Les entre­prises restreignent ou rési­lient les uti­li­sa­teurs, les comptes et les conte­nus conser­va­teurs sur les réseaux sociaux.
Facebook a annon­cé la sus­pen­sion, du compte d’un ancien pré­sident des États-Unis, c’est trop de pou­voir, ils peuvent déci­der qui peut et qui ne peut pas faire l’ac­tua­li­té et être cité.
Twitter a cen­su­ré toute infor­ma­tion sur le coro­na­vi­rus, qu’ils pen­saient, à leur avis pou­voir pro­vo­quer une panique géné­ra­li­sée.
Comment se fait-il qu’une plate-forme Internet richis­sime et puis­sante prenne cette déci­sion ?
Et je pour­rais conti­nuer encore et encore, c’est pour­quoi je me suis joins avec des séna­teurs comme la séna­trice Blackburn, en essayant de cor­ri­ger les deux tiers des lacunes de la sec­tion 230. Mais je suis éga­le­ment là pour faire l’in­tro­duc­tion, d’un pro­jet de loi pour pré­ci­ser, que ces grandes plates-formes tech­no­lo­giques Internet ne peuvent pas dis­cri­mi­ner sur la base de leurs propres opi­nions et sur la base de ce qu’ils pensent que le public devrait et ne devrait pas être auto­ri­sé à entendre.
Il s’a­git d’une menace sérieuse et grave, pour la liber­té, et l’é­change ouvert d’i­dées en ver­tu de notre consti­tu­tion, et je suis heu­reux d’oeu­vrer pour ça avec d’autres membres du Sénat.

Merci à tous. Comme vous pou­vez le voir, c’est quelque chose qui va s’é­tendre sur plu­sieurs comi­tés ici au sénat amé­ri­cain. C’est notre tra­vail d’al­ler au fond de ce qu’il s’est pas­sé, puis d’ap­por­ter des solu­tions, comme le séna­teur Wicker vient d’ex­po­ser.
Vous avez une question ?

Merci, donc l’UE et le G7 ont appe­lé à une enquête visant à déter­mi­ner s’il s’a­gis­sait ou non d’une fuite de labo­ra­toire. Je me demande si vous pen­sez qu’une approche inter­na­tio­nale est la meilleure façon d’en­quê­ter sur cette ques­tion à l’avenir ?

Je pense que les comi­tés per­ma­nents du Sénat devraient prendre l’i­ni­tia­tive, nous sommes heu­reux que nos alliés se joignent éga­le­ment à nous, en disant que cela doit être étu­dié, il est évident que quelque chose n’é­tait pas juste. Nous sommes pré­ocu­pés par la déci­sion de l’OMS de lais­ser la par­ti com­mu­niste chi­nois, leur dire quand et com­ment ils pour­raient appro­cher de ce labo­ra­toire, et que nous avons dû attendre des mois.

Egalement, j’ai vu votre dis­cours hier à pro­pos de virer le Dr. Fauci, pou­vez-vous juste par­ler un peu de ce sujet ?

Bien sûr, je pense qu’il est appro­prié que les res­pon­sa­bi­li­tés du Dr. Fauci à la NIAID lui soit reti­rées, et qu’il se rende dis­po­nible au congrès, pour savoir exac­te­ment com­ment était-il de mèche avec Mark Zuckerberg et les géants de la tech­no­lo­gie, ce qui s’est réel­le­ment pas­sé.
Le peuple amé­ri­cain a‑t-il enten­du une par­tie de la véri­té ? Mais pas toute la véri­té ou rien que la véri­té ? Pourquoi n’y a‑t-il pas eu un res­pect des délais dans la recon­nais­sance des inquié­tudes autour du labo­ra­toire ? Pourquoi n’y a‑t-il pas eu plus d’in­quié­tude autour de Wuhan disant « vous ne pou­vez aller nulle part ailleurs en Chine » ou le par­ti com­mu­niste chi­nois disant « vous ne pou­vez aller nulle part ailleurs en Chine, si vous venez de la pro­vince d’Hubei, ou si vous venez de Wuhan, mais vous pou­vez par­cou­rir le globe, par­tout sauf en Chine« 
Ce sont des choses qui semblent… Ecoutez, nous avons 3 mil­lions et demi de per­sonnes qui ont per­du la vie, 3 mil­lions et demi de per­sonnes.
Nous avons des cen­taines de mil­liers de familles amé­ri­caines, qui ont ont eu des pertes dans leur famille, leurs proches, leurs amis.
Nous avons subi la perte des moyens de sub­sis­tance pour des cen­taines de mil­lions de gens. Nous avons des enfants, pré­cieux enfants qui viennent de vivre une perte d’ap­pren­tis­sage pen­dant un an, une perte de socia­li­sa­tion, qui témoignent de pro­blèmes émo­tion­nels.
Et le Dr. Fauci, est finan­cé par le contri­buable amé­ri­cain, et le contri­buable dit « qu’a­vez-vous fait de nos dol­lars ? » Merci beau­coup à tous.

8 Commentaires 

  1. Complotiste humaine et fière

    Répondre
  2. Vous avez rai­son d’in­té­grer Wikipédia aux GAFA, ou aux GAFWAM comme vous le sug­gé­rez à pré­sent.
    Wikipédia est pas­sé sous le contrôle du Politiquement Correct. J’imagine que Bill Gates ou Soros ont balan­cé quelques billets afin que Wikipédia entre dans le rang. Comme toute la presse Main Stream.
    Mais la presse on savait. Maintenant pour Wikipédia, on sait aus­si.
    Mais où est donc la vérité ?

    Répondre
  3. Bonjour je suis com­plo­tiste et fier de l’être, sou­te­nons RAOULT dont l’IHU est per­qui­si­tion­né en ce moment et tous ces défen­seurs du peuple un GRAND Merci à eux pour leur cou­rage. Nous allons y arriver

    Répondre
  4. Bravo de trans­mettre ces infos, du vrai jour­na­lisme, et je suis fier d’être un com­plo­tiste pour eux .…

    Répondre
  5. La ven­geance est un plat qui se mange froid peut-être même gla­cé, depuis la révolte des gilets jaunes l’ac­tua­li­té a été riches de rebon­dis­se­ments bien sou­vent orches­trés par des médias favo­rables au pou­voir, l’in­verse est en train de se pro­duire mais res­tons pru­dents, on a tel­le­ment dit de choses qui fina­le­ment tom­baient à l’eau… mal­gré tout je suis per­sua­dé que toute cette caste de véreux tom­be­ra et devra payer cher pour tous ses men­songes, je pavoise déjà.

    Répondre
  6. Les anti-com­­plo­­tistes, c’est à dire les com­plo­tistes pour toute la racaille média­tique poli­tique et scien­ti­fique, avaient RAISON depuis le début du GRAND MENSONGE. Pas de Grand Reset mais un Grand ménage. Vive la Vérité, bande d’enfoirés !
    Ensuite un petit lien pour notre tor­chon régio­nal Nice Matin qui a pour patron Xavier Niel qui héberge sur FREE 50% des conte­nus pédo­cri­mi­nels sur inter­net. Vous allez tous devoir faire face à la jus­tice du Peuple du simple col­la­bo jus­qu’au mec le plus vil de l’es­pèce « humaine ».
    https://qactus.fr/2021/06/14/q‑scoop-free-heberge-la-moitie-des-fichiers-pedopornographiques-recenses-sur-internet/

    Répondre
    • N’oublions pas les francs-maçons sata­nistes qu’il fau­dra pur­ger éternellement !

  7. Je me répète : Français ce qui t arrive tu l as vou­lu par 30% de votants
    Des gens illustres vous ont défen­du comme celui que l on a dia­bo­lise voir la vidéo avec Henri GUILLEMET, l his­to­rien sur ROBESPIERRE. Il disait une per­sonne une voix. Parfois celui que l on vous désigne comme le diable n est pas l ante­christe mais l inverse.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

5 + 5 =